Publicité

WoW – Choix de classe à distance en JcJ : le chaman élémentaire

Pour ce nouvel article de la série "Choix de classe à distance en JcJ", nous revenons voir le chaman dont nous avons déjà vu la spécialisation corps à corps précédemment, et qui possède aussi une spécialisation à distance. Alors on dit bonjour aux éclairs, on salue les horions et les explosions de lave, on interpelle le maléfice, on ne tire pas dans les totems, on sort le bouclier de foudre. Bref, aujourd'hui nous allons faire un tour du coté du chaman Élémentaire.

WoWScrnShot_032414_011727

Tel Zeus, déversant la foudre, les ouragans et le tonnerre sur la terre, le chaman va en appeler à toute sa connaissance des éléments pour réduire ses adversaires à l'état de cendres. Le chaman élémentaire est une classe à distance particulière, imprévisible. Elle n'est pas particulièrement complexe mais demande tout de même une bonne prise en main en solo pour rivaliser face à certaines classes notamment de corps à corps. Elle est en revanche une classe très efficace contre les lanceurs de sorts et très utile dans un format de JcJ instancié comme les arènes. C'est une classe qui possède une assistance en terme de soins, une prévention contre les contrôles et une pression continue assez importantes. Tout de suite, voyons plus en détail ce qui fait la force du chaman Élémentaire.

shaman-dwarf01-large

Ses points forts

Son soutien : en Jcj de groupe, le "chamelem" a d'abord dans son bagage un sort de soin qu'est l'afflux de soins ainsi que le talent de niveau 75 Flots impétueux. Sans être aussi efficaces que les soins d'un druide équilibre, ils peuvent toutefois permettre de maintenir un joueur en vie dans un moment critique. Mais la force du chaman n'est pas essentiellement dans ses soins. C'est surtout sa capacité à éviter les contrôles et à permettre à ses partenaires de les éviter qui le rend efficace. Il dispose pour cela du totem de glèbe, à placer lorsqu'un adversaire s’apprête à lancer son contrôle, de la cisaille des vents pour interrompre une incantation, ou du totem de séisme pour casser les effets de peur, de charme ou de sommeil. De plus, il dispose de Purifier l'esprit pour extraire un de ses coéquipiers d'un maléfice d'un chaman adverse.

Pression et dégâts soudains : le chaman Élémentaire instaure une pression de deux façons. D'abord, sa capacité à lancer des éclairs en courant, lui permet de maintenir des dégâts constants même pour contourner un obstacle ou pour s'éloigner d'adversaires corps à corps. Ses dégâts, basés sur deux écoles de magies différentes, lui permettent de ne souffrir que relativement peu d'interruptions de sorts. De plus, cette classe possède des phases de dégâts particulièrement violentes. D'un coté, la maitrise qui permet d'envoyer des sorts supplémentaires de façon aléatoire et le sort passif vague de lave. Les deux combinés pourront parfois permettre d'envoyer 4 à 5 explosions de lave dans un temps très réduit. De même, la fulmination augmentera les dégâts de l'horion de terre de manière considérable. Ce n'est pas tout, le chaman peut aussi organiser son "burst" très destructeur. L'utilisation de son ascendance couplée aux totems d'élémentaire de feu et Fouette-tempête, et au Déchainement des éléments augmenté par la Fureur libérée aura de grandes chances de mettre fin à l'existence de la cible en deux temps trois mouvements.

764-377b8d0

Son point faible

Ses contrôles : est ce une faiblesse ? Ce qui est sûr, c'est que le chaman ne dispose pas à proprement parler de moyens de réaliser une chaine de contrôles comme le ferait un mage ou un chasseur. Il dispose du maléfice au temps de recharge plutôt long et dissipable par les druides, mages et chamans, du totem condensateur qui peut être esquivé ou détruit. En revanche, le chaman exerce une pression supplémentaire dans la mesure où sa cisaille des vents oblige le soigneur adverse à réfléchir à deux fois avant de lancer un sort et à tenter de tromper le chaman. De même, la rapidité ancestrale qui permettra de lancer le maléfice instantanément contraint le soigneur à se placer de façon judicieuse. Il y a sinon l'orage pour sortir les joueurs de leurs cachettes ou pour les envoyer hors ligne de vue et la purge pour retirer des améliorations et protections aux cibles. Toutefois, cela n'est pas suffisant pour espérer tomber un adversaire accompagné d'un soigneur, sauf en cas de chance sur des critiques d'explosions de lave. Le chaman devra s'accompagner d'une autre classe disposant de contrôles.

wowchaman_illustration_02_sd

Vous me demanderiez quelle spécialisation du chaman permet d'envoyer des Kaméhaméhas de l'espace, je vous répondrais Élémentaire, mon cher Daws.. lecteur. Le chaman a cette avantage de posséder une survie correcte pour un lanceur de sort grâce à la rage du chaman, l'un de ses talents de niveau 15, l'armure de mailles qu'il porte, et le glyphe de bouclier de foudre. Sa batterie de sorts instantanés dûs aux effets passifs et sa capacité à incanter en courant lui assurent des dégâts constants, et une sensation d'explosivité, de nervosité. C'est une classe résistante et agréable mais cependant qui nécessitera parfois, comme tout lanceur de sorts, de prendre la fuite en forme de loup lorsque la situation sera délicate. Pour les amateurs de JcJ en extérieur, particulièrement en altitude, le chaman Élémentaire vous séduira surement aussi avec l'orage qui pourra vous débarrasser d'adversaires un peu trop collants et les envoyer goûter aux pissenlits quelques dizaines de mètres plus bas.


Jeux du moment

>> Liste complète <<