Publicité

Tribes Ascend – Aperçu

Coucou les ptizamis !

On continue sur la lancée des FPS multi, avec Tribes Ascend. Sorti depuis quasiment un an, Tribes est un FPS multijoueur, développé par Hi-Rez Studios, auteur de Global Agenda et de Smite. Hi-Rez Studios a récupéré la franchise Tribes, après trois épisodes développés par deux autres studios différents. L’univers de Tribes s’imbrique dans un vaste univers qui a débuté en 1994, avec le jeu Earthsiege.

Le jeu oppose deux factions, les Blood Eagles et les Diamond Swords dans des environnements gigantesques. A vrai dire, le scénario tient vraiment sur une tête d’épingle, puisqu'il n’y en a vraisemblablement pas de développé ici 🙂

 

Gameplay

Proposant un style de jeu rapide et (très) nerveux, Tribes Ascend se démarque vraiment des autres FPS par le dynamisme des matchs qu'il propose. Depuis le début de la série, Tribes a toujours proposé un combo ski/jetpack aux joueurs. Pour être plus précis, un système de ski permet de prendre de la vitesse dans les pentes et un jetpack permet de voler brièvement. Utilisés ensembles, les deux options offrent un mode de déplacement (et donc de jeu) vraiment unique. Petite anecdote : dans le jeu Starsiege : Tribes, le tout premier de la série, le ski était en fait un bug mais l’idée a tellement plu que les développeurs ont décidé de l’implanter dans la suite.

Tout est si dynamique que cela peut paraître difficile au début. Il faut en effet savoir anticiper les trajectoires des ennemis pour les toucher. Déjà que ça n’est pas facile sur les jeux qui se concentrent sur un plan horizontal, mais en rajoutant un plan vertical, ça devient de la folie ! Et en plus de ça, pour nous aider encore plus, il faut aussi prendre en compte notre propre vitesse qui pourra influer sur la visée et les armes qui ont une cadence de tir peu élevée.

Après, il faut savoir être un peu persévérant, le ski/jetpack se prend finalement très vite en main et l’on arrive plutôt vite à faire des frags, sans mourir tout le temps.

 

 

Modes de jeu

Tribes propose plusieurs modes de jeu, quatre en fait, mais le plus prisé reste le capture de drapeau.

 

Team Deathmatch : assez classique, ce mode oppose deux équipes, la gagnante est celle totalisant le plus de frags. Cependant, une petite originalité vient se glisser là sous la forme d’un drapeau, apparaissant à la mort du premier combattant et qui donne le double de points à l’équipe qui la possède. Autant vous dire que le porteur du drapeau a intérêt à courir vite, s’il ne veut pas voir débarquer une horde d’ennemis enragés à ses basques. Tuer des ennemis fait gagner des crédits, qu'il sera possible de dépenser pour des frappes aériennes.

Arena : ce mode met aux prises deux équipes dans des arènes étroites qui favorisent le combat rapproché. Chaque équipe commence avec un nombre de points bien défini et en perd si un de ses membres se fait tuer. Dès qu’elle n’a plus de points, il n’y plus de réapparition possible, et l’équipe gagnante est celle à qui il reste encore  au moins un membre vivant.

Capture & Hold : plusieurs points de contrôles sont dispersés sur la cartes et deux équipes se battent pour leur capture. Chaque point rapporte 1 point toutes les 5 secondes à son propriétaire et permet à l’équipe qui le tient d’accéder à des infrastructures propres : station de recharge de munitions, garage à véhicules, tourelles et radars. L'équipe gagnante est celle qui a atteint le score maximum ou qui possède le plus haut à la fin du temps imparti (30 minutes).

Capture the Flag : mode le plus joué sur Tribes, le mode CTF permet à deux équipes de s'affronter sur des cartes gigantesques, rarement vues dans un FPS. Le but est donc de capturer le drapeau ennemi, puis de le ramener dans sa propre base. Mode assez classique dans un FPS, me direz-vous. Mais le jeu en propose de vraies innovations ne serait-ce que par la grandeur des cartes et l’infrastructure des bases permettant à tous les styles de jeu d’exploiter leurs potentiels. Les armures légères se servent de leur vitesse pour capturer, les armures moyennes escortent et les armures lourdes défendent. Ça n’est qu’un exemple de ce qu'il est possible de faire dans ce mode. Chaque base est dotée de plusieurs avantages :

  • Des tourelles automatiques, pour se défendre contre les envahisseurs
  • Des radars pour repérer les ennemis à proximité
  • Une station de véhicule, qui permet d’acheter des véhicules
  • Un générateur, clef de voûte de toute la base (celui-ci ne devant en aucun cas être détruit sous peine de voir tous ses avantages hors-service jusqu’à réparation)

Il est donc primordial de défendre sa base autant que d’attaquer celle adverse. Une fonction originale propose de passer le drapeau adverse à l’un de ses alliés, ce qui peut être pratique pour semer ses ennemis.

