Publicité

SWTOR – Voss, le monde des mystiques

Un soldat se présenta devant la boite aux lettres du Jedi Winto et y déposa le dossier qu'il avait commandé.

La planète Voss est une découverte récente dans la galaxie moderne, puisque sa mention la plus ancienne date des années entre le retour de l'Empire et la signature du traité de Coruscant. Une flotte de croiseurs impériaux est passée dans ce système, à la bordure des territoires Hutts. Ils ont cru rencontrer une proie facile, mais à la surprise de toute la galaxie connue, ils ont été battus. Seuls les Chiss ont réussi à les mettre autant en échec, et eux disposaient des ressources de plusieurs planètes. La paix signée et la reconstruction des forces lancées, République et Empire se sont penchées sur les raisons de cette défaite. Le résultat a valu aux deux camps la volonté d'alliance et de ramener avec eux ce pouvoir. Mais l'étrange peuple qui vit ici a ses habitudes, et en dix ans aucune négociation n'a abouti à quoi que ce soit.

Vossrace

(note : cet article utilise certains éléments de la quête histoire de la planète, attention aux spoilers ! )

Le peuple dominant la planète lui a donné son nom. Ce sont des humanoïdes à la peau bleue (pour les mâles) ou rouge (pour les femelles), du moins principalement. Aux yeux oranges ou bleus sans iris, ils sont dépourvus de pilosité. Leur culture est fortement empreinte de mysticisme, dirigées par les visions de prophètes de la Force. Des décisions d'état à la destinée du moindre citoyen, des plus riches et grandes familles aux serviteurs les plus pauvres, tout ce sur quoi une personne peut s'interroger leur est soumis. Et leurs interprètes, ceux qui discutent et définissent le sens de ces visions, détiennent de fait le pouvoir. D'ailleurs, le gouvernement est officiellement composé de trois d'entre eux, accessoirement aussi juges suprêmes lors des plus grand procès. Tout ce qui touche les étrangers à la planète dépend aussi d'eux. Si les négociations durent aussi longtemps avec la République et l'Empire, c'est parce que la compréhension des visions les concernant n'est toujours pas tranchée. Les Trois siègent à Voss-Ka, capitale de la planète et seul spatioport autorisé pour les étrangers. Et si des contrebandiers essayent de s'installer ailleurs, ce sera à leurs risques et périls. Car la milice Voss est rompue à l'exercice de la guerre.

VossKa

Voss-Ka, capitale de Voss

Il existe une deuxième race qui s'est développée sur Voss, les Gormaks. Les deux peuples se font la guerre depuis si longtemps que les raisons du conflit ne sont plus connues de personne. Tout oppose ces deux rivaux : les uns sont gracieux, élégants, attentistes et mystiques alors que les autres sont grossiers, guerriers et primaires. Grâce aux visions de leurs prophètes de la Force, les, lesVoss ont pris l'avantage et ont contenu leurs rivaux dans une petite région de la planète.  Seule une ancienne prophétie interdit aux vainqueurs d'exterminer les vaincus, et maintient le statu-quo. Les Gormaks sont coincés en situation d'infériorité dans leur petit coin, il ne leur est même pas autorisé de quitter la planète. Ce qui ne les empêche pas de tenter régulièrement, se développant dans le point faible de leurs adversaires, la technologie. Et depuis que le roi Jokull est à leur tête, ils sont particulièrement agressifs et plus organisés que jamais. Jokull qui prétend avoir des dons de voyance comme les mystiques Voss.

gormak

Entre les Voss tellement concentrés sur les visions de leurs mystiques et les Gormaks préparant une nouvelle guerre, plus personne ne s'interroge sur ces étranges statues dans les ruines, représentant des combattants n'appartenant ni à une race ni à l'autre. Pour un observateur extérieur, la ressemblance avec des Jedi est frappante. Mais comment ? La réponse se trouve peut-être dans le Cœur Sombre, un territoire où personne ne peut s'approcher sans devenir fou, qu'il appartienne à l'un ou l'autre camp. Le domaine de l'entité obscure Sel-Makor. Mêmes les quelques rituels connus pour se protéger ne sont pas infaillibles. Un jour, un humain en est sorti sans que l'on sache d'où il venait mais comme il avait avec lui des éléments d'une prophétie, aucun mystique ou interprète ne lui a posé de question. C'est la plus grande histoire qui court sur cette région. Mais il y a aussi les murmures.  Ceux qui disent que les Voss et les Gormaks étaient autrefois un seul et même peuple, qui s'est déchiré lorsque les Jedi ont tenté de leur apprendre la Force et que des adeptes du Côté Obscur ont provoqué un conflit interne à l'Ordre. Que ce soit vrai ou pas, c'est une affirmation difficile à crier sur tous les toits tant l'inimitié entre les deux peuples est forte. Il faudrait que les deux civilisations se remettent en question pour l'accepter.

voss2

Une telle remise en question prendrait du temps, et paralyserait toute action entreprise en direction de l'extérieur, du reste de la galaxie. Les ambassadeurs de la République et de l'Empire ont conscience que c'est précisément le genre de choses qu'ils ont à éviter pour ramener les mystiques et leurs visions de la Force dans leur camp. Ils ont déjà bien assez à faire pour convaincre les Trois des Voss. Déjà que ceux-ci prennent tout leur temps avec leurs prophéties et font plusieurs pas en arrière chaque fois qu'ils en font un en avant. Pour ramener des membres de Voss, peut-être faut-il compter sur d'autres éléments. Toute société a ses inadaptés, et ceux-ci ont toujours un réseau social. En leur proposant un autre mode de vie, peut-être peut-on pousser la pierre qui déclenchera l'avalanche. Ou alors un groupe puissant, qui  influera la politique selon la loi des trusts. Ce sont des pistes à creuser, et en dix ans de négociations, les ambassadeurs ne peuvent pas se contenter de l'actuel statu-quo. Quelqu'un arrivera-t-il à débloquer enfin la situation ?


Jeux du moment

>> Liste complète <<