Publicité

SWTOR – L’Âge d’Or des Sith

D’où viennent les Sith ? Qui étaient-ils à l’origine ? On sait qu'ils sont actuellement, au sein de l’Empire. Mais de nombreuses références, notamment sur Korriban, parlent d’un Empire encore plus ancien, dont ils ne seraient qu’un lointain reflet. Une période où les maîtres étaient bien plus puissants qu’aujourd’hui, de nombreux savoirs étant perdus dans une guerre contre la République et les Jedi qui a vu la fin de cet ancien Empire. Quelle a été son histoire ?

Cet ancien Empire est né de la rencontre de deux cultures. La première est celle du peuple de Korriban, qui s’appelait les Sith mais n’était pas ce que dans TOR on appelle des Sith au sang pur. Ils ont développé une civilisation sur plusieurs planètes et leur apogée a certainement été lorsqu’ils ont eu affaire à l’Empire Infini des Rakatas. Celui-ci était déjà en pleine décadence, mais connaissait un de ses derniers sursauts. Ils attaquèrent Korriban et eurent le temps d’installer une carte stellaire. Mais la contre-attaque du roi Adas les repoussa loin des territoires Sith. Adas est considéré comme le plus grand souverain de cette période, mais sa carrière s’arrête là. Il est tué pendant la dernière bataille, laissant plusieurs prétendants se déchirer dans une guerre civile. Durant les siècles suivants, les guerres incessantes vont faire s’effondrer le royaume des Sith. Adas et sa noblesse étaient des sorciers maîtrisant les arts du côté Obscur. Les chefs qui s’opposeront dans la guerre civile le seront aussi.

L’autre culture qui a engendré l’empire est celle des Jedi. Depuis les Guerres de la Force et la fondation de l’Ordre, de nombreux dissidents ont essayé de renverser les chefs en place, voire de renverser la République pour leur propre compte. Le conflit le plus dur intervient environ 3 300 ans avant TOR, lors du Second Grand Schisme. Le Premier Grand Schisme étant les Guerres de la Force, que cette guerre de 100 ans y soit associée indique combien elle fut terrible. Mais les Jedi triomphèrent. Et les vaincus, qui se battaient sous le commandement de Xoxaan, Ajunta Pall et Karness Muur, furent exilés. On leur enleva leurs armes, les enferma dans plusieurs vaisseaux et on les envoya loin dans l’espace inconnu. Ils finirent par arriver sur Korriban. Ils arrivèrent sans le moindre sabre laser mais avec tous les attributs des dirigeants locaux. Et tous étaient des guerriers. Ils s’intégrèrent facilement dans les luttes de pouvoir locales. Et rapidement, Ajunta Pall devint le premier dirigeant de l’Empire Sith.

Ajunta Pall, premier Seigneur Noir des Sith

Jusqu’à la fin de cet Empire, la distinction entre les deux groupes s’est faite. Même s’ils se sont mélangés au point que seuls des hybrides appartiennent à la classe dominante, le degré de sang Jedi dans la lignée était considéré comme un signe de pureté et donc de puissance. Ce sont ces hybrides qui sont appelés des Sith au sang pur dans TOR. La race des esclaves reçoit le nom de massassis. Cette catégorie est aujourd’hui disparue, éteinte.

C’est lors de cette période que les Sith se développent le plus. Les Jedi obscurs avaient été bannis pour avoir développé de nouvelles armes et techniques de Force avant et pendant la guerre contre leurs anciens camarades. Désormais, ils n’ont plus de limites. Karness Muur, cité plus tôt, a inventé une peste qui transforme ses victimes en rakgoules. Dark Andeddu a trouvé le moyen de prolonger sa vie avec le transfert d’essence, dont l’Empereur de TOR dispose vraisemblablement une variante. Simus, lui, a réussi à survivre plusieurs siècles en n’étant plus qu’une tête décapitée. Leurs croiseurs, mélange de technologie et de sorcellerie étaient capables de détruire des soleils. Ils pouvaient créer des illusions telles une armée effrayante capable de jouer un rôle dans une bataille, et ce en étant à plusieurs systèmes de la ou les batailles en questions. Et bien d’autres choses qui n’ont pas encore été toutes référencées…

La technologie des Sith est bien différente de celle de la République. Des blasters; ils n’ont développé que des canons. Pas de fusils ou d’armes de poing. La plupart des gardes avec des armes blanches, des lances. Pour les armes à distances, ils ont développé des équipements particuliers, baptisés lanvaroks. L’équipement le plus caractéristique qu’on leur connaisse et qui leur a survécu. Et puis il y a leurs épées, forgées avec l’aide du côté Obscur pour ceindre la taille de leurs maîtres Jedi (aucun exemple recensé de Sith de cette période utilisant un sabre laser) !

La politique Sith est féodale. Chaque seigneur dirige une planète ou une lune, c’est l’échelon le plus bas. En dessous il n’y a qu’apprenti, du moins leurs apprentis. Et après les non utilisateurs de la Force, des esclaves et des serfs. Il n’était pas rare que certains favoris soient enterrés dans le tombeau de leur maître. Certains seigneurs étaient si puissants qu’ils ont soumis leurs rivaux voisins. Et ainsi monte la pyramide, jusqu’à une petite dizaine capable d’influer sur les existences de l’Empire. Ils désignent parmi eux le plus puissant, politiquement militairement et dans la Force, pour être leur chef à vie : le Seigneur Noir des Sith. Seules deux planètes sont neutres, sans dirigeant fixe. Il s’agit de la nécropole de Korriban, où sont enterrés les Seigneurs Noirs successifs et où leurs fantômes n’acceptent aucun rival en vie. Et Ziost, où siège traditionnellement le Seigneur Noir en titre.

