Publicité

Star Citizen – Chronologie – 2530

La galaxie s'agrandit

Star Citizen - Chronologie - 2530

C’était comme la ruée vers l’or, des prospecteurs planétaires étaient désespérés pour faire valoir leurs trouvailles sur les « nouveaux mondes ». La plupart suivaient les protocoles réglementaires mais d’autres s’abstenaient.

Les Services Planétaires Gaia essayèrent de terraformer une planète sans autorisation. Il s’avéra plus tard que la planète était habitée. La race des Xi’An fut découverte tardivement lorsqu’ils se retrouvèrent nez à nez avec une équipe de terraformeurs qui déballait du matériel. Inutile de dire qu’ils furent perturbés. Les Xi’An capturèrent l’équipe et les laissèrent sous surveillance. Un seul fut libéré, le contremaître Charles Baxter, en signe de bonne volonté.

Sur Terre, le Secrétaire Général Cho, le Maréchal Volder et l’Avocat Principal Machado épaulés d’un sous-comité de sénateurs se réunirent pour débriefer Baxter et définir le comportement à adopter face aux Xi’An.

 

Secrétaire Général Cho: Si tout le monde est prêt, nous vous écoutons M. Baxter. Dites-nous ce qui s’est déroulé ce jour-là.

Baxter: L’avocat de la compagnie m’a conseillé…

Avocat Principal Machado: M. Baxter, ceci n’est pas un interrogatoire. Nous essayons simplement de comprendre ce qui s’est réellement passé. Deux cents soixante-quinze de vos collègues sont toujours détenus pas les Xi’An. Tout ce que vous nous dites aujourd’hui nous aidera dans la résolution de cette crise.

[Baxter se tourne vers son avocat]

Baxter: Nous faisions des prospections, nous cherchions des espaces de terrain plat pour installer notre matériel. Trois cargos devaient arriver donc nous nous attendions à entendre des bruits de turbines. J’étais perché sur une crête quand le premier apparut. J’ai immédiatement su qu’il n’était pas des nôtres, je veux dire pas humain. Il ne ressemblait à aucun des vaisseaux Banu que j’ai pu voir, vous savez comment ils sont…

Secrétaire Général Cho: S’il vous plait, ne vous écartez pas du sujet.

Baxter: Et bien, l’instant d’après nous étions cernés. Des vaisseaux sont arrivés de toutes les directions.

Maréchal Volder: N’avez-vous pas scanné la planète avant de vous poser ?

Baxter: Pas vraiment. Enfin, je ne crois pas.

Maréchal Volder: Vous ne pensez pas que cela aurait été la meilleure des choses à faire avant de terraformer une planète ?

Baxter: Vous n’avez aucune idée des conditions dans lesquelles nous devons travailler pour arriver à quelque chose dans ce milieu. Si vous attendez trop, une autre compagnie va vous griller la politesse en un clin d’œil par je ne sais quel subterfuge.

Maréchal Volder: Bien que nous apprécions votre point de vue sociologique, M. Baxter, nous avons besoin de faits pour sauver les otages, vos divagations ne nous sont d’aucune utilité.

Secrétaire Général Cho: Maréchal, nous n’avons pas conclu qu’une action militaire soit nécessaire.

Maréchal Volder: Je comprends mais nous avons besoin d’établir un plan dans l’éventualité où la solution diplomatique ne mènerait nulle part.

Secrétaire Général Cho: Bien sûr. S’il vous plait, M. Baxter, continuez.
Les forces militaires de l’UPE établirent un périmètre de sécurité à l’entrée du point de saut. Il fallut quinze jours pour établir un moyen de communication avec les Xi’An. Une période de négociations intense débuta. Les Xi’An étaient méticuleux dans leurs demandes.

Le temps que tous les otages soient libérés, plus de cinquante-sept jours s’écoulèrent. Quand bien même l’UPE avait évité la guerre, les relations avec les Xi’An étaient tendues.


Jeux du moment

>> Liste complète <<