Publicité

Star Citizen – Guide Galactique – Système Centauri

Le système Centauri

Le système Centauri se compose de cinq planètes et trois points de saut connus gravitant autour d’une grande étoile naine. Centauri a été l’un des premiers systèmes colonisé durant la période initiale d’expansion interstellaire de l’humanité. Il a été découvert en 2365 par un vaisseau d’exploration spécialisé qui a immédiatement repéré le formidable potentiel de colonisation de la troisième planète. Le drapeau a été rapidement planté sur Centauri III et les terres alentours immédiatement proposées en prime aux groupes chargés de la colonisation. Le résultat a été Saisei, l’un des mondes humains les plus magnifiques et mieux construits dans l’UEE. Pendant le processus de développement, les autres mondes du système ont été largement ignorés. Au cours des siècles qui ont suivi, des ressources éparses ont été découvertes sur ces autres mondes et un développement plus étendu a pris place.

 

Planètes intérieures

Le monde le plus proche de Centauri est une petite protoplanète dont l’orbite est peu distante de l’étoile. Centauri I n’a pas d’atmosphère et ne dispose d’aucune ressource minière. La vue rapprochée de l’étoile de Centauri depuis l’orbite est par contre spectaculaire. Une photographie bien connue (facilement disponible comme carte postale) prise par le premier vaisseau d’exploration du système montre l’étoile bleu et blanc avec une éruption qui semble s’étendre pour attraper la petite planète.

Centauri II, appelé Yar, était à l’origine un monde de type vénusien qui a depuis été terra-formé par l’UEE. Sa proximité avec le soleil a rendu l’environnement aride et la planète est largement couverte par le Désert Rouge, incontestablement sa particularité reconnaissable depuis l’orbite. Yar est jalonné par des stations de recherche, des points d’escale commerciale et des installations abandonnées dont beaucoup sont tapissées par le fin sable rouge de la planète (et un bon nombre d’entre elles sont entièrement retournées au Désert Rouge). Bien qu’elle ne soit pas vraiment une planète fantôme, beaucoup de visiteurs ont indiqué avoir ressenti un certain malaise parmi ces installations abandonnées.

Comment un développement fut-il possible dans ce premier lieu ? Les terres sur Yar furent exploitées de manière inattendue il y a environ un siècle après que des minerais précieux aient été localisés dans une chaîne de montagnes. Ces concessions s’épuisèrent rapidement et la civilisation humaine sur la planète ne fit que décliner depuis lors. L’aire d’atterrissage la plus importante de la planète est la station Archibald, un avant-poste scientifique qui a grandi pour devenir une petite ville, puis déclina pour redevenir un avant-poste lorsque la planète suscita moins d’intérêt. D’autres aires d’atterrissage restent toujours fonctionnelles sur la planète, bien qu’elles ne soient pas entretenues. Il reste suffisamment d’infrastructures pour permettre aux vaisseaux de transiter, même si la petite population n’ait besoin que des produits de première nécessité fournis par les marchands.

Star Citizen - Guide Galactique - Système Centauri

Saisei

Saisei, la troisième planète, est la raison de visiter Centauri. Saisei est un magnifique monde terra-formé qui a été planifié et cultivé pour permettre l’habitation des humains depuis l’exploration initiale. Saisei est l’un des seuls mondes dans l’espace exploré où le conseil du gouverneur a imposé un plafond à la population, limitant ainsi le nombre d’habitants pour préserver l’environnement. Malgré leur population limitée, Saisei contraste fortement avec Yar, comme le joyau du développement humain.

