Publicité

SWTOR – La transition vers The Old Republic

Chaque semaine, le Symposium aide les joueurs de SWTOR à y voir plus clair sur la voie de la sagesse. Aujourd'hui, à quelques jours seulement du lancement du jeu, nous nous intéressons aux arguments qui vous mèneront à choisir SWTOR pour 2012...

Les MMOs sont à l'heure actuelle l'un des types de jeu les plus prisés du grand public et Star Wars : The Old Republic, aussi nommé par l'acronyme SWTOR pour faciliter la lecture, n'est ni le premier d'entre-eux ni très certainement le dernier. On peut donc légitimement se demander : pourquoi lui ?

Je ne vais pas faire ici un historique des jeux en ligne avec "monde persistant", mais il est important de noter que tous, avant World of Warcraft, ne concernaient qu'une communauté mineure de quelques joueurs privilégiés. Nombreux sont ceux qui prennent plaisir à faire savoir partout que World of Warcraft n'a rien "inventé", ce qui en soit n'est sans doute pas loin de la vérité, mais il est impossible de ne pas créditer Blizzard, la compagnie-mère de WoW, de nombreuses innovations en matière de démocratisation du jeu en ligne et de popularisation du MMO : non seulement WoW est-il le plus joué au monde (il a atteint les 12 millions de comptes), mais il reste encore à ce jour le plus populaire d'entre tous avec une présence sur tous les continents, dans tous les médias, etc. World of Warcraft après 7 ans de présence est devenu, bon gré mal gré, *la* référence ultime pour tout le monde.

Plusieurs MMOs ont essayé de se tailler une part du marché. Certains utilisant une franchise mondiale (Lord of the Rings Online, Warhammer, Age of Conan...), d'autres sont plus originaux (EVE, Aion, Rift, Dofus...), mais aucun d'entre-eux n'a su rivaliser économiquement parlant avec World of Warcraft qui, malgré tous les assauts des autres compagnies de jeu, n'a jamais pu être détrôné de sa place dominante.

Je dirais qu'au-delà des essais manqués, les autres compagnies n'ont pas su concevoir leurs jeux en fonction d'une demande vraiment populaire et restaient finalement très "conventionnels" dans leur approche. Évidement, le Free to play est entré dans la danse à un moment avec quelques jeux simples et ciblés, ou encore pour venir sauver des franchises vieillissantes (LotRO...), apportant son lot de dynamisme et de renouveau rapide et "pas cher".

Mais !

On attendait encore *le* jeu qui viendrait véritablement faire trembler Blizzard sur son propre terrain, et qui d'autre mieux que Bioware pouvait s'engouffrer dans ce combat de titans ?

 

Facteurs du changement de jeu.

La question est légitime : si on joue à un jeu et qu'on y prend du plaisir, pourquoi en changer ? La réponse est simple : on en change pas ^^ Il y a donc des effets, des annonces et/ou des événements qui viennent changer la donne et amoindrir le plaisir qu'on avait dans un jeu auparavant.

Le temps me vient tout de suite à l'esprit, mais en matière de MMO cette notion tend à n'être pertinente qu'en considérant très peu de jeux puisque la plupart s'effondrent après quelques semaines seulement. World of Warcraft, bien sûr, retient des joueurs depuis 7 ans, mais Lord of The Rings Online, un MMO mineur compte tenu du nombre de son public mais majeur si l'on prend en compte son sujet et sa franchise, retient encore aujourd'hui une communauté soudée et de haut calibre. Et je sais que des joueurs continuent à évoluer sur Everquest... Un jeu doit donc permettre le divertissement des joueurs en continu, un renouveau régulier (et assez rapide) et procurer quoi qu'il arrive aux joueurs ce qu'ils sont venus chercher. Sinon ils se lassent et quittent.

Le public est un autre point important à retenir concernant le plaisir de jouer dans un MMO. Qui dit monde persistant multi-joueur dit... joueurs. La communauté d'un MMO est forgée par la franchise, le cas échéant, et c'est très fort dans LotRO par exemple, mais également par l'accessibilité du jeu par rapport aux autres ainsi que les moyens engagés par la compagnie-mère afin de le populariser. Toute compagnie de MMO devrait se demander quelle communauté de joueurs elle souhaite avoir, mais il arrive un moment où les seules considérations prises en compte par les administrateurs se détachent des joueurs et ne sont plus que financières. C'est le cas pour les MMOs qui passent au F2P après une période d'abonnement, mais c'est aussi le cas pour World of Warcraft qui, malgré son succès sans précédent et son maintien au top depuis 7 ans, est aujourd'hui sur le déclin. Le passage au "gratuit" attire forcément les moins passionnés, les curieux et, par anticipation, ceux qui ont moins envie de s'impliquer. Tout comme un supermarché où les bonbons sont placés aux caisses, le f2p tardif de WoW, sur les 20 premiers niveaux de personnage, fonctionne également comme un produit de dernière minute à destination des enfants (voir la prochaine extension "Mists of Pandaria" largement dirigée vers un public softcore -- "casual" -- et très jeune). Avec tous les inconvénients que cela peut avoir pour les "anciens" et les passionnés de l'univers du jeu.

