Publicité

SWTOR – Peau de beskar

Les mandaloriens entretiennent un lien particulier avec leurs armures, qu'ils considèrent comme une seconde peau. Le matériau le plus célèbre utilisé pour ces armures est un acier tiré des mines du secteur mandalorien et traité d'une certaine manière par leurs forgerons. Il est capable de résister à une attaque de sabre laser. On l'appelle aussi le beskar.

C'est pourquoi l'armure mandalorienne est aussi appelée peau de baskar ou beskar'gam. Et ce même si toutes les armures des clans ne sont plus composées de cette matière. A l'origine, la couleur était choisie par le porteur et définissait une valeur qu'il voulait représenter : bleu pour la fiabilité, vert pour le devoir, noir pour la justice, or pour la vengeance, rouge pour honorer un parent, argent pour un amour perdu...

Sous Mandalore l'Ultime (qui honorait son prédécesseur et voulait le venger), d'énormes modifications furent faites pour intégrer la grande masse de nouvelles recrues. Ainsi, chez les néo-croisés, les couleurs représentaient un grade : bleu pour les recrues, rouge pour les chef de ralliement (officiers de terrain), jaune pour les maréchaux (officiers haut-gradés) et argent pour les vétérans. La défaite des néo-croisés a brisé l'armée mandalorienne, les privant d'un pouvoir central pouvant décider de quelle règle suivre. Alors dans la guerre actuelle entre l'Empire et la République, les clans choisissent eux-mêmes. Certains utilisent la hiérarchie des néo-croisés alors que d'autres ont préféré revenir aux valeurs représentées.

mandaloriens1

Le buy'ce ou casque mandalorien, avec sa visière en T est caractéristique des guerriers des clans. Les fondateurs des mandaloriens, les Taungs, n'étaient pas humains. Leurs visages étaient beaucoup plus allongés, plus proches de ce que représentent ces masques : arcades sourcilières et cartilage nasal très prononcés, ce dernier étant prolongé par un menton pointu. Les clans ont un culte des ancêtres très poussé, et leurs fondateurs sont appelés les Progéniteurs.

Mais au delà de cet hommage, le casque a d'autres utilités. Se rendre plus inquiétant, oui, mais pas seulement. De nombreux éléments intégrés augmentent technologiquement du porteur : amélioration de la visibilité, protection contre des changements de luminosité trop vifs (qui pourraient les aveugler s'ils n'avaient pas ce casque), champ de vision amélioré, caméras portables, comlink intégré, réservoir d'air (pour survivre dans des zones sans atmosphère), filtre environnemental (contre substances polluantes)... Le buy'ce, un symbole et une arme supplémentaire des mandaloriens.

mandalhelmet1

La cuirasse d'une armure mandalorienne est appelée halaas. Il est composé de plusieurs éléments, comme le plastron ou hal'cabur. La combinaison en tissu dessous est le shar'tas. Nor'cabur est la partie dorsale, quand il y en a une. Le get'bur ou gorgerin, protège les clavicules. Certains vont même jusqu'à un jatne get'bur, un haut gorgerin empêchant de frapper au cou mais qui limite les mouvements de la tête. Les bes'maburs sont les épaulières. Quand elles sont décorées, la tradition veut que la kal (gauche) représente son unité alors que la beskad (droite) soit celle du clan ou d'une marque personnelle.

Certaines armures rajoutent des shun'bure, des brassards sur les biceps qui peuvent selon les choix protéger ou soutenir des munitions supplémentaires. Les kom'rks désignent aussi bien des canons d'avant-bras (des bracelets pour ceux qui ne sont pas familiers du concept de pièces d'armures) aussi bien que de gantelets. Ceux-ci sont aussi lourdement modifiés pour accueillir des armes supplémentaires. Qui peuvent être très diverses selon les porteurs : fusées, fléchettes, lance-corde, lance-flammes, projecteur de carbonite... Et dans le dos, pour de bien meilleurs déplacements, beaucoup adoptent un jetpack.

mandaloriens2

En dessous de la ceinture, le ven'cabur, ou braguette, protège... eh bien avec un nom pareil vous devez vous en douter. De l'autre côté, le hut'unn ou garde-reins est peu apprécié et rarement employé. Il faut dire que le nom est devenu synonyme de couard. Et dans une culture autant portée sur l'honneur comme l'est celle des mandaloriens, on n'aime pas se faire traiter de lâche. Les motun'burs, ou cuissardes, peuvent avoir de nombreuses formes : protéger l'ensemble de la cuisse, seulement l'avant, le côté, une forme sur une jambe et une autre différente sur l'autre, ou même totalement s'en passer. Les bes'loviks sont les genouillères. En dessous, les tadun'burs peuvent désigner autant des bottes que des jambières, qui ne couvriraient pas l'ensemble du mollet. Dans ce second cas, elles sont généralement prolongées par des cetar'burs ou solerets sur le dessus des pieds.

 

Et... Et bien, nous venons de couvrir l'armure mandalorienne des pieds à la tête. Dans son intégralité, avec tous les noms dans leur langue mando'ade.

 

Références

Littérature :

  • guide "Le Code du Chasseur de Primes"

Jeux du moment

>> Liste complète <<