Publicité

Train Valley 2 – Tchou-tchou !

J'avais passé un temps fou sur le premier opus de Train Valley, c'est donc avec une impatience non dissimulée que j'attendais ce second opus, disponible depuis le 29 mars sur Steam en accès anticipé.

L'interface est assez classique, avec juste un mode de jeu pour le moment et vingt niveaux, aux noms assez évocateurs, des défis prévus.

 

Une fois en jeu, je découvre des graphismes agréables sur une carte figée en vue du dessus. En zoomant, il est possible de gagner en niveau de détails, mais cela ne rend pas la manipulation très aisée donc peu utilisable. La musique est banale, elle n'apporte pas grand chose et devient vite lassante.

Le concept est simple : transporter des gens ou des marchandises d'une gare à une autre. Les éléments produits par chaque gare sont indiqués dans des ronds qui deviennent blancs quand les unités deviennent disponibles. Des usines produisent des matières premières ou des produits manufacturés avec parfois juste des travailleurs (comme dans la sablière au nord-est), mais souvent beaucoup plus (pour le verre ou pour les briques, il faut du sable en complément des travailleurs). Les objectifs sont indiqués dans les triangles jaunes, ici 6 unités de verre et 4 unités de brique.

La construction de rails n'est pas très évidente et reste un peu laborieuse comme dans le premier opus. Elle se base sur des points d'accroche qui sont indiqués en bleu mais parfois cela fait des tours bizarres et il faut donc s'y reprendre à plusieurs fois pour réussir à tirer ses voies.

Un système de tunnels et de ponts est en place pour passer les dénivelés les plus importants, avec malgré tout un coût très élevé qui ne permet pas d'y faire appel très souvent. Beaucoup de cartes ont des reliefs très accidentés, ce qui ne laisse pas une grande part à l'improvisation pour la création de son réseau ferré, surtout que les budgets sont souvent serrés.

Une fois les rails créés, il faut assurer le transport le plus efficace possible tout en évitant les collisions entre les trains grâce notamment aux voies dédoublées ou aux aiguillages. Un clic sur un train l'arrête et il peut stocker ses marchandises dans n'importe quelle gare non pleine qui possède l'icône. Si la gare ne possède pas l'icône, le train entre puis ressort dans la foulée. Les trains sont gérés en bas à gauche avec des opportunités d'amélioration. Il faut être vigilant de ce côté car des trains améliorés iront plus vite que des trains non améliorés (comme des trains avec 1 unité de marchandise par rapport à un train avec 2 ou 3), ce qui peut entraîner des collisions s'ils partent trop rapprochés les uns des autres.

Pour ne pas s'endormir, trois vitesses sont possibles. La vitesse normale est vraiment ultra lente, tandis que la seconde est presque trop rapide, il manque clairement un petit équilibrage de ce côté pour plus de confort d'utilisation.

Des étoiles basées sur des défis rendent compte des performances sur chaque niveau. Généralement, il faut terminer le niveau en un temps limité, puis accomplir deux actions spécifiques (faire exploser ou ne pas exploser des trains, gagner une certaine somme d'argent, construire ou ne pas construire des ponts ou des tunnels, dépenser ou ne pas dépenser plus qu'une somme d'argent...). Elles sont à chaque fois récapitulées sur la droite de l'écran pour être visualisables en jeu et se révèlent bien moins faciles à obtenir qu'il n'y paraît (comme vous avez pu le voir sur la première capture d'écran...).

Il n'y a cependant rien de bloquant et la suite des niveaux se débloque même sans aucune étoile.

Encore en phase d'accès anticipé, Train Valley 2 propose un puzzle d'un autre genre avec des défis très accessibles qui demanderont cependant une grande réflexion aux joueurs en quête de toutes les étoiles.

Différents éléments restent encore à parfaire sur cette version : un suivi des erreurs, une possibilité d'annuler la dernière action, une meilleure identification des zones non constructibles, un équilibrage de la vitesse... S'ils corrigent tous ces éléments, et peut-être rendent la création des voies plus aisées, alors nous aurons un superbe successeur à Train Valley... Après, il ne faut pas bouder son plaisir et, même en l'état, j'ai déjà passé trois heures très agréables à découvrir tous les puzzles !


Jeux du moment

>> Liste complète <<