Publicité

SWTOR – Sith d’hier et de demain

Régulièrement, Lucasfilm a fait écrire des livres censés enrichir le background de l'univers Star Wars. Mi-chronologies et mi-encyclopédies, leur but premier était de faire lien entre les différentes époques de l'Univers Etendu et de lisser les contradictions. Parfois en rajoutant quelques éléments qui expliquent ces différences : par exemple, car le même nom apparait à deux époques différentes avec des attitudes opposées, les auteurs en rajoutaient pour bien situer deux personnages bien séparés.

A partir de là, du matériel a été rajouté à diverses époques. Par exemple, c'est au travers de ces livres qu'ont été définis les origines des Jedi et des Sith. Repris plus tard par d'autres œuvres de l'Univers Etendu aujourd'hui rebaptisé Legend (dont TOR, n'est-ce pas les consulaires ?). Quand disponibles, ces ajouts s'appuient sur les travaux préparatoires de Georges Lucas (notamment la période de Dark Ruin, sur laquelle je reviendrai plus loin). Très peu de ces livres ont été traduits et édités en France, il faut se contenter, pour connaître leur contenu, d'encyclopédies en ligne de fans (Star Wars Universe, Holonet, Wookieepedia...).

Parmi ceux qui sont passés, Le manuel du Jedi a été l'une des principales sources de Kiràly lors de sa série d'articles sur la Formation Jedi. Dans sa contrepartie, Le livre des Sith, un texte raconte les débuts de règne des exilés Jedi qui ont pris le pouvoir dans l'Empire Sith. Un acte fondateur dans l'UE en ce qui concerne l'Ordre Sith. Dans ce texte, il est dit que les nouveaux chefs ont l'intention de se glisser dans les traditions locales en faisant un minimum de vagues. Car ils étaient trop faibles pour se lancer dans une épreuve de force, d'où le titre de Seigneur Noir des Sith plutôt que de chercher à restaurer l'ancienne royauté. Il est donc plus que probable que Marka Ragnoss, Naga Sadow ou encore Vitiate aient été élevés avec le souvenir du roi Adas. Pourtant, avec d'autres sources qui prennent une vision plus présente (par convention le présent dans Star Wars est l'époque de Luke Skywalker, après la Trilogie), aucune mention de la race Sith. Mais les Légions de Lettow, des Jedi noirs ayant provoqué une des plus grandes guerres internes à l'Ordre et dont les exilés ont réclamé l'héritage quand ce fut leur tour, occupent une belle place dans les figures historiques de l'Ordre Sith. Quelle différence de regard, n'est-ce pas ? Ce qui m'emmène donc à ma problématique : Quelles sont les relations de l'Empire de The Old Republic avec toutes les autres incarnations des Sith ?

Darth-Parade

Tout d'abord, rappelons quelle est l"histoire des Sith. On considère que l'élément fondateur de l'Ordre Sith est l'arrivée sur Korriban des exilés vaincus lors du Second Grand Schisme Jedi (le Premier avait vu la formation des Légions de Lettow). Les autorités de l'époque étaient des sorciers du côté Obscur, et comme ils maîtrisaient mieux la Force qu'eux, ils les ont remplacé. Ils ont ainsi régné pendant plusieurs siècles, prenant le nom de Sith de leurs esclaves. Cet Empire finira par s'effondrer lorsqu'il affronta la République lors de la Grande Guerre de l'Hyperespace, cinq mille ans environ avant les films, et se divisera en trois parties. La Tribu Perdue est l'équipage d'un croiseur qui s'est écrasé sur une planète éloigné et restera à l'écart de tout jusqu'à une quarantaine d'années après la bataille d'Endor (Episode VI). Ignorée des autres branches, elle est trop récente niveau interactions avec le reste de l'univers pour qu'on puisse faire des généralités sur son comportement. Le second à réclamer cet héritage est rassemblé autour de l'Empereur Vitiate et de son Conseil Noir, ce sont les Sith de The Old Republic. Le troisième groupe part de Naga Sadow, chef légitime de l'Empire lors de la Guerre de l'Hyperespace et de son apprenti Freedon Nadd, ancien Jedi. Le fantôme de ce dernier forma d'autres apprentis, et les Jedi noirs Exar Kun et Ulic Qel-Droma reçurent l'adoubement des anciens Seigneurs Noirs de l'Empire. A leur tour, ils perdirent la Grande Guerre des Sith contre la République. Quand l'Empereur Vitiate fit sombrer les Jedi Revan et Malak dans le côté Obscur, ils s'effacèrent la mémoire pour se libérer de son esclavage. Et ne racontèrent à personne son intervention. Pour tous leurs fidèles et leurs ennemis, l'origine de leur connaissance des Sith venait de Kun et Quel-Droma, dont ils récupérèrent aussi quelques survivants. Les deux groupes sont souvent réunis sous le nom de Troisième Grand Schisme. Le Triumvirat Sith naitra de leur organisation à la fin de la Guerre Civile des Jedi, mais au final seuls quelques individus isolés continueront à propager leur version de leurs enseignements. C'est dans ces siècles que l'Empire de Vitiate reviendra, et que se déroule TOR.

