Publicité

Gamescom 2018 – Dual Universe

Sur une petite table de l’espace business de la gamescom, j’ai pu discuter une heure avec le créateur français du MMORPG indépendant Dual Universe (Jean-Christophe Baillie), un jeu ambitieux développé grâce à une campagne sur Kickstarter en 2016 et 11 millions de dollars levés grâce à des fonds d’investissement.

Basé sur les voxels, le jeu a comme objectif d’offrir un gigantesque univers basé sur un seul serveur qui accueillera toute la communauté, peu importe sa taille. L’espace jouable est immense, avec des centaines de planètes et de lunes, qui n’attendent que les joueurs et leur imagination.

L’intégralité des terres sont terraformables et éditables sans aucune limite, en tout cas pour les terres libres. Car des portions peuvent être revendiquées par des joueurs, qui dès lors deviennent propriétaires du terrain et sont les seuls capables d’en éditer la structure ou de construire à leur surface, sur une portion cubique organisée autour de l’unité centrale ayant servi à la revendication.

Comme je l’indiquais en introduction, l’objectif principal du jeu est de proposer un gameplay émergeant, d’être un outil à la disposition des joueurs pour fonder des civilisations avec des maisons, des villes, des vaisseaux spatiaux, des stations orbitales... J’ai eu droit à une démonstration de l’outil et c’est particulièrement bluffant de voir avec quelle facilité une structure sort de terre : forme, position, texture, tout est entièrement éditable. Des éléments déjà créés tels que des consoles, des tables, des conteneurs, ou des sièges peuvent ensuite être posés et éventuellement reliés à des comportements (un bouton ouvrira une porte spécifique pour le plus basique). Comme tout est géré par la physique, les bons éléments doivent ensuite être correctement ajustés, un vaisseau ne décollera que si ses moteurs sont en mesure d’assurer la poussée du décollage dans l’atmosphère. Sans oublier bien sûr des moteurs capables de prendre le relais une fois dans l’espace, ou encore d’éventuels boosters, le tout adapté à la structure du vaisseau. Sans quoi, sinon, l’immense construction risquerait de rester clouée au sol.

Comme si cela ne suffisait pas, le script du jeu est ouvert avec la possibilité de coder directement les comportements en LUA pour les développeurs. Bien sûr, comme c’est un jeu sandbox, les joueurs incapables de coder pourront tout à fait acquérir directement des vaisseaux prêts à l’emploi auprès d’autres joueurs devenus experts dans ce domaine.

Les consoles sont ainsi également programmables en HTML/SVG, et j’ai eu la démonstration d’un casse-briques, un jeu dans le jeu pour se distraire pendant les longs voyages interstellaires. Du coup, si jamais cela vous tente, sachez qu’il y a des marchés à prendre dans la vente de bornes d’arcade et la construction de vaisseaux spatiaux !

Avec un JcJ total, il faut s’attendre à des guerres de grande envergure dans ce monde où tout est possible. Pour les joueurs pacifiques, il existe des lunes neutres où tout conflit JcJ est désactivé. Même si cela ne protège pas de tout, car bien sûr les ressources les plus rares, et donc les plus chères, obligeront à prendre quelques risques, car elles se ne se trouveront que sur certaines planètes très spécifiques. De ce que j’ai pu en voir, le métier de collecteur est tout un art, et ce ne sera certainement pas à la portée de tout le monde au-delà du danger avec un détecteur de filons assez capricieux qui demande une certaine maîtrise pour lire correctement les relevés.

Actuellement en pré-alpha, le jeu s’ouvrira en alpha courant novembre pour certains des joueurs ayant participé au financement participatif (ce qui forme une base forte d’environ 3000 joueurs très impliqués). Si tout se passe comme prévu, il est envisagé une bêta mi-2020, pour une sortie sur la fin de l’année 2020. D’ici là, l’actuel studio d’environ 40 personnes basées à Paris prévoit de doubler ses effectifs, et peut-être de passer à l’international !

Si vous désirez rejoindre l’aventure, et ainsi participer à votre niveau au financement, des packs fondateurs sont toujours en vente sur le site :

https://www.dualthegame.com/en/pledge


Jeux du moment

>> Liste complète <<