Publicité

SWTOR – Le Temple Noir

L’apprentie Kathlyn Oyaki se souviendrait toute sa vie de cette image : une pyramide de roche volcanique surplombant la banlieue de Kaas City et suintant le côté Obscur comme si c’était son mortier. S’il y avait un point focal pour utiliser la sorcellerie Sith sur cette planète, ça ne pouvait qu’être ici : le Temple Noir.

Le Kaggath est un ancien rituel Sith, un duel où deux rivaux engagent toutes leurs forces jusqu’à la mort et la défaite totale de son adversaire. L’un des plus célèbres de ces affrontements a eu lieu sous l’ancien empire : lors de la conquête du système Dromund, les seigneurs Tulak Hord et Kallig se sont fait face jusqu’à ce que le premier et ses dashades l’emportent. Le vainqueur s’élèvera parmi les plus importants Sith de son époque, jusqu’à être enterré dans la nécropole de Korriban. Le perdant devra se contenter d’une tombe anonyme sur le champ de bataille.

Mais Kallig n’était pas un Sith ordinaire. Il aurait pu prétendre au même rang que Tulak Hord. D’ailleurs, c’était ce qu’il faisait. Même mort, un tel individu conserve une certaine présence dans le côté Obscur. Il l’appelle à lui, il l’oblige à remplir les couloirs de son tombeau. Même si Tulak Hord n’avait pas fait de Dromund Kaas le siège de son pouvoir, la planète aurait sombré dans le côté Obscur grâce à ce point focal né de la colère, de la fureur et de la frustration nourrissant la passion d’un fantôme.

Entre la mort de Tulak Hord et le règne de Naga Sadow, dernier Seigneur Noir de l’ancien empire Sith, les coordonnées de Dromund Kaas seront perdues. Quand l’Empereur emmena ses fidèles sur la planète pour reconstruire un nouvel empire, tout ce qu’avait accompli Tulak Hord n’est plus que ruine. Mais le côté Obscur est toujours très présent sur la planète grâce à la tombe du seigneur Kallig.

L’empereur Vitiate est un sorcier Sith. Son premier soin en arrivant sur Dromund Kaas était de lancer des sortilèges. Quel meilleur endroit pour cela que l’endroit où se réunit un maximum d’énergies du côté Obscur ? Les premières pierres du Temple Noir ont donc été posées sur la tombe du seigneur Kallig.

Il s’agissait à l’époque de la résidence de l’Empereur, de son palais. Mais l’endroit et l'atmosphère qui y régnait dérangeaient beaucoup de non-Sith de son entourage. Il a alors accepté de faire bâtir un second palais au cœur de Kaas City où il pourrait y régler diverses affaires administratives. Il vivra un temps entre les deux, partagent son temps. D’ailleurs, des couloirs privés reliaient les deux palais.

Avec le temps, l’empereur ressentit moins le besoin de s’appuyer sur ses rituels initiaux. Il abandonna donc tout à fait le Temple Noir, faisant murer les couloirs qui le reliaient à Kaas City. D’ailleurs, de nos jours il ne vit plus non plus dans son second palais. C’est toujours le siège de l’administration mais il dispose d’une autre résidence privée. En tout cas, ses quartiers au sein du Temple Noir sont toujours inutilisés, et s’il souhaite se lancer dans un sortilège dont il a le secret, il n’a qu’à se rendre sur place.

L’empereur est considéré comme un dieu vivant par certains Sith, qui ont désiré se faire enterrer près de lui. Un grand nombre des premiers membres du Conseil Noir a donc fait emménager leurs appartements comme des tombeaux. Le Temple Noir a commencé à se transformer en nécropole, en nouveau Korriban, augmentant l’atmosphère malsaine du bâtiment. Peut-être est-ce cela qui a poussé l’empereur à abandonner son premier palais.

Le Temple Noir a donc commencé sa seconde vie en tant que nécropole pour les plus puissants Sith de l’Empire. Mais dans les complots entre seigneurs Sith, il n’y a qu’un pas avant le meurtre dissimulé. Certains ont été enterrés prématurément, les rivaux s’entendant pour lui accorder ses dernières volontés avant de se partager ses biens. L’empereur lui-même encourageait ce genre de pratiques, pouvant même les ordonner sans que cela ne dérange personne.

Des assassinats discrets, on a fini par passer à une institution carcérale. De nombreux Sith dissidents ont été condamnés à être enterrés dans le Temple Noir, où les esprits voisins se chargeraient de détruire les récalcitrants. Il paraitrait même que des hérétiques du côté lumineux auraient subi ce sort. On est bien loin de cette vocation de nécropole élitiste qui avait accompagné les premiers tombeaux.

Toutefois, ce châtiment n’est plus utilisé aujourd’hui. Le Temple Noir est bien trop plein pour accueillir de nouveaux condamnés.

Il a trop d’occupants. Ce n’est pas qu’ils se sentent serrés, les fantômes n’ont pas réellement besoin de place. Mais les rituels utilisés pour les contenir ont leur limite. Elle n’est pas loin d’être atteinte. Pourtant, malgré ces risques, les travaux d’expansion de Kaas City se rapprochent de son territoire.

Des chasseurs de trésors, mandatés ou non, sont entrés dans le Temple Noir avec l’intention de récupérer certains artefacts enterrés avec leurs propriétaires. Ils ont créé des failles qui ont affaiblis les défenses. Les fantômes tourbillonnent, cherchent un passage assez large pour les laisser passer. Ils réveillent leurs voisins et transforment cette nécropole en fourmilière d’énergie obscure. Or tout Sorcier sait combien le côté Obscur peut rendre plus dangereux un lieu en apparence inoffensif. C’est maintenant une véritable poudrière.

Pire que tout, les dernières rumeurs laissent à penser que toute cette agitation aurait réveillé le seigneur Kallig. Le fantôme d’un ancien Sith, qui a vécu à une époque où ses pouvoirs étaient supérieurs à ceux du Conseil Noir et qui a eu plusieurs millénaires pour se lier à la région environnante…


Jeux du moment

>> Liste complète <<