Publicité

PCM – Corsaires de l’Empire

Une nouvelle fois, un groupe de joueurs francophone s'exprime sur notre rubrique PCM, le groupe Empire Corsairs, qui officie sur Elite: Dangerous.

Kaymel et Jondo, deux joueurs vétérans de ce groupe, ont joué leur rôle durant cet entretien bien mystérieux...

ED - Empire Corsairs

Elite-Dangerous-Division

Les Corsaires de l'Empire sont des sujets de l'Empire et regroupent les aristocrates déshérités, sans titre ou bannis, les ambitieux, les loups solitaires, les sociopathes, les rétifs de la hiérarchie, les alcooliques et les drogués, tous les infréquentables que la Flotte Impériale ne peut accepter dans ses rangs. Ce sont en général de très vilains garçons, assez vilains pour finir leur vie dans la soie et le satin d'un bordel de luxe, en tant qu'accessoire d'un petit baron libidineux.

L'Empereur et son proche entourage leur a fait grâce de cette vie de servitude et leur a offert l'amnistie et l'immunité à condition qu'ils aillent mener leurs sales affaires sur le territoire des ennemis de l'Empire tout en promettant de laisser les citoyens impériaux tranquilles. Ils sont autorisés à mener une guerre de l'ombre là où l'Empire ne peut se le permettre et à garder tous les profits qu'ils en tireront.

ED - Image Corsaires de l'Empire

 

Le CMD Nicou s'était posé il y a peu dans cette petite station de Duronese, en plein territoire du nouvel amiral Patreus. À environ 3 500 années lumières de SOL, le système semblait pauvre et peu accueillant. La station était plutôt sombre et il dû allumer ses torches afin d'y voir quelque chose. Les murs étaient gris nuit et de longs bandeaux rouges sang traînaient ici et là, trahissant l'ancienne présence du Sénateur Patreus. Notre reporter avançait prudemment, sa torche brillant d'un bleu crépitant. Quelques flaques d'eau et d'huiles jonchaient le sol, ce qui était peu rassurant sachant que l'espace se trouve tout autour de nous. Arrivant au point central après avoir suivi quelques plans sur sa tablette, Nicou tenta un appel.

Nicou : Hoé ? Jondo ? Kaymel ? Je ne sais pas si vous m'entendez mais...  De petits rongeurs déambulèrent soudainement d'une souricière avant de se précipiter dans le couloir. Rah ! Saloperie de bestiaux... Il y a du monde ?

Ahoy, répondit une voix inconnue. Gaffe aux bestiaux, c'est une des seules sources de protéines du coin !

Une silhouette plus grande s'avança tout en prenant soin de cacher son visage.

Kaymel : Salut. C'est toi le reporter ? ... Bienvenue à Kan Klub !

Nicou : En effet, j'ai t...

Kaymel : Tu as l'air bien frêle. T'en penses quoi Jondo ?

Jondo : Peut être un gars d'Aisling... enfin... on sait jamais avec ces gens là.

Nicou réfléchit un instant mais se devait de rester anonyme... Jondo avait la voix d'un fou, il tremblait légèrement et il semblait être sous l'effet d'une drogue. Kaymel quant à lui pourrait être le chef de l'organisation ? Dans tous les cas, sa voix posée, grave et rauque fît frémir notre jeune reporter.

Nicou : Je ne puis dévoiler mon appartenance à une faction, je suis ici afin d'en apprendre un peu plus au sujet de vous autres, mercenaire de l'Empire ! Corsaires ? Quelle différence ? Comment gagnez-vous votre vie ?

Jondo leva le poing en signe de colère

Jondo : La différence ? L'Empire nous paye rien ! En terme de crédits... on peut dire que c'est la Fédération qui nous paye en fait ahah !

Kaymel : Disons que nos actions sont un peu plus ciblées que de vulgaires mercenaires. Pour notre vie, elle reste sympathique, unique et très, très enrichissante... reporter.

