Publicité

SWTOR – Tython, planète des Je’daii

La galaxie a connu plusieurs ères, où différentes races ont dominé la galaxie. Elle est vieille, et durera encore longtemps. On ne sait même pas tout encore de tous ceux qui ont précédé. L'impulsion de l'ère actuelle est venu de Corellia, lorsque des humains ont inventé le système d'hyperdrive qui leur a permis de coloniser les planètes de leur secteur et même au-delà. Leurs liens serviront de base à l'établissement d'un gouvernement plus grand et plus ouvert : la République Galactique. Ils demandèrent aux Jedi, moines philosophes et guerriers, d'être les garants de leur unité. Ce sont eux qui ont permis à la République de vivre et de s'étendre pendant plus de 20 000 ans. A l'époque de The Old Republic, leur principal siège est sur Tython. Ce qui peut sembler logique car il s'agit de la planète où est né leur ordre. Mais pas tant que ça, leur histoire est beaucoup plus compliquée.

galaxie

La République est née dans la région de la galaxie que l'on appelle le Noyau, car elle occupe son centre. Mais elle n'englobe pas son centre parfait car cette zone est très instable. La capitale de Coruscant a été choisie car elle se trouve sur le système le plus stable tout en étant proche du centre. Si l'on veut s'en rapprocher plus, il faut braver des trous noirs et autres phénomènes qui altèrent régulièrement les routes. Impossible d'en établir une stable pour plus longtemps que quelques années. Et Tython se trouve au milieu, à l'exact centre de la galaxie. Si ce n'est sa position géographique, elle n'aurait rien pour jouer un rôle important dans l'histoire. Et pourtant...

tho-yor

Personne ne sait pourquoi les Tho yor apparurent un jour dans divers secteurs de la galaxie, ni quelle main ou volonté se cache derrière. Mais ces vaisseaux pyramidaux prirent des individus ici et là et les emmenèrent sur Tython. Ils y trouvèrent des textes anciens qu'ils eurent à déchiffrer et à étudier. Ils apprirent ainsi à manier un certain pouvoir, qu'ils n'appelaient pas encore la Force. Et leur ordre prit le nom de Je'daii. Attention à ne pas confondre avec les Jedi, il ne s'agit pas du même ordre. La principale différence vient du fait que les Je'daii ne suivait pas seulement le côté Lumineux, qu'ils appelaient Ashla du nom de l'une des lunes de Tython. Ils préconisaient l'équilibre total entre Ashla et Bogan, la seconde lune et incarnation du côté Obscur. Si un membre de leur ordre était jugé décentré, déséquilibré en faveur de l'un des côté, il était exilé sur sa lune de prédilection pour qu'il médite face à la lune qu'il abandonnait. L'ordre Je'daii perdura pendant plus de 10 000 ans, les membres des familles ainsi composées incapables d'entretenir des relations avec Ashla ou Bogan colonisaient des planètes voisines et composaient divers gouvernements. Un réseau politique au cœur du Noyau Profond, avec différents troubles, alliances et interventions de l'ordre en arbitre. Cela s'arrêta lorsque l'Empire Rakata, la puissance galactique dominante de la précédente ère, commença à envoyer des troupes dans ce secteur de la galaxie. Ils étaient dirigés par des utilisateurs de la Force, et plus particulièrement du côté Obscur. Ils sentirent la puissance des Je'daii et vinrent les affronter en priorité. Ils furent battus, mais déclenchèrent une série d'évènements qui détruisit ses adversaires. Les partisans de Bogan se firent de plus en plus nombreux, et cherchèrent à s'emparer du pouvoir au sein de l'ordre. Leurs opposants se rassemblèrent sous la bannière d'Ashla et les maîtres Rajivari, Garon Jard, Cala Brin et Ters Sendon fondèrent un nouvel ordre, celui des Jedi.

Rajivari

Rajivari, fondateur de l'Ordre Jedi et créateur des premiers sabres lasers.