La quantité de joueurs présents sur un jeu peut également avoir un impact important sur sa fréquentation future. Le jeu a beau être génial, bien développé, proposer un univers vaste et des activités complètes, si la communauté des joueurs qui le pratique reste faible, les nouveaux joueurs motivés hésiteront avant de s'investir dessus. Imaginez un joueur isolé et francophone vivant sur un fuseau horaire différent de celui de la France métropolitaine, il sera continuellement seul sur n'importe quel MMO actuel à moins qu'il trouve le moyen de jouer aux heures européennes (ce qui est impossible pour un adulte "actif"). Alors il viendra tester, pour le fun, et repartira après quelques semaines à moins qu'il parvienne à trouver un groupe de joueurs identiques à lui. Quand on est dans le "mainstream", tout va bien, mais si vous avez le malheur d'être un peu "décalé", c'est fini.

Pourquoi rejoindre SWTOR ?

Star Wars : The Old Republic souffrira forcément de toutes les difficultés structurelles liées au principe même d'un MMO dont on vient de parler ci-dessus. SWTOR a cependant quelques atouts caractéristiques qui le démarqueront indéniablement de ses concurrents et qui pourront, pour la première fois dans l'histoire des MMOs, proposer un concurrent loyal au jeu de Blizzard. Voyons lesquels.

  • Un univers cohérent.

Attendez, SWTOR, c'est Star Wars quand même ! Six films, des dizaines de livres, des jeux à n'en plus finir, du merchandising et plus de trente ans de communication à travers le monde. Mais surtout, Star Wars, c'est un univers étendu par le travail de dizaines de scénaristes et écrivains, le tout chapeauté par George Lucas et ses sbires. Trente ans de mainmise sur la franchise avec un contrôle absolu de la cohérence à chaque période. Un travail titanesque, passionné, dans lequel chacun se retrouve. Et je ne parle même pas des milliers de sites web de référence disponibles pour rendre accessible au moindre quidam la genèse de l'Histoire et l'ensemble de sa base de connaissance. Cerise sur le gâteau, Bioware réalise ce jeu : *le* spécialiste ès Star Wars des jeux vidéos.

Lorsque je me suis mis à jouer à World of Warcraft il y a presque cinq ans maintenant, je connaissais bien le monde d'Azeroth et les évènements importants de son histoire. J'adorais cet univers vraiment abouti et unique dans le monde des jeux vidéos et je passais des heures à lire à droite et à gauche de longs articles sur tel ou tel héros, telle ou telle guerre, tel ou tel royaume... jusqu'à ce que je me rende compte que tout ça ne tenait bien souvent qu'avec du sparadrap bon marché : une histoire créée par opportunismes successifs, des morceaux recollés les uns aux autres avec des bouts de ficelles, des incohérences majeures rendues invisibles par l'oubli des "générations" de joueur remplaçant les précédentes. Quand j'étais encore passionné par World of Warcraft (bah la semaine dernière, quoi !), je ne voyais pas ces défauts. Il aura fallu l'avènement de "Mist of Pandaria". la dernière extension de World of Warcraft, pour m'évacuer avec l'eau du bain (et mon nounours en peluche ! Oh pardon, mon panda)...

  • Un système de jeu éprouvé, calqué sur la référence du marché.

Oui, je sais, World of Warcraft n'a rien inventé. N'empêche, ceux qui ont connu les illustres ancêtres de WoW se comptent sur les doigts d'une seule des mains de Maître Yoda et l'immense majorité des joueurs de MMO, aujourd'hui, n'a vraiment que World of Warcraft pour référence. Et c'est (presque) mon cas ! Enfin, j'ai joué à Lord of the Rings Online aussi, quelques mois... Bref ! Tout ça pour dire que SWTOR, comme LotRO, a été créé autour d'une référence commune dans l'univers des MMOs afin de faciliter, je crois, l'arrivée des joueurs dans son univers. Personnellement, et j'en parlais déjà ailleurs il y a peu, je vois d'un très bon oeil l'idée de jouer à SWTOR sans avoir besoin de réapprendre à jouer. Non, avec Star Wars : The Old Republic, je peux jouer au top de mes capacités réelles dès le jour Un (doigtés, réflexes...) car le gameplay est parfaitement identique à celui de WoW. Il faut savoir ce qu'on veut et à quoi on veut jouer : SWTOR est un MMORPG, un vrai, où RPG signifie réellement quelque-chose, pas un "Point & Shoot" comme Diablo III ni un "1st/3rd person shooter" tel que Halo. Comme on le verra au point suivant, le jeu de rôle a dans SWTOR une prépondérance unique en son genre et la prise en main facilitée du jeu par le calquage sur les systèmes de World of Warcraft permet au joueur lambda de profiter immédiatement du contenu.

Bravo Bioware.

  • 1st mondial : originalité du jeu de rôle renforcé.

