Publicité

RIG 500 Pro HC – un casque pour Xbox One et PS4

Plantronics propose une nouvelle gamme de casques, les RIG 500 Pro Series. On part donc sur le design du 500 qu’on améliore et on l’équipe pour qu’il soit copain avec la VR, le Dolby Atmos, sans oublier d’autres arguments de poids que vous retrouverez dans la fiche technique ci-dessous. J’ai pu tester le modèle RIG 500 PRo HC, qui est dédié aux consoles PS4 et Xbox One. C’est la PS4 qui m’accompagnera pour ce test.

Côté technique

  • Des transducteurs 50 mm de haute qualité pour une plus large réponse en fréquence
  • Un micro amovible à réduction de bruit et avec une fonction flip-to-mute
  • Des câbles amovibles qui peuvent facilement être échangés ou remplacés
  • Des coussinets rembourrés entièrement en tissu pour une aération maximale ou alliant deux matériaux pour un équilibre entre confort et réduction du bruit ambiant
  • Des chambres acoustiques isolées pour une distorsion réduite
  • La technologie RIG Game Audio Dial pour un contrôle du volume au bout des doigts sur les modèles Xbox One et PS4
  • La possibilité de débloquer un son tridimensionnel avec un code d’activation Dolby Atmos prépayé

 

J’avais déjà pu tester un autre casque de Plantronics l’an dernier : le RIG 600, multisupport. Leurs fiches techniques sont très proches, ce qui me donne un bon point de comparaison.

On débute par le traditionnel déballage du casque : bien emballé, il est accompagné de son câble et micro détachable.

 

Côté pratique

D’emblée, le RIG 500 Pro HC dévoile ses atouts, à peine sorti de son carton : un micro amovible, des écouteurs réglables et une légèreté de toute la structure. Le fait de pouvoir changer la hauteur des écouteurs est un très bon point, le casque s’adapte ainsi à plusieurs morphologies.

Une fois sur la tête, aucune gêne. Contrairement au RIG 600 où il m’a fallu un temps d’adaptation, le 500 PRO HC n’a posé aucun problème. Sur la tête, je le sens à peine, il faut dire qu’il pèse un peu plus de 250 g et ces derniers sont très bien répartis. Les oreilles sont larges et ne compressent pas. J’avais même oublié d’enlever mes boucles d’oreilles et je l’ai à peine remarqué. Le casque sait s’adapter aussi aux lunettes. Après 2 h de jeu, toujours aucune gêne à l’horizon !

Ce rouge me va mervei... Quoi, on n'est pas là pour ça ?
Bon ce casque me va merveilleusement bien !

Côté son, rien à signaler, tout roule ! Après un rapide réglage des paramètres de la PS4 pour que cette dernière utilise bien le casque, j’entends distinctement le moindre bruit. J’ai également testé le micro avec Eled » et ce dernier m’a assuré qu’il m’entendait parfaitement. De plus, le micro se déplace bien, il est très souple. Sur le 600, il est un poil plus rigide rendant plus difficile son orientation.
Pour couper le micro, pas de commandes : il suffit de le relever pour le désactiver. Il faut savoir qu’il n’y a pas de contrôles au milieu du câble comme pour le modèle PC : le réglage du son se fait sur une molette à la base de la prise jack, contre la manette. C’est pratique, puisqu’à portée de main. On ne perd pas de temps à chercher le contrôle du volume. Pas de mauvaise surprise : la molette évite de monter le son trop fort d’un coup. C’est d’ailleurs un mauvais point pour mon RIG 600, les commandes sur le fil sont loin d’être pratiques et ergonomiques. Je me suis déjà fait avoir plus d’une fois en augmentant le son brusquement. C’est dommage, on retrouve à priori le même système sur le 500 Pro (PC). J’espère que le contrôle du volume a été amélioré sur ce modèle. On frôlerait alors la perfection.

Dernier point à noter : il est bien plus isolé que le RIG 600 qui ne vous coupait absolument pas du bruit extérieur. Le 500 Pro HC vous isole davantage et réduit le bruit ambiant.

À gauche : le RIG 600
À droite : le RIG 500 PRO HC en cours de test

Revenons sur le branchement du casque à la manette. C’est là qu’on (je ?) a un petit problème. Dans le mode d’emploi, on peut voir qu’il y a une pièce servant à adapter le câble à la manette de la Xbox One ou de la PS4 :

 

 

Si je mets cette espèce de joint dans le sens indiqué pour la PS4, il ne s’emboîte pas correctement. De ce fait il est impossible de brancher le casque à la manette. On peut voir sur la photo ci-dessous un petit écart entre le câble et la pièce.

Si je mets le joint comme sur l’illustration de la Xbox One, mais pour la PS4, je peux le brancher. Mais le câble n’est pas en bas, il part vers le haut ce qui est inconfortable.

La solution est de simplement supprimer le joint. Il y a un peut-être un truc qui m’échappe, mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour jouer tranquillement tout en ayant le casque branché.

Conclusion

Si le RIG 500 HC s’avère parfait pour les possesseurs de Xbox One, ce petit souci de branchement complique un peu plus la tâche pour la PS4. Cependant, il n’entrave en rien la qualité de ce casque dont le confort vous fera oublier sa présence. C’est un point sur lequel je suis vraiment exigeante et j’ai été bluffée.

Ce modèle est disponible pour 79,99 €. La version PC qui dispose d’un bandeau métallique et du contrôle de volume intégré au câble est à 99,99 €. Je serais curieuse de tester cette version, le 500 HC m’ayant vraiment plu.
Enfin, les plus exigeants d’entre vous pourront se procurer le PRO Esports Edition qui a un châssis et un bandeau en moulage métallique au prix de 149,99 €.


Jeux du moment

>> Liste complète <<