Les guerres de la Force entre les tenants d'Ashla et de Bogan durèrent plusieurs siècles, et la grande perdante fut la planète elle-même. Ravagée, brûlée, écrasée... Les Jedi furent vainqueurs, mais il ne gagnèrent que des cendres. Ils furent obligés de s'exiler pour survivre. Ils quittèrent ainsi le Noyau Profond pour aller à la rencontre des colonies corelliennes et préparer la prochaine République. Abandonnée, Tython put se reconstruire. Et comme les routes pour y accéder changeaient régulièrement, les chances de tomber dessus par hasard étaient minces. Plus de 20 000 ans plus tard, la cartographie du Noyau Profond n'est toujours qu'effleuré par la République. Dans la tranquillité et l'abandon, une nouvelle végétation recouvrit les ruines Je'daii et ses possessions, les isolant mais aussi les protégeant du temps. Tout comme la flore, une nouvelle faune se développe dans ces plaines. Et comme la planète n'est plus qu'une note dans les recueils historiques des bibliothèques Jedi, personne ne cherche à aller chercher ces trésors. De toute façon, le regard de la République est tourné de l'autre côté, vers les bordures et les empires qui s'y sont construits (Sith, Hutt, Hégémonie de Tion, etc...)

tython 2
Qu'est-ce qui a ramené Tython dans la grande scène de la République ? Le besoin d'une victoire de prestige. Au cours des derniers siècles, les Jedi ont subi de nombreux revers. Exar Kun a ravagé la planète Ossus, qui était devenu le siège de l'ordre. Dark Malak a fait bombarder l'enclave de Dantooïne. La campagne de retour de l'Empire Sith s'est conclu par le sac de Coruscant. Les principales places fortes des Jedi ont toutes été détruites. La confiance du peuple est fortement amoindrie. Même le Sénat hésite à faire ouvertement appel à eux. Il faut un élément dont ils puissent se vanter, se raccrocher alors que tout s'effondre. Une base sur laquelle préparer l'avenir. La reprise de la planète d'origine de leur ordre est un élément de cette ampleur. C'est pourquoi ils se lancèrent dans cette entreprise. Et c'est pour avoir réussi que l'héroïne de guerre Satele Shan fut nommée grand maître des Jedi, chef du Conseil. Elle vit désormais sur Tython en compagnie de plusieurs des plus grands sages et guerriers de l'ordre, formant la nouvelle génération et attendant que leurs contacts dans la République les rappellent pour se tenir en première ligne dans la guerre contre les Sith. Ils oublient malheureusement dans leurs déclarations de légitimité les autochtones qui se sont développés durant les milliers d'années de leur absence. Et même que leur propre camp ne les reconnait pas comme les maîtres de la planète, ceux qui devraient régler l’immigration qu'ils ont déclenché.

conseiljedi

Le grand maître Satele Shan en pleine session du Conseil Jedi dans le temple de Tython.

Dans leur construction d'un nouveau temple, d'une nouvelle académie, le conseil et l'ordre Jedi se souviennent-ils que Tython est une place qui ne peut être gardée sur le long terme ? Les routes du Noyau Profond changent souvent, je l'ai dit. Sur le long terme, il faudra changer régulièrement les coordonnées pour se frayer un chemin jusqu'à la base des Jedi. A la longue, ça ne peut que se révéler problématique et isoler ceux qui se veulent au cœur de la République. Des mesures ont-elles été prises ? Plus grave encore, les défenses locales se résument depuis le début de la guerre à quelques instructeurs et à des apprentis. Les maîtres les plus puissants sont partis au front, et les croiseurs présents en sentinelles autour de la planète ont déjà prouvé leur incapacité à empêcher un raid impérial. Un seigneur Sith a déjà essayé, et n'a été arrêté que de justesse par un commando Jedi qui a abordé son croiseur. L'Empire connait les coordonnées de Tython, et sa destruction serait une victoire tout aussi symbolique pour l'Empire que sa reconquête l'a été par les Jedi. Et s'ils décidaient d'attaquer une seconde fois ?


Jeux du moment

>> Liste complète <<