Publicité

SWTOR – Rattatak : entre gladiateurs et seigneurs de guerre

Le secteur Trilion fait facilement partie des candidats des mondes plus éloignés de la civilisation galactique. Situé à la limite entre la Bordure Extérieure et les Régions Inconnues (extrémité ouest de la Bordure Extérieure Reculée sur la carte de TOR). Très peu de systèmes en sont connus, et même des pans entiers des planètes locales ne sont pas cartographiés pour les visiteurs et les étrangers. C'est le cas par exemple de Rattatak, dans le système Guter Wade. Mais vu les créatures qui y vivent, ce n'est peut-être pas si étonnant.

rattataki1

Les conditions de vie sur Rattatak ne sont pas des plus clémentes. C'est un monde assez aride, sec, montagneux et rocheux. Peu propice à l'agriculture, et d'ailleurs peu de monde cherche à la pratiquer ici. La profession la plus pratiquée est guerrier. Il n'y a pas de gouvernement central, seulement des chefs de guerre en conflit perpétuel les uns avec les autres. La seule zone relativement neutre est le Chaudron, une arène où champions et gladiateurs s'affrontent pour prouver leurs mérites. Vous trouviez les arènes de Giradda le Hutt impitoyables ? Ici c'est pire. Et ce ne sera pas filmé, le risque est si grand que l'équipe de tournage se retrouve elle-même à se battre avant d'avoir fini de poser le matériel.

La population de Rattatak n'a pas développé de technologie permettant de voyager entre les étoiles. Par contre, pour trouver des moyens de s'entretuer, ils ne souffrent aucun retard par rapport à la majorité galactique. Humains, zabraks, weekays et bien d'autres races encore vivent à la surface. Des vaisseaux qui se sont posés ou écrasés, des explorateurs réduits en esclavage et leurs descendants qui continuent à en payer le prix. Sa découverte "officielle" a eu lieu assez récemment, en remontant la trace d'un marché aux esclaves. D'ailleurs, esclavagistes et mercenaires sont toujours les visiteurs les plus nombreux à se permettre un raid à la surface.

kaliyo_01_854x480

La population de Rattatak est assez hétéroclite. Mais il existe une espèce qui domine toutes les autres. Elle a pris le nom de rattataki. Ce sont des humanoïdes à la peau grise et sans poils. Ils ont généralement le crâne tatoué de marques noires. D'après leurs légendes, ils descendraient d'une expédition d'explorateurs de la République, mais il est actuellement impossible de le prouver et de déterminer quelle serait leur origine première. D'ailleurs, entre le contexte galactique, leur agressivité et la position si excentrée de leur planète, retrouver ces informations n'est pas une priorité. Il ne serait pas surprenant que les coordonnées de ce monde indépendant soient un jour reperdues. Mais d'un autre côté, les rattatakis ont réussi à se faire un trou. Il est très rare qu'on en retrouve parmi les rangs des esclaves sur les marchés. Ils ont suffisamment impressionné les esclavagistes et les mercenaires pour que beaucoup les engagent comme gardes à leurs côtés. A partir de là, la galaxie leur est ouverte et c'est à eux de s'élever dans les différentes sociétés qu'ils peuvent trouver.

rattataki2

Ainsi les rattatakis ont réussi à se tailler une réputation de rudes mercenaires et chasseurs de primes. Ils gagnent plus de contrats du côté de l'Empire que de la République car cette dernière réprouve la brutalité qui fait leur légende. De plus, dans le camp des Sith et de leurs alliés, les actions de Dark Vich ont fait beaucoup pour leur réputation. Lors des premières années du conflit qui a vu le retour de l'Empire dans la galaxie, il mena un raid sur Rattatak pour capturer des autochtones. Il forma ses prisonniers sensibles à la Force comme apprentis, et fit des autres ses gardes. A la tête de cette armée, il se retrouva en opposition contre le Conseil Noir. Vaincu, il fut tué au combat et ses fidèles survivants exécutés. Mais ils avaient fait grande impression, et depuis il n'est pas rare que certains des leurs reçoivent une invitation pour rejoindre l'académie des Services Secrets ou des formations d'inquisiteurs sur Korriban parmi les groupes d'esclaves. Faute de gouvernement central, la planète n'a fait aucune alliance officielle avec une des factions, et elle est trop éloignée pour que celle-ci puisse être intéressante. Mais un grand nombre de ses enfants a réussi à profiter de ces troubles pour se faire une place au soleil.


Jeux du moment

>> Liste complète <<