Publicité

Dishonored : La Mort de l’Outsider – L’Assassinat d’un Dieu

Quelques mois après avoir remis douloureusement Emily sur le trône, quelle joie de retrouver le monde si riche de Karnaca pour de nouvelles aventures et donc de nouvelles infiltrations dans Dishonored : la Mort de l'Outsider, le DLC standalone de Dishonored 2. Cette fois, plus question de mettre fin simplement aux complots contre la couronne, mais seulement de tuer un "Dieu", l'Outsider, censé être à l'origine de tous les problèmes de Karnaca depuis un millénaire. Rien que cela et c'est déjà assez kiffant. Bethesda et Arkane nous proposent ici un challenge à la hauteur des espérances des fans du jeu et de l'univers, réussi ou non, c'est ce qu'on va essayer de voir.

Pitch

Dans cette nouvelle aventure, les joueurs incarneront Billie Lurk, un des assassins les plus célèbres de Dunwall. Aux côtés de Daud, son vieux mentor et assassin de légende, Billie Lurk va entreprendre le plus grand assassinat jamais orchestré : tuer l’Outsider, un être quasi divin impliqué selon Daud dans les moments les plus sombres de l’histoire de l’Empire. Au fur et à mesure que les joueurs s’enfonceront dans les faubourgs crasseux de Karnaca pour tenter de percer le mystère de l’Outsider et découvrir ses origines, les affrontements mortels se succéderont, ils découvriront d’anciens pouvoirs obscurs et devront prendre des décisions difficiles qui changeront à jamais le monde qui les entoure.

On est bien dans du Dishonored et dans un Karnaca qu'on est content de retrouver : une alternance de lieux crasseux et de palais mondains où la bourgeoisie exploite au maximum le peuple (et de manière particulièrement glauque), des gardes à chaque coin de rue, de nombreux mystères qui en cachent peut-être un plus grand. Dishonored oblige, la voie la plus simple n'est pas forcément la vérité de l'histoire.

Un petit changement toutefois, mais qui peut avoir des conséquences plus importantes sur votre aventure: le monde dans lequel vous jouez n'est pas corrompu ou en guerre comme il l'était dans les 2 premiers épisodes. Dix ans après le 2, c'est la paix qui règne à Karnaca même si vous entendrez certains regretter l'ancien temps dans leurs conversations. Bien sûr, la paix sociale est loin d'être assurée et les luttes sociales sont au coeur de ce monde. Billie Lurk, en tant qu'enfant abandonnée, en est le symbole et vous pourrez en tant que joueur effectuer certaines missions plus sociales. Tuer un garde, même s'il vous traque en raison de vos méfaits passés pourra ici sembler beaucoup moins moral que pour Emily ou Corvo. Combat social, combat contre un demi-Dieu, et combat contre un ordre qui le représente sont intimement liés dans cet épisode.  Et il faudra les mener à bien pour avancer.

 

Gameplay

Dans les différentes missions de cet opus, il  faudra bien sûr résoudre différents problèmes pour valider la suite (non, inutile de chercher, nous ne vous révélerons rien) et poursuivre l'aventure de Billie mais le jeu vous propose également de remplir ou non d'autres missions sous forme de contrat et d'enquête, facultatives donc. Celles-ci vous pousseront ainsi à fouiller le niveau de fond en comble pour en découvrir les différents mystères et à effectuer les actions demandées dans le contrat, afin de gagner un peu d'argent. Il est bien sûr possible de faire toutes les missions de différentes façons, par différents chemins et de manière pacifique ou non. La fibre Dishonored est toujours bien présente.

 

Des sorts identiques

Comme Corvo et Emily, Billie se voit dotée de pouvoirs issus de son mentor Daud et non pas de l'Outsider. Leur utilisation est donc inévitablement différente et cela va jouer énormément sur votre gameplay. Vous n'aurez ainsi plus de mana à gérer (adieu les potions de mana) et votre jauge de pouvoir se recharge automatiquement. Il vous suffit d'attendre un petit moment caché dans l'ombre et voilà, la jauge est pleine. Du coup, à première vue, ça a l'air vraiment beaucoup plus cool mais ne vous fiez pas à cette première impression. En effet, utiliser les pouvoirs coûte cher mais, surtout, cela les limite dans le temps et dans leur enchaînement. De plus, vous n'en avez que 3 que vous ne pouvez pas faire évoluer. Ah c'était le bon temps d'avoir le luxe, comme Corvo et Emily, de pouvoir faire des massacres ou de se glisser sournoisement dans le dos des ennemis. A l'usage, et du fait de leurs limitations, vous verrez très vite que cela vous rend beaucoup moins puissant. Le jeu est du coup beaucoup plus compliqué en choisissant une voie meurtrière, je vous conseille fortement l'infiltration, en tout cas pour la première partie. Sachant que vous pourrez faire la seconde partie avec des pouvoirs beaucoup plus puissants du second en cadeau pour une partie ++.

