Publicité

SWTOR – Le maître des intrigues

Attention, cet article contient des spoilers sur la classe guerrier Sith.

Né quarante-quatre ans avant le traité de Coruscant, le futur Dark Baras appartient à une famille bénie par la Force. Sa sœur siégea au Conseil Noir en tant que Dark Ekkage de la Sphère des Mystères. Lui-même fut choisi comme apprenti par un autre membre du Conseil, Dark Vengean de la Sphère des Délits Militaires (ou Offensives Militaires selon la traduction). Il le servit d'ailleurs jusqu'à ce qu'il meure, avant de lui succéder. Il avait déjà décliné une fois de faire partie de ce groupe dirigeant l'Empire, à la fin de la Grande Guerre Galactique. En tant que chef militaire, cet inquisiteur s'est imposé en faisant face à des Jedi tels que les maîtres Wyellett et Nomen Karr. Il fut même choisi comme diplomate en chef pour représenter son camp dans les négociations de paix. Il était reconnu comme un stratège militaire et politique de haut vol, le maitre d'un des plus redoutés services d'espionnage, infiltrant ses rivaux et ses alliés tout comme le commandement de la République. Bref, un des plus puissants membres de la hiérarchie en dehors du Conseil Noir. Et comme tout bon Sith, il attendait son heure pour s'emparer du plus possible.

baras1

Pendant longtemps, la plus grande année de Dark Baras fut celle du Traité de Coruscant. Alarmé par certaines visions de l'avenir, l'Empereur avait voulu temporiser et avait demandé aux membres du Conseil Noir de négocier une paix. Il lui semblait qu'il fallait se reconstruire. Mais les sept survivants du conseil n'étaient pas de son avis et plusieurs protestèrent. Le plus virulent fut Dark Vengean, mais la parole de leur chef divinisé faisait force de loi. Comment conserver la main haute sur ces négociations en étant demandeur ? Dark Baras proposa un plan : le grand moff Kilran et Dark Angral exécuteraient un raid sur Coruscant pour prendre la capitale ennemie en otage. Les représentants de la République seraient obligés d'accéder à toutes leurs demandes. Il fut récompensé en recevant le poste de diplomate en chef de la délégation qui irait sur Alderande. Son plan fut une réussite et il lui fut proposé pour la première fois de rejoindre le Conseil Noir. Il déclina la promotion. Ce n'était pas encore le moment, il serait trop exposé pour ce qu'il voulait faire. De plus, il y avait Dark Angral à gérer qui n'appréciait pas de découvrir qu'il n'avait été qu'une simple diversion. Et un complot d'une maître Jedi ayant basculé dans le côté Obscur suite au traité et cherchait à relancer la guerre en l'impliquant, lui. Il lui fallut unir ses forces à son rival pour que cette paix tant voulue continue. Et leur permette de rassembler leurs forces. La Jedi démasquée, dénoncée par les siens et vaincue, ils purent se séparer et reprendre leurs ambitions personnelles. Dark Baras redevint le bras droit de son maître Dark Vengean.

baras2

Pendant dix ans, Dark Baras plaça des pions à plusieurs postes-clés de la galaxie. Il avait ainsi sous ses ordres une des plus importantes organisations de renseignements, avec les services secrets des deux puissances et celle du Linceul. On lui connait peu d'apprentis, car il les replaçait aussitôt chez des rivaux pour les espionner. Voire même chez des alliés. Car chez les Sith, on ne reste partenaires que jusqu'à ce que l'un trahisse l'autre. En étroite collaboration avec Dark Vengean, il prépara un plan qui devait faire s'effondrer la paix en temps voulu. Ce moment était presque arrivé quand un imprévu faillit faire dérailler la machine : son ancien ennemi Jedi Nomen Karr menait une chasse contre ses espions grâce aux talents de sa nouvelle apprentie. Vite, il fallait que Baras trouve un agent capable d'éliminer cette menace. Il le recruta sur Korriban, parmi les initiés Sith de la noblesse. Et tant pis si certains rivaux voulaient l'utiliser pour infiltrer son organisation, le premier ordre fut de tuer le surveillant intermédiaire qui se voulait manipulateur. Ce jeune guerrier fut un véritable succès. Il remonta la trace de Nomen Karr, l'affronta, le vainquit, dévoila le côté Obscur qui le rongeait et même fit passer cette apprentie du côté de l'Empire. Plus aucun obstacle ne s'opposait au Plan Zero, il pouvait maintenant faire s'effondrer la paix. Plusieurs officiers du haut-commandement républicain furent assassinés, poussant les survivants à déclarer la reprise de la guerre. Parmi les victimes de ses tueurs se trouva aussi Dark Vengean, qui libéra ainsi opportunément sa place au Conseil Noir pour son second. Et cette fois-ci, Dark Baras se garda bien de la refuser. Il ne tarda pas non plus à annoncer qu'il était la nouvelle Voix de l'Empereur, un adepte de la Force en communication mentale avec leur chef suprême. Tant que ce dernier ne le contredisait pas, il pouvait en son nom diriger tout l'Empire sans opposition.

baras3

Bien entendu, il n'était pas vraiment la Voix de l'Empereur. Le vrai était prisonnier sur Voss, un rituel maintenant la conscience de leur maitre avec lui. Les seuls autres à connaitre la vérité étaient des serviteurs directs du chef de l'Empire, la Main de l'Empereur. Après la défection du seigneur Scourge, ils nommèrent une nouvelle Furie de l'Empereur. Dark Baras avait tenté d'éliminer son dernier apprenti, le jugeant trop dangereux. Voilà un candidat parfait à soutenir, avide de vengeance. Leur première action commune fut d'empêcher Dark Ekkage d'être libérée par les agents de son frère. Leur réunion les aurait rendu trop puissants. L'Empereur fut libéré de Voss et confirma sa nouvelle Furie. Au sein du Conseil Noir, Dark Vowrawn de la Sphère de la Production et de la Logistique contesta la prééminence de Dark Baras. Lors de la bataille de Corellia, il fut sauvé des assassins de la fausse Voix par l'envoyé de la Main. Ils unirent leurs forces pour détruire la base de pouvoir de leur ennemi commun sur la planète, libérant notamment un fantôme de Force qui l'approvisionnait en visions. Vownrawn utilisa ses ressources politiques pour provoquer une confrontation directe devant le Conseil Noir, sur Korriban. L'Empereur étant trop faible pour intervenir, c'est un duel qui les départagea. L'apprenti abattit son ancien maître. Ses plans ainsi exposés, le pouvoir de Dark Baras fut brisé. Qu'il soit mort, emprisonné ou exilé, cela importe peu. Le Conseil Noir a veillé à ce que son organisation soit démantelée pour ne plus servir à personne. Ainsi en est-il des Sith qui échouent.


Jeux du moment

>> Liste complète <<