Publicité

Cooking Witch – Cuisine de sorcière

Lorsque Onidra nous a montré la liste des jeux à tester dernièrement, un titre a attiré mon attention : Cooking Witch. Voilà deux mots qui me donnent envie d'en savoir plus !

Une seule phrase aura suffi pour me convaincre de tester Cooking Witch : celle présentant le jeu.

Dans Cooking Witch, vous incarnez une sorcière volant sur son balai dans les bois pour rejoindre une fête, où capturer des enfants pour les cuisiner et les manger.

Moi, ça m'a vendu du rêve. Pouvoir capturer des saletés de gamins et les jeter dans un chaudron sans remords, c'est juste magique. Bon les manger un peu moins, j'aurai préféré juste les transformer en nourriture pour les donner aux loups par exemple, mais ne faisons pas la fine bouche.

La partie débute et deux panneaux indiquent rapidement comment jouer. Le premier explique les commandes et ce que nous devons faire : on se déplace avec la souris, on clique pour attraper un enfant quand un point d'exclamation apparaît et on les balance dans le chaudron pour les transformer en petit gigot tendre.
Le second panneau détaille le menu, c'est à dire ce que l'enfant vous donnera une fois qu'il sera bien cuit à point ! On peut ainsi voir que ceux à la salopette rouge donnent de la viande mais aussi de la vie et du temps.

Visuellement on à affaire à quelque chose de simple mais de soigné. On a de belles couleurs, des animations en accord avec le jeu le tout bien fluide.

La barre symbolisant le temps est située en haut de l'écran. Nous avons donc une limite. Pas de quoi s'affoler toutefois, Je peux le recommencer autant de fois que je veux en choisissant "Replay" pour progresser de partie en partie dans les objectifs.
À gauche, deux autres barres indiquent Health, nos points de vie, et Stamina, l'endurance de notre sorcière. Porter des enfants ça fatigue !

Je commence à attraper les enfants et à les jeter dans mon chaudron quand un papa armé d'un tromblon m'empêche de récolter tranquillement les gamins. Il ne rigole pas, 3 coups et je suis bonne pour recommencer ! Lorsqu'on termine une partie (par mort ou temps écoulé), s'affichent un rapide bilan et un résumé des objectifs en cours, à réaliser au fur et à mesure de nos parties. On a par exemple "cuisiner 5 enfants", "assommer un papa", etc...

En cliquant sur Next, un nouvel écran apparaît avec le score réalisé, le classement actuel mais aussi quelques petites astuces.

C'est ainsi que j'apprends que je peux assommer le papa en lui balançant un gosse sur la tronche. Ce jeu est fabuleux. Si je réussis mon coup, je peux même plonger à son tour le père dans le chaudron ! D'autres astuces s'affichent au fur et à mesure :

  • remplir le "Cook Meter" attirera un papa. Faut croire que les odeurs de cuisine ne passent pas inaperçues
  • la distance entre le curseur de la souris et la sorcière détermine sa vitesse

Grâce à ces conseils, je parviens à assommer un papa et à le mettre dans le chaudron. Il faut quand même avoir les yeux partout car on peut vite se retrouver avec trois papas qui nous canardent, bien décidés à protéger leur marmaille.

On peut aussi améliorer notre sorcière en cliquant sur "Upgrades". Dans ce menu, on peut augmenter sa vitesse, le nombre d'enfants qu'on peut porter à la fois, la quantité de viande reçue par môme cuisiné et les statistiques de notre sorcière :

  • augmenter Health permettra de pouvoir encaisser plus de dégâts,
  • augmenter Stamina permettra de garder sa proie pendant qu'on vole plus longtemps
  • augmenter Strength nous fera moins perdre de vitesse pendant qu'on porte notre viande bruyante.

Les Upgrades de vitesse, de nombre d'enfants à porter et de viande récupérée en cuisinant se débloquent au fur et à mesure de notre progression dans les objectifs. Il faudra ensuite dépenser des points (dont le nombre requis est en vert) pour les activer.

Au final j’enchaîne les parties et le temps défile sans m'en rendre compte ! Capturer les enfants, échapper aux papas, veiller à faire durer la partie... Tout ceci s'avère très prenant. De plus, l'ambiance sonore est aussi à la hauteur de ce petit jeu. Les bruitages n'ont pas été oubliés, comme le "plouf" quand un môme chute dans le chaudron, leur cri de panique ou encore le "crunch" quand la sorcière croque dans la viande ! La musique reste simple, mais est parfaitement raccord avec l'ambiance fête foraine dès qu'on s'en approche.

Cooking Witch s'avérait amusant au premier coup d’œil et je ne suis pas déçue ! Un concept drôle, permettant de se débarrasser d'infâmes gamins sans s'en prendre à ceux des voisins (ou aux vôtres), des parties rapides permettant de jouer en petites ou grande sessions en font un jeu qui aura sa place sur votre PC. Et puis, vu son prix tout petit, ça serait dommage de se priver de ce bon défouloir !


Jeux du moment

>> Liste complète <<