World of Warcraft - Interview pré-lancement de Battle for Azeroth - Game-Guide
Publicité

World of Warcraft – Interview pré-lancement de Battle for Azeroth

À l'occasion de la sortie de Battle for Azeroth, Blizzard organisait une soirée de lancement sur Paris. Même si je n'ai pas pu me rendre sur place (malheureusement), j'ai eu la chance de pouvoir réaliser une interview par téléphone avec Eric Thibeau (Game Producer) et Fanny Vergne (Senior 3D Artist).

Depuis 2006 chez Blizzard, Eric collabore à  de nombreux projets techniques, travaillant avec les équipes d'ingénieur pour mettre en place les fonctionnalités et les systèmes du jeu. Il travaille également sur les outils de production et les sous-systèmes pour aider les développeurs à créer du contenu en jeu, y compris les éditeurs de jeu, les bases de données, la mise en place des éléments graphiques et le moteur de jeu. Depuis 2013 chez Blizzard, Fanny travaille sur les environnements 3D architecturaux du jeu, des donjons aux raids, en passant par les villes et les extérieurs. Elle assiste les artistes juniors, en les accompagnant autant du côté technique qu'artistique, et supervise des groupes d'artistes sur différents projets, s'assurant que les créateurs restent cohérents avec la vision créative globale du jeu.

Notre discussion a débuté autour de Sylvanas, et de la polémique actuelle qui concerne le développement du personnage, beaucoup de joueurs n'aimant pas la voie cruelle dans laquelle elle s'est engagée en détruisant Teldrassil. C'est un personnage qui est là depuis le début de Warcraft et ce style de personnage évolue obligatoirement à travers toutes les extensions. Cela est logique qu'elle se trouve à cette place de dirigeante de la Horde et qu'elle soit directement impliquée dans la guerre qui oppose l'Alliance et la Horde. Le début de l'extension explore les origines de ce conflit, de son point de vue. A travers les patchs, son histoire va continuer à évoluer, les joueurs en apprendront plus et comprendront mieux ses motivations. Les développeurs me rappellent également qu'il y a deux livres qui sont récemment sortis et apportent plus d'éléments (ils sont disponibles gratuitement sur le site ou dans l'édition collector) : Élégie et Une guerre honorable. Il y a également le roman "Before the Storm" de Christie Golden qui se place de son point de vue, on peut savoir ce qu'elle pense, ce qu'elle prévoit de faire de l'azerite et où la horde prévoit d'aller. Ils ont une histoire très importante à raconter, tout sera dévoilé au bon moment au fur et à mesure de l'extension, ce qui permettra de mieux saisir ses motivations.

Concernant le parallèle avec Arthas, ils ignorent si cela a été voulu dans la mesure où ils n'ont pas directement travaillé sur cet aspect, mais ils ont également remarqué la similarité, et cela les étonnerait que cela soit une coïncidence.

Ils ont eu énormément de retours très positifs sur les armes d'artefact. Au fur et à mesure de l'extension, nos personnages devenaient de plus en plus puissants, avec de nouveaux traits à débloquer. Ils voulaient conserver cette fonctionnalité car c'était vraiment une bonne chose pour les joueurs d'avoir cette progression constante. Comme c'est désormais un collier, cela permettra en plus de pouvoir récupérer des armes en butin, que ce soit en faisant les quêtes, les donjons ou les raids, ce qui rendra les choses plus intéressantes.

Ils ont appris beaucoup grâce à cette expérience sur les armes de Légion. Ils pensent que les joueurs ont vraiment aimé le fait que, à chaque connexion, il y avait toujours quelque chose à faire pour améliorer son personnage, ce sera également le cas avec l'armure d'azérite. Mais le souci était que si on abandonnait son arme, on perdait également toute la progression liée. Le Cœur d'Azeroth permettra de gagner des traits et des capacités au fur et à mesure des niveaux montés puis de l'extension, sans cet aspect.