Nicou : Comment ça la Fédération ? Vous m'aviez indiqué Empire lors de notre premier contact. Pourriez-vous détailler un peu ce point ?

Kaymel : L'Empire ne nous paye en aucune manière... On prend ce que les territoires fédéraux ont à offrir. Hmmm, la chasse est plutôt lucrative.
Jondo : L'Empire nous a offert l'amnistie. Nous on est là pour prendre aux riches, et distribuer aux pauvres... m'enfin on en garde une bonne partie pour nous, n'abusons pas.
Kaymel : Un moyen pour les sénateurs de régler des affaires ... délicates en temps de guerre froide. Nous faisons profil bas en Empire

Nicou : Pourquoi vous cachez-vous donc chez l'amiral Patreus... alors que vous m'indiquez devoir faire profil bas ? C'est à cause de vos relations avec la Fédération ?
Je ne vois pas pourquoi Felicia voudrait aider des corsaires tels que vous... et encore moins Hudson qui garderait férocement son butin.

Jondo se raidit tout à coup puis regardra Kaymel.

Jondo : En réalité, nous sommes des sujets impériaux. Certains d'entre-nous sont des nobles, et ouaip mon gars.

Kaymel : Patreus couvre nos traces, ainsi que quelques autres sénateurs. Nos activités se concentrent principalement dans l'illégalité or nous essayons de ne pas causer de tord à l'Empire. C'est pourquoi nous ne faisons pas de vagues dans les territoires Impériaux. Ensuite je pense que tu as été mal informé jeunot... nous ne sommes en aucun cas "aidé" par la fédération. Semer le chaos dans leurs misérables systèmes serait une description plus adéquate.
Nous avons pour la plupart servi dans la marine Impériale. Mais suite à quelques... désaccords de principes, nous avons été radiés.
Le poids de nos casiers judiciaires n'aidant pas, le programme C.O.R.S.A.I.R ou l'éxil étaient nos uniques portes de sorties.

Nicou : Qu'est ce que le programme CORSAIR ? Dites m'en plus.

Kaymel : Ce programme est assez secret, la seule chose que je peux te révéler est qu'il fut créé par l'Empereur Hengist Duval. En échange de l'amnistie, nous sommes tenues de répondre de nos actions devant des dignitaires du sénat -dont je tairais le nom- et de mener une guerre de course contre les ennemis de l'Empire. En aucun cas notre groupe s'en retrouve affaibli, nous en ressortons puissants et unis dans l'ombre.
As-tu pris bonne note ?

Nicou déglutit, sans rien oser dire, en entendant Kaymel croiser les bras dans son apparente armure lourde.

Jondo : Effectivement, Personne n'a envie d'avoir les mains sales au Sénat. À nous de faire leur travail... et on aime ça ! Pour beaucoup, nous ne sommes que des pirates, mais nous avons un but bien plus profond ahahah. Notre utilité est reconnue ! Par... par exemple l'Empire ne peut se permettre de renverser une corporation fédérale aux côtés d'un gouvernement anarchique. Nous, nous le pouvons le faire pour le compte de l'Empire ! Assassiner des gouverneurs ou notables fédéraux, nous le pouvons. Ruiner les corporations fédérales en faussant la concurrence nous le pouvons. Torturer, escroquer, tuer, oui oui oui ! Nous... nous sommes la mauvaise conscience de l'Empire ! Faire disparaître des gens, c'est ce que nous faisons... vois-tu ?

Un bruit de couteau sortant de son étui étira un long frisson dans le dos de Nicou. Il se morda la lèvre afin de reprendre son sang froid et continuer son travail de reporter, jusqu'au bout.

Kaymel : Du calme Jondo, nous devons partager ce récit... celui-là on le laisse tranquille. C'est là tout l'intérêt du programme CORSAIR. Laisser la sale besogne et les crédits aux corsaires, tandis que l'Empire récoltera gloire et les bonnes actions sans bavures pour leur compte.