Centauri a été étudié pour la première fois en 2365 et des enchères pour Centauri III ont été organisées presque immédiatement après. Le groupe gagnant, ADJUST Colonial, était constitué en grande partie d’expatriés Terriens d’origines Japonaises qui ont rapporté des fondements de conception et autres traditions culturelles depuis leur pays d’origine jusqu’au lieu d’arrivée à Fujin City. La culture de Saisei a évolué dans des directions originales depuis ce temps, influencée par la tradition terrienne mais avec quelque chose de complètement exceptionnel. En plus de cette beauté naturelle, des constructions organiques et d’une population limitée, Centauri est aussi connue en tant que siège social de MISC, le fabricant de vaisseau à l’origine de la majeure partie du commerce des véhicules lourds de l’UEE.

Fujin City est le point de débarquement pour la plupart des visiteurs de Saisei. La ville se targue d’avoir une zone d’atterrissage entièrement automatique avec une importante capacité d’accueil : le Saisei Landing Consortium. Les hangars personnels sont peu nombreux et dispersés, avec un prix de l’immobilier sur toute la planète atteignant des sommes élevées en UEC. La ville dispose de tout le confort à domicile, depuis un vendeur de vaisseaux Astro-Armada jusqu’à un bureau de l’Advocacy. Le centre de Fujin abrite la salle d’exposition du groupe MISC où les visiteurs peuvent voir les derniers Freelancer, Starfarer ainsi que les caissons de transport qui sont exposés. Au cœur de la ville se trouve le Nessa Park, un magnifique parc cultivé conçu comme une oasis pour les travailleurs de la ville qui sont impliqués toute la journée dans les industries high-tech.

L’usine principale de MISC est située dans les environs à l’extérieur de la ville, il s’agit une installation automatisée construite avec beaucoup de soins et qui a été dupliquée sur de nombreux autres mondes. La majorité des MISC Starfarer sont actuellement construits dans cette usine puis envoyés hors de la planète par d’immenses vaisseaux de transports (à noter que l’usine entièrement modulaire est en mesure de changer les versions du vaisseau qui sort des chaînes de montage en une nuit). Un grand nombre d’autres industries lourdes sont présentes sur Saisei, mais toujours conçues de façon à respecter l’environnement. Il en résulte une exportation massive de composants de vaisseaux, de produits de luxe et d’autres produits d’industrie lourde qui semblent être en complète contradiction avec la réputation bien établie de Saisei comme étant la planète la plus propre de la galaxie. Le message aux autres mondes humains est clair : la planification est rentable !

Planètes extérieures

Centauri IV est un monde rocheux avec une caractéristique intéressante : elle ne dispose pas du tout d’un noyau en fusion. En tant que monde sans noyau, la planète n’a jamais développé de champs électromagnétique et n’a jamais pu retenir une atmosphère conséquente (des études archéologiques ont révélé qu’elle a eu une atmosphère limitée pendant quelques temps mais que l’impact des vents solaire a finalement complètement eu raison de celle-ci il y a environ trois mille ans). À cause de sa proximité avec la ceinture d’astéroïdes du système, Centauri IV a été lourdement frappée par des chutes d’astéroïdes. Le monde est considéré comme un candidat potentiel pour la terra-formation, mais d’un faible rendement : la nécessité d’une technologie et de ressources tellement spécifiques pour construire un noyau serait un projet extrêmement coûteux et techniquement difficile/difficilement réalisable.

Au-delà de Centauri IV se trouve une ceinture d’astéroïdes dense, la seule dans le système. Bien que la ceinture de Centauri contienne assez de matière pour former une planète, l’accrétion n’a jamais eu lieu pour une raison inconnue. La région est riche en métaux lourds standards et des bases de minage apparaissent régulièrement de nulle part pour alimenter l’industrie lourde de Saisei. Le corps le plus extrinsèque du système, Centauri V, est une planète superjovienne, une géante gazeuse rouge et jaune de nombreuses fois la taille de celles que l’on rencontre habituellement. L’atmosphère de la planète en fait une excellente halte pour les vaisseaux de transport long-courriers à la recherche de carburant, mais sans qu’elle ne se développe plus.


Jeux du moment

>> Liste complète <<