Publicité

SWTOR – Origines des vaisseaux des Flottes

Traditionnellement, le nom donné à un bateau doit avoir un sens, correspondre à quelque chose que le constructeur ou le propriétaire peut expliquer. Un nom symbolique ou personnel. Un nom qui peut changer quand l'embarcation change de mains, ou pas. Un principe qui a été repris dans la construction spatiale, même s'il s'est souvent agi de rajouter un simple numéro pour différencier deux modèles de navettes. Quand les auteurs de science-fiction ont eu à traiter de structures militaires de la taille d'une flotte, ils vont généralement chercher du côté de la marine, sous-marins (comme Star Trek) ou porte-avions (comme Star Wars ou Wing Commander). Les noms donnés à ces croiseurs sont parfois difficiles à comprendre, faisant référence à des éléments propres à cet univers se déroulant hors écran. Mais dans The Old Republic, les deux flottes sont presque toutes identifiables.

zaynecarrick
Côté République, le rassemblement se fait à la Station Carrik, du nom d'un Jedi ayant vécu il y a environ 300 ans. Originaire de Phaeda, Zayne Carrick a été formé par le gardien Lucien Dray, notamment dans l'Enclave de Taris. C'est là qu'il a commencé à faire parler de lui, accusé d'avoir assassiné ses condisciples. La Guerre des Mandaloriens approchant du secteur, les recherches pour l'arrêter furent compromises et il profita de son avance pour prouver son innocence : les coupables étaient les maîtres de l'Enclave de Taris, tous membres d'une société secrète au sein de l'Ordre Jedi. Par la suite, il s'illustra lors de la guerre et s'attira le respect de plusieurs chefs ennemis. Il se fit toutefois plus discrets après cette guerre, aucun document ne nous permettant d'établir comment il est mort. Néanmoins, la station qui porte son nom n'est pas récente, témoignage de la réputation qu'il s'était créé. Sa tenue est disponible grâce au Marché du Cartel.

Gav_Daragon
Autour de la station naviguent plusieurs croiseurs. Parmi les plus importants, le Gav Daragon du nom d'un explorateur de Koros Major. Croulant sous les dettes, sa sœur Jori et lui cherchaient une nouvelle voie hyperespace qui faciliterait le commerce. Mais à la place, ils découvrirent un lien entre le Noyau et Korriban. Manipulé par le Seigneur Noir des Sith Naga Sadow, Gav devint son apprenti et son bras droit dans la Guerre de l'Hyperespace. Sa sœur préféra prendre place au sein des Jedi. Réalisant cette opposition, il se retourna contre son maitre et se sacrifia pour détruire la sphère de méditation qui servait de poste de commandement suprême. Ce fut le tournant de la guerre. Sa tenue (ainsi que celles de sa sœur et de son maitre) est disponible via le Marché du Cartel.

TelosIV

L'autre principal croiseur de la flotte, le Telos, fait lui référence à une planète. La quatrième du système du même nom, mais beaucoup ne prennent pas en compte son numéro quand ils en parlent. Quand Dark Revan et Dark Malak attaquèrent la République il y a 300 ans, le second voulut mettre à l'épreuve un de ses subordonnés. Comme première cible de la guerre, il ordonna à l'amiral Saul Karath de bombarder sa planète natale. Après la défaite de ces Sith, et plusieurs autres planètes ravagées de cette manière, une expérience fut menée sur Telos. Un test pour essayer de réparer ces dégâts. Malheureusement, si la restauration réussit, ce fut avec d'énormes difficultés : rivalités entre divers responsables, problèmes de carburant pour la plate-forme orbitale, détournements exercés par le maitre Jedi Atris en faveur de son Académie polaire, attaque du Sith Dark Nihilus... L'exemple de Taris, autre planète ayant subi le même sort mais laissée se réparer seule et à la recolonisation très récente, montre bien que la méthode a été abandonnée. Mais Telos reste un exemple des exploits que la République peut accomplir.

odile_vaiken
Côté impérial, c'est au Spatioport Vaiken que la flotte se rassemble, du nom du fondateur de l'armée impériale moderne. A la fin des Guerres de l'Hyperespace, le futur Empereur rassembla les reste du peuple Sith et les emmena en un exil qui dura plusieurs décennies. C'est pendant ces années qu'Odile Vaiken grandit et devint officier de l'armée. Quand ils s'installèrent sur Dromund Kaas, c'est lui qui organisa l'installation et la colonisation de la planète. Il organisa les colons de manière logique et efficace, sans intervention des Sith et fut reconnu pour ça par l'Empereur en personne. Il devint ainsi le premier grand moff de l'histoire impériale, statut supérieur à un certain nombre de Sith. Ainsi il put mettre en place son grand projet : réformer l'armée et créer une grande flotte capable de faire trembler la galaxie. Il mourra en conquérant un système voisin, mais ses préceptes sont toujours suivis 1300 ans après sa mort.

ziost
Nous ne disposons pas encore de suffisamment d'éléments pour comprendre l'origine du nom de la Nova Blanche, mais c'est beaucoup plus facile pour l'Ombre de Ziost. Il s'agit d'une référence à un monde très important pour les Sith, à deux reprises leur capitale. La première fois alors qu'ils étaient dirigés par les prêtres d'Adas, et une seconde fois sous l'Empire Sith dirigé par des Jedi noirs exilés. Avec Korriban, Ziost est en haut de la hiérarchie des mondes symboliques pour qui veut se réclamer de leur héritage. Dark Revan avait ces deux mondes sous sa coupe. Lors des premières campagnes du second Empire contre la République, les deux mondes furent rapidement conquis. Toutefois, le pouvoir ayant déménagé sur Dromund Kaas depuis trop longtemps, ce ne sont plus que deux joyaux symboliques sur la couronne de l'Empereur. Mais un symbole reste un symbole, et rappeler l'oscurité qui règne sur une telle planète avec le nom d'un croiseur de guerre est une menace claire pour ses ennemis.


Jeux du moment

>> Liste complète <<