Nicou : Et vous n'avez pas peur que je divulgue tout cela au grand jour ? Je veux dire... vous agissez dans l'ombre, si je divulgue tout cela, vous serez sûrement pourchassés par d'autres groupes.

Kaymel : Notre existence n'est pas secrète, seules nos actions, noms et localisation le sont.
Nous savons parfaitement effacer nos traces.
Jondo : De plus, ce programme a déjà fait fantasmer plus d'un journaliste, tu serais surpris de voir le nombre de fausse histoires qui circulent sur nous ! Ricana t-il.

Nicou oscilla le temps d'un battement de cil, comme si son corps avait soudain perdu de sa fermeté, avant de reprendre, en toussant

Nicou : Je vois. Mon article pourrait en dévoiler plus sur vos intentions... mais qui me croirait parmi les légendes déjà racontées à votre sujet...
Une question me brûle les lèvres, littéralement, pourquoi détestez vous la Fédération à ce point ? Êtes-vous assez nombreux pour mener des offensives pouvant causer du tort à la Fédération ?

Kaymel s'avança alors dans la lumière avant de répondre. Un corsaire apparu enfin au grand jour, tandis que Jondo restait dans l'ombre. L'on pouvait distinguer sa cape rouge ainsi que quelques reflets de la même couleur indiquant un casque de pilotage lourd. Un petit triangle semblait s'illuminait au centre de ce dernier, tandis que Nicou admirait les multiples cartouches d'assaut attachée à même l'armure du chef de l'organisation. Une cigarette rectangulaire laissait échapper une âcre fumée de sa main gauche.

ED - PCM EC Kaymel

Kaymel : Nous détestons la corruption au sein de la Fédération. L'Empire elle, agit, tandis que la Fédération s'emmêle dans leur discours et préfère parlementer plutôt que de réaliser des actions qui ont un vrai sens. L'espace est vaste, comme je te le disais, nos frappes sont chirurgicales, nous avons mis quelques capitaux en déroute, détruit des avant-postes, renversé des gouvernements sans même qu'ils comprennent d'où la frappe venait.

Jondo : Outre le fait que c'était soit ça soit l'exil... certains veulent juste s'enrichir sur le dos des riches marchands de la Fédé. D'autres ont combattu dans les rangs de la Flotte et veulent simplement continuer à faire ce qu'ils savent faie le mieux. D'autres quant à eux recherchent la gloire. D'autres sont juste trop saouls pour savoir sur qui ils tapent ahah...

Kaymel : Nous avons aussi d'excellentes relations diplomatiques avec d'autres corporations. En plus de cela, le Fédération ne peut pas réellement faire mouvement contre nous ou notre QG, si ils savaient où il se trouve, sans engager de forces armées conséquentes en territoire Impérial. Chose que l'Empire ne tolérerait sûrement pas. Encore moins avec la course à l'armement actuelle. La Fédération a récemment développé un nouveau croiseur de combat Farragut, ce qui n'a absolument pas plu à l'Empire... qui sait... peut-être travaillons-nous déjà à la fabrication d'autres vaisseaux capitaux nous-aussi ? peut-être même un vaisseau capital pirate ?

Le reporter se demandait si la corrélation entre les dires de Kaymel et la récente apparition d'un vaisseau capital pirate était fortuite ou si cela était intentionnel... dans tous les cas, un groupe possédant un vaisseau capital doit être extrêmement puissant...

Nicou : Êtes-vous beaucoup de corsaires dans ce genre... ? Il faut être nombreux pour oser défier la Fédération... où complètement saoûls en effet.

Si des pilotes cherchaient à vous trouver... pour vous rejoindre, ou vous combattre par exemple. Par où devraient-ils commencer à chercher ? Vous devez bien recruter afin de renforcer vos rangs non ? Un profil type recherché ?

Kaymel : Pour nous rejoindre, il n'est pas difficile de nous contacter. Nous recherchons par tous temps des loups de l'espace fidèles à l'Empire, prêts à s'engager sous la bannière des Corsaires et respectant nos lois et valeurs. Celles-ci se cantonnent à des restrictions en Empire, mais laisse libre cours à toute fantaisie en dehors de ce territoire. À la lumière de tout ce que l'on vient de dire, les âmes de corsaires se reconnaîtront sûrement.