Bioware, c'est la compagnie qui en son temps créa KotOR (Knights of the Old Republic), un jeu de rôle de référence dans l'univers Star Wars apprécié de nombreux fans. Mais c'est aussi Dragon Age, Mass Effect, DaOC (Dark Age of Camelot) ou Ultima ! Alors autant dire que le jeu de rôle et le MMO, Bioware connait ça sur le bout des doigts. À l'heure actuelle le jeu de rôle dans les MMOs est excessivement limité aux propres initiatives des joueurs, l'aspect immersif des environnements et des quêtes, y compris dans WoW, laissant lourdement à désirer. Les MMOs préfèrent se concentrer sur les caractéristiques des personnages, l'accumulation de quêtes, d'or, d'équipements toujours meilleurs, dans le but d'amener les joueurs à rapidement avoir accès au contenu de haut niveau, aux donjons et aux raids au détriment de leur implication dans l'histoire du jeu. Deux exceptions majeures, mais pas uniques, à cet état de fait : Lord of the Rings Online et Star Wars : The Old Republic. Comme par hasard, il s'agit de deux franchises cinématographiques et littéraires largement populaires.

Ayant pu participer à deux "beta week-ends" ces dernières semaines, j'ai pu constater à quel point jouer à SWTOR différait des autres jeux par son expérience unique du leveling (le développement du personnage à travers les quêtes). Souvent, leveler un personnage devient vite fastidieux et répétitif, mais SWTOR  aborde la montée en puissance de nos personnages d'une toute autre manière : les quêtes sont orchestrées à travers des "dialogues" immersifs et non dans de simples bulles style BD au-dessus des Personnages Non Joueurs (PNJ), de véritables comédiens ont interprété chacune des interactions de notre personnage avec les PNJ, et comme dans un "vrai" jeu de rôle, une suite de quêtes majeure permet à notre personnage de découvrir le contexte de l'Ancienne République, les caractéristiques particulières de notre classe de personnage et son gameplay progressif, le tout d'une façon ludique, renouvelée et (souvent) amusante. Ça change !

  • Une maison-mère qui a les reins solides.

Évidement, qui voudrait s'investir dans un MMO obscur dont on ne sait pas s'il existera encore la semaine suivante ? Avec les fluctuations du marché des jeux et les difficultés qu'ont les compagnies conceptrices à développer des jeux qui deviendront réellement populaires, rares sont ceux qui ont les moyens d'arriver à leurs fins et de soutenir leurs efforts sur du long terme. Techniquement, culturellement et professionnellement, Bioware et LucasArts sont des valeurs sûres qui ont tous les atout nécessaires pour porter un MMO majeur dont l'objectif premier vise l'excellence. Je crois que personne chez Bioware/LucasArts ne s'attend à ce que SWTOR vienne détrôner World of Warcraft de son piédestal. Ni en nombre d'abonnés, ni en recettes. Mais l'objectif de venir prendre des parts de marché importantes à Blizzard est clairement établi et, chose inédite, pour la première fois, probable !

  • Un public mondial de passionnés.

Comme nous l'avons vu plus haut, l'univers cohérent de Star Wars plait à des millions de personnes à travers le monde. De 7 à 77 ans, pour paraphraser une franchise belge moins heureuse au cinéma, Star Wars attire du monde depuis plus de trente ans, dans toutes les couches sociales et dans de multiples cultures ethniques. Autant de millions de personnes qui, avant même la sortie du jeu, connaissent déjà très bien son "genre", ses icones et ses clichés les plus gros (Darth Vader, les sabres lasers...). Potentiellement, ce sont des millions de personnes qui rêvent depuis des lustres à l'opportunité d'incarner un "vrai" héros de Star Wars que SWTOR viendra dans les prochains jours combler de plaisir. Bien sûr, passer des films ou des livres au jeu reste largement aléatoire, et nombre de personnes voient toujours "les jeux" comme une activité infantile.

Mais !

Les MMOs ont depuis quelques années bonne réputation et, grâce à World of Warcraft encore une fois, une large popularité y compris en milieu professionnel. De là à imaginer que SWTOR pourra en profiter...

  • Effet de mode : c'est le prochain gros jeu ^^

Eh oui, quoi, enfin. Star Wars : The Old Republic c'est lui le prochain jeu majeur à venir ! D'ailleurs on est en plein dedans, le client final est déjà téléchargeable, une soirée de lancement est prévue à Paris le 14 au soir, il faudrait vivre sur une île déserte pour passer à côté de SWTOR. Alors, pourquoi le feriez-vous ?

 

Pour conclure.

Voyons, World of Warcraft ? Dépassé. Rift ? Rapidement chiant. Aion ? Joli mais vide. Dofus ? Franchement... Le Seigneur des Anneaux Online ? Personne n'y joue ! Non, vraiment, Star Wars : The Old Republic semble aujourd'hui *la* seule solution  innovante et captivante dans l'univers des MMOs payants. D'autres ont eu leur tour avant, chacun sa période et pour 2013 on verra. Mais 2012 sera Star Wars ou ne sera pas.

De votre côté, arrivez-vous tout frais aux MMOs avec SWTOR ? Quittez-vous, comme moi, un autre jeu pour rejoindre SWTOR ?

Bon jeu ^^

-Cc


Jeux du moment

>> Liste complète <<