Publicité

Star Wars Episode I: Racer – Le retour du jeu de course mythique

Sorti en 1999 sous la licence LucasArts, ce jeu de course devenu un classique reprenait les courses de podracer du film la Menace Fantôme, emmenant dans des circuits endiablés à plus de 600 mph (soit environ 965 km/h). Difficilement jouable sur nos ordinateurs récents, le jeu revient grâce à un portage réalisé par GOG.com, l'occasion de redécouvrir ces circuits que je parcourais il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine, sur mon premier ordinateur... Cela ne rajeunit pas !

Trois modes sont disponibles :  tournoi, libre et multijoueur, emmenant sur des circuits créés sur huit planètes : Tatooine, Ando Prime, Baroonda, Mon Gazza, Malastare, Oovo 4, Ord Ibanna et Aquilaris aux environnements variés. Alors oui, le jeu a 20 ans, cela se voit, les graphismes sont datés, notamment du côté de l'interface qui a du mal à s'adapter à la résolution de mon écran et apparaît étirée et floue. Les textures également sont assez grossières et l'arrière-plan manque de détails, avec de grandes phases dans des couloirs aux motifs qui se répètent. Pourtant, le jeu conserve son charme Star Wars soutenu par la musique mythique de John Williams directement tirée du film.

La jouabilité est excellente, orientée arcade avec un module de course qui réagit immédiatement aux commandes sans aucune sensation de dérapage, et cela peu importe le terrain (en même temps, le podracer vole légèrement au-dessus du sol donc...). Cela offre une certaine facilité et une prise en main immédiate, que ce soit au clavier ou à la manette (avec retour de force). Globalement, le but consiste à maintenir l'accélération au maximum tout en gardant la trajectoire pour éviter les éléments du décor des touches gauche/droite. Chaque module arrive avec ses options, pour celui d'Anakin, cela se limite à quelques loopings ici et là pour les plus grosses courbes et la touche espace pour planer lors de certains sauts.

En rentrant dans le décor, des éléments des moteurs s’abîment, il faut du coup effectuer des réparations manuellement (R) ou sinon les moteurs continuent à se dégrader jusqu'au pire, l'explosion. En cas de catastrophe, le module réapparaît après un bref moment de latence un peu après l'endroit de l'accident, ce qui n'entraîne pas une grosse pénalité.

Le mode tournoi se décline en trois catégories (Amateur, Semi-Pro et Galactique) avec, à chaque fois, 7 courses, plus une catégorie spéciale de seulement quatre courses qui se débloque une fois les trois premières terminées en première place : l'Invitational. Afin de progresser dans les courses, il est nécessaire de terminer dans les quatre premiers, dans les trois premiers pour la ligue Galactique. Aucune possibilité de tricher ou de contourner cet impératif qui peut du coup limiter les moins doués à une poignée de circuits même si globalement les catégories Amateur et Semi-Pro restent très accessibles.

A la clé, de l'argent pour débloquer des pièces qui servent à améliorer son podracer et, parfois en arrivant premier, le module de course du favori avec son pilote (comme Sebulba par exemple !).

L'amélioration du podracer se passe dans la boutique de Sebulba suivant six paramètres : traction, braquage, accélération, vitesse maximale, braquage aérien, refroidissement et réparation. Chaque pièce coûte un montant défini de crédits, une somme de plus en plus importante. Afin d'améliorer les performances de réparation, il est possible d'investir dans de petits droïdes très efficaces.

Les modes libre et en ligne redonnent accès aux pistes et modules de course débloqués dans le mode tournoi. Du coup, plus on avance dans les tournois, plus les options de jeu sont nombreuses.

Fidèle à la version originale du 20ème siècle, cette réédition proposée par GOG.com plaira aux pilotes nostalgiques, et pourquoi pas aux nouvelles générations qui voudront profiter de l'occasion pour découvrir ce qui reste à mes yeux l'un des meilleurs jeux tirés de la licence Star Wars. Avec 25 courses et 23 personnages jouables avec leurs modules de course tous personnalisables, le jeu offre une très bonne durée de vie, surtout qu'il est vendu à tout petit prix : vous le trouverez à 8,09€ sur GOG.com !


Jeux du moment

>> Liste complète <<