Jondo : Ouaiiip, ce qu'il cherche à dire, c'est qu'on veut des baroudeurs.

Kaymel : Exactement... dis... dis comme ça c'est plus rapide... dit-il en prenant une autre bouffée de sa cigarette à l'allure peu conventionnelle.

Jondo : Les cadets de la Flotte, les marchands en mal de sensation, les fils à Papa dans leurs Anaconda, ils risquent de ne pas faire de vieux os chez les Corsaires. On en a vu tellement venir se présenter et ne jamais refoutre les pieds ici.

Nicou : En criant assez fort votre nom dans une station, vos agents pourraient-ils lier la nouvelle recrue vous appelant à votre organisation ?

Kaymel : Ahah, ça oui. Nous avons des contacts un peu partout... vous seriez vite mis en relation avec l'un de nos agents. Soyez-en assuré. Le bon système, crier assez fort, et nous serons là... mais ne nous appelez surtout pas pour rien si vous tenez à votre peau.
C'est comme cela que tu as fait non ? 😉

Jondo : De toute façon, de la racaille excitée de la gâchette, ça se trouve dans toutes les stations.

Kaymel : L'intérêt est de sélectionner la-dite "racaille" motivée et passionnée du vagabond qui mettra les voiles dans un système reculé et dont on entendra plus jamais parler.
Parce que faire des faux papier ça coûte un bras et puis après il faut un transpondeur falsifié sans oublier les permis de ...
Kaymel partit dans des déblatérations comptables et technique en invoquant les coûts astronomiques d'une procédure de recrutement pendant que Jondo fais signe à Nicou de ne pas l'écouter.

Nicou vascilla à nouveau, semblant maintenant moins présent dans l'entretien.

Nicou : Maintenant, si je vous dit que je suis de l'Alliance, et que j'ai sur moi deux détonateurs prêts à exploser d'une seconde à l'autre. Ceci afin de mettre fin aux actions de l'ombre et de sauver bon nombre de vies innocentes... comment réagiriez-vous ?

Kaymel s'arrêta et pointa un fusil à plasma sur Nicou.

Kaymel : Essaie.

Jondo : Une bien étrange façon de faire.
de toute façon ça ne changerait rien...
nous ne sommes que deux Corsaires...
le programme continuerait sans nous...
tout comme votre journal serait publié sans vous d'ailleurs.

Le partisan de l'Alliance et reporter jaugea Kaymel ainsi que son acolyte qui était resté dans l'ombre. Quelques petites pilules brillaient cependant sur une table et certaines d'elles disparaissaient de temps à autre, suggérant que Jondo devait vraiment avaler des choses peu communes... Afin de détendre l'atmosphère et se recentrer brièvement sur l'entretien, il déclara :

Nicou : Un diplomate drogué et un dur à cuire pragmatique.
Les Corsaires de l'Empire restent étonnants. Beaucoup auraient fui, ne voulant pas mourir seuls dans une station délabrée, au milieu d'odeurs fétides et... de rongeurs.
Soit. Vous m'avez convaincu.
Attendez-vous à du sang neuf, ainsi que de nouveaux ennemis... de "l'action ", comme vous l'appelez !
Je vous souhaite bien du courage dans votre entreprises valeureux EC.

L'image de Nicou vascilla pour de bon et il disparu... l'hologramme laissa place à un rongeur automate qui disparu dans un Squeek mécanique, laissant Jondo et Kaymel pantois.

 

Elite-Dangerous-Division

 

Une envie de présenter votre guilde/clan/groupe ? Vous créez du contenu (vidéos, fan-fictions, fanart/graphismes) et vous souhaiteriez en parler ? Vous avez un profil de joueur atypique ? Présentez-vous en écrivant à tribune@game-guide.fr !


Jeux du moment

>> Liste complète <<