Les Seigneurs Noirs se sont succédés pendant plus de 2 000 ans, jusqu’à Marka Ragnos qui connut l’un des règnes les plus longs de l’histoire de l’Empire. Ses détracteurs lui reprochaient d’avoir trop privilégié de se concentrer sur la stabilité intérieure plutôt que sur l’expansion territoriale, faisant stagner leur régime basé sur la guerre. C’est d’ailleurs sur le programme de ces opposants que son successeur Naga Sadow montera sur le trône.

Un petit aparté sur Naga Sadow. Il est la principale figure Sith de Golden Age of the Sith, prequel de Tales of the Jedi dont je vous ai déjà parlé. C’est de cette série de bd que viennent la plupart des informations dont je vous parle. Et les autres se sont greffés dessus. Y compris TOR. Il y a deux grandes références à Naga Sadow dans le jeu : son tombeau est la dernière zone de quêtes de Korriban (Il s’agit en réalité d’une erreur produite au moment de la création de KOTOR et depuis rattrapée par l’UE. Son corps se trouve en réalité dans un temple de Yavin IV), et les guerriers Sith le voient décrit comme le prototype du maraudeur. Ce qui serait difficile, puisqu’à part son appartenance à la noblesse il n’a pas grand-chose à voir avec les guerrier Sith : dans la bd il ne dégaine son épée en tout et pour tout qu’une seule fois, pratique plusieurs sortilèges de haut vol et est montré sur une des couvertures comme un marionnettiste. Alors que dans Tales of the Jedi Exar Kun et Ulic Qel-Droma étaient des chevaliers Jedi déchus, Naga Sadow est l’archétype même du sorcier Sith. Et pèsera même plus dans l’Univers Etendu que l’empereur Palpatine dont on ne découvrira certaines de ses capacités que dans l’Episode III.

Au moment de l’enterrement de Marka Ragnos, deux aventuriers débarquèrent sur Korriban en provenance de la République. Naga Sadow réussira à manipuler les évènements pour se faire couronner nouveau Seigneur Noir des Sith. Ses complots inclurent aussi les deux aventuriers, renvoyant la sœur dans la République avec un traceur pour leur ouvrir la voie alors qu’il faisait du frère son apprenti. Il s’appelait Gav Daragon, veuillez donc noter que l’un des principaux vaisseaux de la République dans TOR porte le nom d’un ancien apprenti Sith. L’offensive de Naga Sadow portera jusque dans le Noyau, bousculant Coruscant. Mais en arrivant sur sa planète natale et en voyant ce qui lui est arrivé, Gav Daragon se retournera contre son maître. Il se sacrifiera pour détruire les sortilèges et les illusions qui donnaient l’avantage aux Sith. Naga Sadow doit se retirer et préparer une nouvelle stratégie. Mais son principal rival, Ludo Kressh, opposé à la guerre, tente à ce moment-là de le renverser par la force. La flotte de Kressh est vaincue, mais laisse Sadow complètement exposée à la contre-attaque de la République. Il sacrifie alors tous ses lieutenants (littéralement, il fait exécuter ces Sith par des agents massassi) afin de pouvoir s’enfuir. Il finira sa vie sur la lune sans habitants de Yavin IV, avec pour seule compagnie l’équipage de son dernier croiseur.

La défaite de Naga Sadow lors de la Grande Guerre de l’Hyperespace signe la fin de l’ancien Empire Sith. Ce n’est plus une puissance galactique, et l’opinion républicaine croit à ce moment-là que tout ce qui le composait a été détruit. C’est faux. On peut noter trois héritages à cet Empire.

Le premier est composé d’une partie de la flotte de Naga Sadow. Après les premières combats et s’être emparé de quelques prises, ces croiseurs ont connu quelques ennuis mécaniques et se sont perdus dans un autre coin de la galaxie. L’Univers Etendu les appelle la Tribu perdue des Sith. Mais comme ils ne concernent pas TOR, je ne m’étendrai pas dessus.

Le second héritage vient directement de Naga Sadow. J’en ai déjà parlé dans l’article sur Tales of the Jedi. Il s’agit de son apprenti Freedon Nadd, puis d’Exar Kun et Ulic Qel-Droma. Même si certains partisans de Kun ont survécu à cette guerre, on ne sait pas comment ils ont été gérés quand Dark Revan est arrivé sur le devant de la scène. Revan étant un éclaireur du troisième groupe, on pourrait considérer que cette deuxième voie s’arrête ici. Ce serait oublier que les Sith post-Empire considèrent Freedon Nadd et Exar Kun comme de grands Seigneurs Sith et des modèles à suivre.

La troisième partie est l’Empire de TOR. Après la Grande Guerre de l’Hyperespace, tous les grands seigneurs Sith qui comptaient sont morts, tués sous les ordres ou en affrontant Naga Sadow. Il ne reste plus que troisième rangs tremblant de peur car incapables de faire face seul. Le seigneur Vitiate de Nathema (planète aussi appelée Medriaas) réussit à s’imposer comme leur chef et les entraîna dans un exil en direction de Dromund Kaas pour se reconstruire. Mais il ne reprendra jamais le titre de Seigneur Noir des Sith, préférant celui d’Empereur. Et il remodèlera son Empire à un point tel que les comparaisons avec son prédécesseur seront difficiles. Beaucoup de techniques et de sortilèges ont été perdus, et pour les remplacer a été fait appel à la technologie des esclaves capturés…

Et quel sera l’avenir de tous ces héritiers des DARk lords of the siTH ? Et bien, comme le dit une espèce de nain vert parlant dans le désordre, «toujours en mouvement est l’avenir»…


Jeux du moment

>> Liste complète <<