Spoiler maintenant, les Sith vont perdre une nouvelle fois cette guerre puisque dans le futur il n'existera plus d'Empire et que les Sith devront se trouver une nouvelle origine. Au contraire de la République et des Jedi. Pour ceux qui seraient déçus, rappelez-vous que l'important n'est pas la destination mais de passer un bon voyage. Deux mille ans avant les films, le maitre Jedi Phanius quittera l'Ordre (le premier des Egarés de l'Episode II) pour se lancer dans diverses recherches. Il se rebaptisera Dark Ruin et initiera le Quatrième Grand Schisme. Pendant tout le millénaire, les Nouvelles Guerres Sith alterneront paix et conflit, contre la République et les Jedi et les mandaloriens. Jusqu'à la Famille, la Confrérie des Ténèbres du seigneur Kaan et enfin la Règle des Deux de Dark Bane qui passera dans la clandestinité. Presque un millier d'années plus tard, c'est cette dernière tendance qui apparaitra dans les films avec Dark Sidious et ses apprentis. Après la mort de ce dernier, il y eut plusieurs tentatives de relance mais seul Dark Caedus réussit à marquer suffisamment l'histoire. La Tribu Perdue refit surface alors que le Sith Unique attendait l'heure de frapper...

Naga Sadow-Darth Sidious-Darth Bane

La Tribu Perdue mise de côté, comment ces différentes versions des Sith voient-elles l'Empire de TOR ? Pour celles qui ont disparu avant qu'il ne sorte de son recoin de la galaxie, c'est simple ils ne peuvent pas connaître son existence. De l'autre côté, Vitiate et ses hommes se réclament de l'héritage de l'ancien Empire. Utilisant les minces liens avec Dark Revan et Dark Malak, ils tentent de récupérer leurs "succès" comme le bombardement de Taris. Pour la Confrérie d'Exar Kun, Ulic Qel-Droma et leur inspirateur Freedon Nadd, c'est moins tendre. L'intervention des fantômes des anciens Seigneurs Sith en leur faveur en a fait des rivaux direct de l'Empereur, et donc leur statut est minimisé pour les réduire à de simples Jedi noirs. Les disciples et héritiers des survivants des hommes de Dark Revan et du Triumvirat ne peuvent que suivre la même comparaison. On ne sait pas si le nouveau gouvernement de l'Empire compte faire évoluer ce point de vue dans un avenir plus ou moins proche. Pour les versions des Sith qui suivront, la question de la prééminence ne se posera pas. Les enseignements de ceux qui les ont précédé sont tous considérés comme égaux, quelle que soit leur rivalité. Tous ceux qui ont un jour voulu porter le nom de Sith sont considérés comme tel. De toute façon, au final, tous ont échoué. Et comme Dark Ruin et la plus grande partie de ses suivants étaient des Jedi à l'origine, et que beaucoup d'autres ont suivi le même chemin durant le millénaire qui a suivi, la prédominance Jedi a teinté l'Ordre Sith. Les points communs avec les versions précédentes sont aussi nombreux que leurs différences, et il est impossible de définir une seule d'entre elles en prenant exemple sur une seule autre (je précise parce que j'ai déjà vu faire). Ainsi, les références comme les Legion de Lettow ont dominé celles comme le roi Adas. Et au final, l'Empire de Vitiate et du Conseil Noir n'est plus rien qu'un des multiples aspects des Sith.


Jeux du moment

>> Liste complète <<