La décision de supprimer les armes d’artefact dans Légion est basée sur deux raisons. Dans un premier temps, c'est très lié à l'histoire qui mène de Légion à BfA, le fait que l'on sacrifie son arme, sa puissance... Dans un second temps, ils ne veulent pas emmener chaque système d'une extension à une autre, il faut introduire de nouvelles actions à faire pour les joueurs. L'armure d'azérite était un bon remplacement, une amélioration du système original avec les meilleurs éléments appréciés par les joueurs : l'évolution constante et le gain de traits et de capacités pour sa classe. L'arme était adaptée à l'histoire de Légion, le collier à celle de BfA.

Sur cette extension, ils désiraient vraiment se focaliser sur l'histoire de Sylvanas et d'Anduin et sur les raisons qui menaient à la guerre globale entre la Horde et l'Alliance. Le pré-patch avait comme objectif de présenter tout cela en 6 semaines, ce qui ne permettait pas de faire comme pour les extensions précédentes des événements extérieurs. Les quêtes et le scénario posent les bases de ce qui va se passer dans le reste de l'extension. Ils sont vraiment impressionnés de voir à quel point les joueurs sont passionnés à propos de ce contenu de pré-lancement, l'histoire, les événements qui se déroulent... c'est vraiment un excellent moyen de construire l'histoire et de donner un sens à cette guerre.

Différents PNJs sont absents du pré-patch, certains plus étonnants que d'autres. J'avais notamment remarqué le Prophète Velen, Khadgar et Thrall. Leurs histoires seront certainement continuées dans les patchs ultérieurs, ils ne peuvent pas m'en dire plus pour le moment. Il y aura beaucoup de contenu proposés après la sortie initiale, comme dans Légion. On découvrira ce que font tous ces personnages et comment la guerre évolue. Ils apprécient d'avoir autant de personnages, d'histoires, de backgrounds à raconter. Ils se focalisent actuellement sur une partie d'entre eux seulement, car ils ne peuvent pas faire évoluer autant de personnages de front, mais lorsque ce sera cohérent avec l'histoire, et que les joueurs seront prêts, certains de ces personnages rejoueront un rôle et reviendront sur le devant de la scène.

Et Irion alors ? Il jouait un rôle clé dans Pandaria... mais sinon ? Ils réitèrent le même style de réponse que ci-dessus, ce personnage pourrait revenir si l'histoire s'y prête. Il y a tellement de personnages, ils se retrouvent malheureusement dans l'obligation de choisir ceux qui correspondent le mieux à l'histoire qu'ils veulent raconter sur le moment. Mais ils ont tellement de contenu prévu après la sortie initiale de BfA que cela permettra de raconter beaucoup plus d'histoires pour de très nombreux personnages.

Si vous avez joué à la pré-extension, vous n'avez pu que remarquer l'apparence modifiée de Jaina ou d'Anduin pour ne citer qu'eux. Ils ont un système en place qui leur permet d’automatiquement mettre à jour l'aspect visuel sans changer le coeur des personnages comme l'animation. Comme le jeu s'améliore constamment avec de nouvelles technologies, ils sont amenés à changer l'aspect visuel des personnages-clés du moment afin que leur apparence soit consistante. Par exemple, pour Jaina, la magie sera très importante dans BfA car elle représentera Kul Tiras, son armure devait donc représenter ça, ils voulaient aussi mettre des éléments qui rappelaient son père et qui s'accordaient mieux à l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait. Enfin, suite aux événements de Theramore, ses cheveux ont changé et ils voulaient également mettre en avant qu'elle était devenue plus puissante que jamais.

Maintenant que les villes de Darnassus et de Fossoyeuse ont été détruites, les habitants vont devoir se trouver un nouveau toit. Ce sera une question traitée dans les futurs patchs de contenu, qui expliquera ce qui leur est arrivé, ce sera sans aucun doute très intéressant à traiter.

