Publicité

Shadow Warrior : aperçu

Avertissement : jeu déconseillé aux moins de 18 ans

Les trentenaires comme moi se souviennent certainement d'une époque où les jeux de tir à la première personne étaient appelés des Quake-like, du nom du jeu Quake, devenu un jeu culte au fil des années. Après lui, bon nombre de jeux se sont frayés un chemin jusqu'aux petites mimines des joueurs, l'un des plus connus encore à ce jour étant Duke Nukem, le badass à la coupe de cheveux défiant les lois de la gravité et à l'humour lourdingue. Un an près la sortie de Duke Nukem 3D, l'opus le plus connu et apprécié de la série, le studio responsable de ce méfait, 3D Realms, nous offre Shadow Warrior, un Quake-like donc lui aussi, mais quelque peu différent de son cousin Duke.

Après une première édition sortie en 1997, mais qui passa relativement inaperçue malgré de très bonnes idées, Shadow Warrior nous revient cette année. Plus qu'un simple remake HD, c'est en effet un jeu quasiment original que nous offre Flying Wild Hog, le studio en charge du développement. Nous retrouvons encore une fois Lo Wang, un ninja embauché par un obscur patron d'entreprise, Zilla, et qui va le mener tout droit dans une invasion de démons en plein milieu du Japon. Il se retrouvera même affublé d'un démon, Hoji,  que je qualifierais de bavard (enfin, c'est un euphémisme) et qui lui prodiguera moult conseils (entre autres choses). La joute verbale entre ces deux personnages est un vrai plaisir.

 

Kill Bill, sors de ce corps !

Au premier abord, on peut se dire que Shadow Warrior reste un jeu basique, un FPS old-school bourrin comme on en a vu pleins. Il y a quand même certaines originalités que j'aime beaucoup. La première d'entre elles, c'est le katana.

Portail_Shadow_Warrior (2)

Démembrer des méchants à coup de sabre, y'a pas à dire, ça donne des frissons.

Portail_Shadow_Warrior (4)

Lo Wang peut aussi lancer des shurikens.

Portail_Shadow_Warrior (3)

Le reste des armes reste cependant assez classique, mais efficace. Pistolet, fusil, mitraillette, railgun, tout un arsenal pour dézinguer du démon dans la bonne humeur. Un système d'améliorations, relativement basique ceci dit, vous permet de les améliorer, grâce à l'argent récolté dans les niveaux.

Portail_Shadow_Warrior (9)

 

RPG Baby !

L'une des nouveautés par rapport à son grand frère est la possibilité de gagner des points de Karma et de Qi, pour ensuite débloquer des capacités, à la manière d'un RPG.

Les points de karma vous permettent de bénéficier d'améliorations personnelles qui vous seront d'une extrême utilité face à la horde de démons que vous devez affronter, selon six principes :

  • Guérison
  • Maîtrise du katana
  • Connaissance
  • Déplacements
  • Chance
  • Esprit

 

Le Qi vous permet, lui, de débloquer des compétences spéciales en récoltant des cristaux dans les niveaux, puis de les améliorer :

  • Bénédiction du Paon : permet de régénérer partiellement sa santé
  • Ecailles du Dragon : réduit les dégâts encaissés
  • Feulement du Tigre : renverse les ennemis et les étourdit
  • Piège de l'eau : soulève les ennemis du sol

 

Le jeu fait aussi la part belle à l'exploration, avec des secrets à découvrir : cristaux de Qi, argent, munitions, etc...

Portail_Shadow_Warrior (15)

Amateurs de sensations fortes, vous trouverez dans Shadow Warrior des boss qui vous donneront quelques sueurs froides, comme ce premier rencontré :

 

Conclusion

Pour conclure et pour finir sur une note un peu subjective, j'apprécie beaucoup ce Shadow Warrior qui renoue avec les anciennes gloires du passé. Peut-être est-ce dû à la nostalgie de ce temps où la 3D venait tout juste de pointer le bout de son nez, mais cela fait beaucoup de bien de revoir un FPS à l'ancienne, certes rhabillé et un peu plus au goût du jour, mais avec toujours cette pointe de old school. Shadow Warrior fait peau neuve, et grand bien lui en prenne.

 

Shadow Warrior est disponible en version dématérialisée uniquement sur Steam à 34,99€.


Jeux du moment

>> Liste complète <<