Publicité

DOFUS, Livre 1 : Julith – 1er film de l’univers d’Ankama

J'ai eu l'occasion en janvier de voir en avant-première DOFUS, Livre 1 : Julith et je vais sûrement le revoir avec mon fils aux prochaines vacances. A l'occasion de la sortie officielle de son film, Ankama se lance dans une grande campagne transmedia alliant BD, série TV, jeux vidéo et jeux mobile ! C'est l'occasion de vous donner mon avis sur ce film DOFUS et les dernières informations en provenance de cet univers qui ne cesse de s'étoffer.

dofus title

Le pitch

Sachez d'abord que mon avis est garanti sans révélations : je ne vous divulgacherai donc pas l'intrigue du film ni le dénouement final.

Du coup, pas grand chose à dire sinon que ce film raconte principalement l'histoire de Joris un petit "garçon" qui vit chez son papycha, vendeur d'objets magique, Kerubim et parfois avec sa copine Lilotte. Ces deux meilleurs amis rêvent d'aventure et de Boufballe (le football américain de ce monde) et en particulier de ressembler à la superstar de ce sport, Khan. Du côté des "méchants", on retrouve Julith (et oui ce film porte son nom) et Atcham un autre chat très mauvais qui, pendant que certains rêvent d'aventures, prépare quelque chose de terrible qui bien sûr met en danger la tranquillité de la cité de Bonta où habitent nos jeunes héros.

dofus julith

Et ce sera tout ce que vous aurez besoin de savoir avant d'aller voir ce film. Sachez par ailleurs que, comme le souhaite Ankama, l'histoire se déroule dans l'univers DOFUS mais à une époque différente des histoires des autres médias. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir vu autre chose de l'univers pour apprécier et comprendre le film. Cette histoire se passe bien avant Wakfu et le MMORPG DOFUS et juste après la série TV DOFUS, aux trésors de Karabim. Cette dernière série est d'ailleurs le seul média qui peut être regardé avant car il reprend les mêmes personnages trois ans auparavant.

 

Bande annonce

 

Mon avis sur le film

  • un peu de longueur au milieu.
  • un peu trop de boobs et de fesses de mec mais bon 😉
  • j'ai pas compris quelques private jokes du MMO.
  • la musique de l'Orchestre National de Lille est magnifique.
  • le dessin retranscrit superbement toutes les situations.
  • l'histoire est surprenante, émouvante et passionnante.

Bon, comme vous pouvez vous en douter, j'ai adoré le film et les quelques points négatifs ne sont ici que des chipotages et du remplissage. Tout sonne parfaitement bien et s'agence magnifiquement dans une histoire qui m'a fait verser ma petite larme. On retrouve la patte graphique, inspirée à la fois du dessin traditionnel et du manga de l'univers de DOFUS que j'avais adoré dans Wakfu, dans une adaptation cinéma qui la transcende. La musique vient rehausser l'ensemble et je vous ordonne donc d'aller voir ce chef d'oeuvre de l'animation à la française, sans chauvinisme aucun vu, qu'il est une synthèse de l'orient et de l'occident. Et, en plus, il y a des DOFUS et c'est presque tout public (à partir de 5-6 ans c'est mieux).

 

Bonus : le transmédia

Si l'univers vous intéresse, Ankama inonde le marché de produits transmédia en ce début février :

  • Le MMO DOFUS a été mis à jour avec une nouvelle aventure directement inspirée du film : Ecaflip.
  • DOFUS POGO un jeu sur tablette qui reprend l’esprit du film.
  • Une boîte Krosmaster qui contient 8 figurines exclusives des héros du film.

dofus krosmaster


Jeux du moment

>> Liste complète <<