Voici donc ces différents pouvoirs :

  • Semblance permet à  Billie de prendre l’apparence d’un personnage ennemi ou non vivant (inconscient cela fonctionne aussi) afin de se faufiler à travers les gardes et la population sans se faire repérer. Comme tous les sorts, son utilisation a une limitation dans le temps dès que l'on effectue des mouvements. Vous pourrez rester immobile pour examiner la situation et choisir le chemin approprié sans consommer le sort. Les personnes que vous croisez sentent bien que quelque chose cloche, mais sans plus. C'est très efficace et cela permet des interactions inattendues en fonction de la personne que vous copiez. Attention par contre à bien dissimuler le corps choisi, car s'il est découvert, votre sort s'annule, de même que si vous effectuez des actions louches.

  • Transfert est le sort de téléportation de Billie. Il vous permettra d'atteindre des endroits en hauteur, Corvo et Emily avaient eux aussi le même type de sort. La petite nuance est que, si vous téléportez sur quelqu'un, il explose quand vous prenez sa place, efficace mais pas forcément très pacifique. Billie place une ombre d'elle même bleutée à un endroit puis, dans un deuxième temps, peut se téléporter sur la marque. Bien sûr, il n'est pas possible de traverser des portails d'énergie avec, mais, si vous avez fait Dishonored 1 et 2, vous vous en doutiez.

  • Prescience : le temps s'arrête et le fantôme de Billie se déplace afin d'observer les lieux atteignables (mince une porte!) et marquer les pnjs, tout objet utilisable (pièce, livre, charme d'os...) et tout lieu de mission, ceci bien sûr pendant un temps limité, mais tout ce que vous avez marqué reste après l'utilisation du sort. Deux astuces à noter
    • Prescience permet de voir le cône de vision des ennemis marqués après l'utilisation, très important pour rester discret.
    • Prescience peut être combiné avec Transfert permettant des combinaisons assez incroyables qui ne dépendent que de votre imagination.

  • Murmures des Rats : vous entendez parler les rats. Du coup, ils sont sympas, ils vous donnent des indices, des passages secrets et puis des fois ils discutent seulement entre eux. C'est bizarre, mais bon c'est une relation sociale comme une autre.

 

Des armes et des charmes un poil différents

Billie a également droit à un arsenal d'armes, comme un paralysant électrique ou encore des mines, des billes pour détourner l'attention, quelques petites nouveautés mais, à part le paralysant, je les ai rarement utilisés. Dans les boutiques clandestines il est toujours possible de les améliorer.

Les charmes d'os sont également encore d'actualité et en nombre très important ce qui vous permet une personnalisation outrancière de vos caractéristiques qui compense l'absence de rune et de personnalisation des pouvoirs. N'oubliez pas de les équiper, de bien lire leurs effets positifs et négatifs et d'en changer suivant votre approche des situations auxquelles vous serez confrontés. Plus tard, vous pourrez les mixer comme dans le 2. Vous pourrez bien sûr en porter davantage en achetant des améliorations dans les boutiques clandestines dans un système similaire au dernier épisode.

Là encore, les différences vous poussent plus vers la voie de l'infiltration ou beaucoup plus simplement vers un gameplay plus gris où, en fonction de la situation, chaque possibilité de résolution meurtrière ou non létale peut être envisagée sans se poser de cas de conscience. C'est d'autant plus vrai que cela n'affecte pas le scénario ou l'univers. Billie a moins d'importance dans l'univers qui l'entoure que Corvo ou Emily et tant mieux. L'histoire aura le même déroulement que vous choisissiez de tuer tout le monde ou non, seul le récapitulatif de chaque mission vous indique vos choix. Mais ne vous inquiétez pas, il y a encore plein de voies différentes à visiter dans l'histoire et chaque mission peut s'effectuer de plusieurs manières différentes, conclusion de l'aventure incluse.

 

Mon avis

  • c'est difficile
  • c'est prise de tête
  • c'est exigeant
  • mais du coup c'est toujours un plaisir malsain
  • un gameplay différent mais toujours aussi plaisant
  • un univers steampunk toujours magnifique
  • la série se réinvente sans se trahir

Cette redécouverte de Dishonored avec un nouveau gameplay et une nouvelle histoire m'a fortement enthousiasmée et comblera les fans de la licence en attendant un prochain opus ou un autre jeu Bethesda/Arkane du même gabarit. Pour les padawans de la licence, si vous aimez l'infiltration, les univers steampunk et les histoires un peu sombres, lancez-vous, vous ne serez pas déçus et si ça vous a plu, allez découvrir le 1 et le 2 ce sont eux aussi des petits bijoux.

Le jeu est disponible sur PS4, Xbox One et PC !

 CATEGORIE : Aperçu jeu PC
 JEU : Dishonored : la Mort de l'Outsider
Studio :
Editeur :
Genre :
Plateforme : , , ,
Date de sortie : 15/09/2017
     

Commandez ce jeu, ou n'importe quel autre produit, en cliquant sur ces liens, et vous aidez Game-Guide en vous faisant plaisir !

 Auteur
Jeune papa geek, joueur de Hearthstone (Aayla#2307), fan de l'univers d'assassins creed (timenight), accro à l'uchronie, aux voyages dans le temps, à Game of Thrones, aux séries TV, et aux jeux en général sur tous les supports, du téléphone portable au jeu de rôle papier sur table.

Jeux du moment

>> Liste complète <<