Une fonctionnalité qui a vraiment bien marché sur l'extension de Légion concerne l'équipement mythique, qui offre une raison de retourner dans les donjons, contrairement aux précédentes extensions où les donjons n'étaient visités qu'une ou deux fois lors de la montée des niveaux, sans vraiment de raisons d'y retourner. Le système mythique développé pour Légion sera repris pour BfA et continuera à donner de nouvelles façons d'expérimenter ces instances une fois au niveau maximum. Le gros avantage, c'est que les donjons ont cette fois été conçus dès le début avec cet impératif en tête, contrairement à Legion où il y avait encore une certaine expérimentation du gameplay. Ils sont vraiment très confiants, ils ont créé des donjons avec différents styles de configuration, qui permettent de faire et refaire les donjons plusieurs fois sans donner l'impression de répétition.

Une seconde fonctionnalité importante qui fonctionnait bien à Légion : les quêtes mondiales, qui reviendront dans BfA et donneront une autre façon de monter le niveau de son collier. Que les joueurs soient de la Horde ou de l'Alliance, les niveaux sont montés d'un côté puis, une fois au niveau maximum, les joueurs auront l'opportunité de réaliser leurs quêtes mondiales dans le camp opposé. Ce sera également le cas pour les donjons, il y aura 4 donjons pour chaque camp, et deux inédits, ce qui portera le total à 10 une fois au niveau maximum.

De leur point de vue, ce sont les deux fonctionnalités phares pour BfA : les donjons mythiques et les quêtes mondiales. Ils sont vraiment très satisfaits du gameplay, ils l'ont rendu très intéressant. Ils essaient continuellement de créer de nouveaux systèmes et s'ils pensent que les joueurs l'apprécient, et qu'ils voient que cela fonctionne bien, alors ils essaient toujours de conserver la fonctionnalité sur la prochaine extension si cela est cohérent. Par contre, ils ne copient pas exactement les mêmes choses, mais ils essaient toujours d'améliorer la fonctionnalité pour proposer quelque chose d'affiné.

Quelques réponses en vrac pour conclure. L'housing... encore et toujours. Ils en ont expérimenté une certaine forme dans Warlords, mais c'est quelque chose dont ils pourraient reparler avec l'équipe si les joueurs le demandent. Donc vous savez ce qu'il vous reste à faire si vous voulez un jour avoir votre propre maison dans World of Warcraft, il faut se faire entendre de Blizzard !

Il y a une application "compagnon" qui sera publiée très prochainement, plus ou moins en même temps que le lancement de BfA. Il y aura certaines des fonctionnalités de l'application de Légion qui seront modifiées pour correspondre à celles de BfA.

L'interface sinon :  si vous avez désactivé vos extensions, vous avez sans doute remarqué les changements apportés. La barre inférieure a notamment été refondue, elle qui n'avait pour ainsi dire pas changé depuis la 1.0. Ils ont changé l'emplacement de quelques éléments, la barre de menu également, ou encore la barre latérale droite. L'interface et les options offertes aux joueurs évoluent constamment afin de rendre les choses plus simples dans un processus itératif sans fin. Ils ont, en interne, une équipe complète dédiée à l'interface utilisateur, afin de l'améliorer et d'ajouter des fonctionnalités, et d'étudier ce que les joueurs n'apprécient pas pour le corriger à travers les patchs et les extensions.

Plus de mascottes viendront enfin sur cette extension, sur les fronts de guerre, les quêtes, les donjons, les raids... Ils savent que de nombreux joueurs apprécient cette fonctionnalité, et ils tiennent à donner toujours plus de mascottes. Les mascottes sont une raison d'explorer le monde et d'accomplir des actes qu'on ne ferait pas dans d'autres situations. Cela donne une récompense à cette exploration, sans pour autant être la récompense-clé.

Battle for Azeroth sera lancé le 13 août à minuit ! Préparez-vous !


Jeux du moment

>> Liste complète <<