Publicité

Gamescom 2017 – Valnir Rok, un MMORPG de survie

Alors que nous nous promenions dans la gamescom vendredi, le dernier jour (pour nous), nous sommes tombés sur une gigantesque affiche dans un hall parlant d'un jeu dont je n'avais jamais entendu parler : Valnir Rok. Ayant de petits airs de Skyrim mêlé à Life is Feudal, j'ai forcément été très intriguée par ce nouveau MMORPG de survie se déroulant à l'époque des Vikings. Rendez-vous donc dans le hall 10, en zone publique, pour discuter avec les développeurs qui ont trouvé un créneau pour me présenter leur jeu prévu en bêta fermée dès le 8 septembre. J'ai eu l'opportunité de capturer ma partie de jeu, donc je vais illustrer le reste de cet article d'images tirées de cette vidéo (ce qui explique également que la qualité n'est pas forcément optimale), que vous trouverez en partie en conclusion. Mais sans attendre, je vous livre leur dernière bande-annonce :

Après avoir vaillamment combattu un loup avec un personnage déjà assez avancé du testeur précédent, le développeur m'a réinitialisé la partie pour me montrer le début. Nous nous retrouvons donc, comme tout jeu d'exploration/survie qui se respecte... sur une plage ! L'immense île de Valnir s'ouvre à moi !

D'après les corps à terre, il semblerait qu'il se soit passé quelque chose de sanglant par ici... Je fais un petit tour de mon interface, offrant les informations  habituelles, un espace pour discuter avec les autres et des barres récapitulant ma santé, mon énergie, ma faim et ma soif. Car oui, Valnir Rok est en tout premier lieu un jeu de survie et il y a de nombreuses conditions pouvant influer sur le destin de mon personnage. Mais il appartient à chaque joueur de décider comment il va appréhender son futur et ce qu'il va décider de faire.

Un pauvre petit rescapé se cache derrière son rocher, je vais lui parler et découvre la première quête du jeu. Car malgré l'aspect survie revendiqué par Valnir, il y aura bien des quêtes à accomplir. Et même plus, car le GM de chaque serveur pourra créer ses propres quêtes pour le plus grand plaisir de ses joueurs. Il y a actuellement une quarantaine de quêtes, d'autres sont prévues. Elles permettront déjà dans un premier temps d'en apprendre plus sur les mythes de Valnir, tous inspirés de nos propres mythes nordiques.

 

Le système d'artisanat est très complet, et complexe, bien que les développeurs tiennent à proposer quelque chose qui ne soit pas non plus trop difficile à prendre en main. Les objets nécessitent des composants à récupérer dans la nature, comme de la roche, du bois, des plantes, puis chaque recette doit ensuite être découverte en expérimentant avec une once de bon sens. Une fois la formule connue, les objets se créent en les combinant via l'interface. Je cherche ici à droite à créer des bandages car j'ai fait une mauvaise rencontre et mon personnage souffre ! Un peu après, je poursuis une quête qui m'apprend à faire un couteau. Du coup, je combine une baguette, une roche et de la fibre végétale, logique !

 

Une bonne chose de s'armer, même si ce n'est pour le moment que d'un ridicule canif, car le monde n'est pas habité que de gentils animaux... Il y a des bêtes sauvages, des loups notamment, le pire étant comme souvent les hommes et les autres joueurs qui n'hésiteront pas à attaquer les innocents sans défense (JcJ total) malgré les conséquences. Pour éviter les abus, des mécanismes sont en effet en place et les joueurs engageant des combats déshonorables risquent d'être punis par les dieux qui aiment la gloire et l'honneur avant tout. Et pour récompenser les pieux valeureux, des capacités sont à débloquer pour les joueurs étant en bons termes avec les divinités. Pour ceux n'aimant pas la voix des armes, vous avez été entendus car, plus tard dans la progression du jeu, il sera possible d'engager des PNJs pour aider à défendre sa maison par exemple !

Enfin, mon exploration s'est terminée par la visite d'une petite ville, présentant des modèles qui pourront être réutilisés par les joueurs pour créer leurs propres agglomérations. Nombre d'objets sont réactifs et ont des états, comme ici ce feu que je peux éteindre/allumer.

 

La plupart des objets sont accessibles aux joueurs et peuvent être recréés pour les meilleurs bâtisseurs. Je n'ai pas expérimenté cette partie, mais voici quelques captures d'écran tirées d'une autre vidéo fournie par le studio.

Comme promis, voici la vidéo de ma partie (avec quelques coupures car le développeur m'expliquait différentes choses, m’amenant donc à rester figée parfois plusieurs minutes au même endroit) :

 

Dès le 13 septembre, le jeu sera proposé en accès anticipé sur Steam, à un prix inférieur à 20€ pour débuter. Clairement, je compte y faire un tour et voir en conditions réelles si la bonne impression laissée par cette présentation persiste. A première vue, Valnir Rok a tout pour plaire : des graphismes agréables, une animation plus poussée que ses concurrents, de larges options de personnalisation avec la cerise sur le gâteau offerte par les quêtes personnalisables par les MJ.

Si le concept vous plait, je ne  peux que vous inciter à vous inscrire à la bêta fermée sur le site officiel qui débutera le 8, soit quelques jours avant la mise en vente des packs !


Jeux du moment

>> Liste complète <<