Publicité

SWTOR – 3.0 : Press Event par Massively

Attention cet article contient des révélations sur l'histoire à venir.

Il y a quelques jours avait lieu un event presse autour de Star Wars The Old Republic, dans le QG d'Electronic Arts à Redwood. Un event auquel nous n'étions pas conviés malheureusement, mais rien ne nous empêche de relayer les avis et informations de nos copains !

Le premier à ouvrir le bal, c'est MMORPG.com, qui nous propose une petite description de ce qu'ils ont pu voir, ainsi qu'un entretien avec Charles Boyd, scénariste principal.

SoR_Event_Presse3

 

Premier coup d'oeil

Ils ont pu commencé par jouer un premier scénario, mettant en scène Theron Shan qu'ils ont libéré de captivité. Plusieurs personnages de niveau 60 étaient à leur disposition, et ils ont choisi un Twi'lek mâle Malfrat et appelé HK-51 à la rescousse. Ils ont passé seulement 15 minutes dans cette zone, consistant en plusieurs grandes pièces, remplies de gardes, pour finalement passer une porte et se retrouver nez-à-nez avec Theron.

Quelques mots échangés avec lui plus tard, ils ont été transportés dans une Zone litigieuse, nommée Chasse sauvage, où ils sont partis à la recherche de la Chasseuse de primes bien connues : Shae "Torch" Vizla (eh oui, le blog des développeurs à son sujet, c'était pas pour rien !), afin de lui demander son aide dans la lutte contre Revan. Ou en tout cas essayer de lui demander.

Première pièce centrale où la voix de Shae leur demanda de faire leurs preuves en réussissant une série de challenges. Plusieurs zones sur les côtés, peuplées de bêtes hostiles, pour au final en zigouiller un gros, dans chaque zone. Après la chasse, retour à la zone centrale, où un nouveau challenge de Shae les attendait.

Un couple de mandalorien les attendait, lançant un des combats les plus ridicules et fun (selon l'avis de l'auteur, pas du mien ;)). Les deux boss attaquaient l'un après l'autre, s'échangeant la place de punching ball.

Après ce combat, l'antre de Shae pointe le bout de son nez, et une discussion s'engagea à propos de la menace émergente en la personne de Revan.

SoR_Event_Presse2

 

Entretien avec Charles Boyd

Vous avez mentionné auparavant que Bioware a du revoir certains mécanismes pour cette extension. Comment ça ?
L'année dernière a été bonne pour nous. Nous avons eu pas mal de choses pour jouer et voir ce qui marche. Nous avons observé le comportement des joueurs, et chose surprenant (ou pas), les joueurs passent beaucoup de temps sur les planètes, plongés dans le scénario. En fin de compte, le coeur du jeu était l'histoire écrite par Bioware. Après cette année, nous avons décidé de nous concentrer là dessus à nouveau.

 

Ajuster l'approche scénaristique de Bioware dans le modèle d'un MMORPG doit être délicat. Comment prenez-vous ça en compte ? Faire des choix compte ?
C'est vraiment compliqué dans un environnement multijoueur et imprévisible. Il y a un changement vers l'histoire solo, comme les Zones litigieuses qui deviennent solo ou ont l'option solo. Nous nous tournons vers les histoires de classes précédentes pour appliquer notre modèle pour le mieux, puis pour l'appliquer aux nouvelles histoires pour faire avancer l'histoire générale. Les jeux multijoueurs sont populaires, mais les gens préfèrent généralement se sentir au centre du divertissement.

 

L'univers des MMO a beaucoup changé ces dernières années. Qu'avez vous appris à propos de ce que voulaient les joueurs de MMO et ce qu'ils veulent maintenant ?
Nous avons appris que les gens veulent s'identifier à leur personnage et la façon dont nous le permettons passe par l'histoire et la personnalisation du personnage. Autant de contrôle que nous pouvons donner aux joueurs pour transformer leur personnages à leur image. Je pense que la principale inquiétude que nous avions étaient de leur retirer ça, comme nous étions inquiets de savoir si les joueurs mettaient un chapeau idiot à leur personnage, est-ce qu'il prendrait l'histoire au sérieux en levoyant affublé d'un tel chapeau lors d'une cinématique. Mais les gens aiment visiblement les chapeaux ridicules (rires). Si c'est la façon dont vous voulez vivre le jeu, si votre personnage accomplit des choses épiques mais porte un chapeau ridicule, c'est votre choix et votre droit.

SoR_Event_Presse1

 

Est-ce pour cette raison que vous avez introduit les Disciplines ?
Nous les avons introduit car elles sont fondamentalement un meilleur système que les arbres de talents. Le système est clair, et vous donne les mêmes voir plus d'options. Plutôt qu'une partie complexe du jeu, c'est devenu aussi simple que possible, je ne veux pas que les joueurs aient à appréhender un système complexe pour pouvoir profiter de la partie fun du jeu. Donc les Disciplines étaient notre façon de retirer ces barrières.

 

Shadow of Revan offre un classique "deux factions opposées s'unissent contre un ennemi commun". Comment pensez-vous convaincre les joueurs bien installés dans une faction de faire front commun ?
Pour cela, il faut leur donner une menace si colossal qu'ils se diront : "Ok, on doit travailler ensemble !". Dans le même temps, il faut aussi leur donner des options où ils peuvent être moins manichéen et n'être pas forcément l'allié rêvé.

 

Comment ?
(Rire) oh, je ne veux pas encore en parler, mais il y a certains moments où vous pourrez faire certains choses "louches".

 

Vous avez dit travailler en transparence avec la communauté en développant cette extension. Comment avez vous trouvé ce qui était le plus demandé et le plus réalisable ?
La requête première depuis la sortie était " plus d'histoire de classe". Tout le monde voulait ajouter un nouveau chapitre à sa propre histoire de classe. Nous avons essayé d'en donner à chaque pour cette extension. Nous avons le label Bioware pour une raison, et nous voulons donner aux joueurs le type d'histoire "Bioware" qu'ils souhaitent.

 

SoR aura certainement des répercussions permanentes dans le monde de SWTOR. Comment voyez vous le développement après ça ?
C'est juste une première étape dans une plus grande encore. Beaucoup de choses dans SoR mettent au point les choses que nous voulons faire l'année prochaine. Nous espérons pouvoir parler de ce qui nous attend prochainement tôt dans l'année prochaine. Nous voulons faire de grandes choses épiques. Ce que nous voulons faire l'année prochaine est encore plus agressif que Revan.

 

De sacrées promesses pour l'avenir. En tout cas, on en est sûr, s'il y a bien un mot à retenir pour cette nouvelle extension, c'est "Histoire" !


Jeux du moment

>> Liste complète <<