 

Classes

Tribes Ascend propose d’incarner 9 classes différentes, réparties dans 3 types d’armures :

 

Armures légères 

Eclaireur : extrêmement mobile, l’éclaireur est surtout utilisé dans la capture de drapeau.

 

Sentinelle : le sniper par excellence. Élément indispensable de chaque équipe, il possède un potentiel défensif indéniable, qui sera utile pour repérer à distance les ennemis.

 

Infiltrateur : comme son nom l’indique, sa technique de prédilection est l’infiltration. Possédant des armes silencieuses ainsi qu’un bouclier le rendant invisible, c’est la classe parfaite pour rentrer discrètement dans la base ennemie et saboter ses installations.

 

 

Armures moyennes  

Soldat : classe polyvalente par excellence, le Soldat bénéficie d’une armure assez solide, d’une vitesse élevée et d’un potentiel offensif suffisant pour s’attaquer à des armures lourdes sans souci.

 

Raider : doté d’armes assez dévastatrices sur les structures, le Raider est surtout utilisé dans ce sens, pour détruire les tourelles et radars, ainsi que le générateur adverse.

 

Technicien : spécialiste des réparations en tout genre, le Technicien semble devoir se cantonner à la défense des bases. Capable de poser des tourelles  ou des radars, et surtout de réparer les structures,  c’est clairement un atout défensif indéniable à la base alliée.

 

 

Armures lourdes 

Juggernaut : clairement taillé pour l’attaque, le Juggernaut se positionne comme un soutien pour ses alliés. Capable de détruire les structures rapidement, il peut ensuite bombarder la base adverse pour gêner les adversaires.

 

Condamneur : avec un nom pareil, on pourrait croire que c’est une classe d’attaque hors-pair, eh bien non.Dôté d’une mitrailleuse lourde, ainsi que de mines et de champs de force, la défense (base et drapeau) est un rôle qui lui sied à merveille.

 

Brute : bon, là on ne va pas y aller par quatre chemins, c’est du gros bourrin. Doté d’armes très puissantes, il se révélera un atout offensif indéniable, malgré sa mobilité réduit (ah bah oui, hein, on peut pas tout avoir).

 

Interface

 

L’interface du jeu est plutôt bien fichue, les informations étant toutes réparties de chaque côté de l’écran, elles ne débordent pas sur le milieu, ce qui pourrait être gênant pour la vue. Tout en haut, vous trouvez le score, avec l’équipe détentrice du flag, ainsi qu’un indicateur de l’état du générateur et le temps restant dans le match.

Sur les côtés gauche et droite se trouvent l’indicateur de vitesse.

En bas à gauche sont placés les indicateurs de bouclier et de santé, ainsi que les icônes représentant les équipements portés et le nombre qu’il en reste.

L’indicateur de munitions restantes est directement visible sur l’arme.

Et enfin, en haut à droite, vous voyez le nombre de crédits disponibles, ainsi que les frappes aériennes que vous pouvez appeler avec la touche correspondante 3, 4 ou 5.

 

Graphismes - Sons

Basé sur le moteur graphique d'Unreal (en amélioré quand même hein), le jeu est correct dans l’ensemble. Rien de bien transcendant, mais vu la taille de certaines carte, c'est plutôt bien géré. Les environnements sont assez diversifiés et offrent un niveau de conception plutôt intéressant, étant donné le mode de jeu particulier du jeu.

Côté sons, rien de bien particulier non plus. Sans être mauvaises, le jeu propose des musiques discrètes. Les bruits des armes sont en accord avec leur design, assez pour être crédible en tout cas.

Bref, le jeu assure le minimum syndical de ces côtés-là.

 

Conclusion

Ce jeu est une bonne surprise pour moi. J’avoue que je ne connaissais que de nom la franchise, sans m'être réellement intéressé à ce jeu. Malgré des débuts déroutants, surtout à cause du combo ski/jetpack, j’ai vite pris plaisir, surtout dans le mode Capture the Flag, qui reste à mon avis le plus intéressant.

Ce que j’aime particulièrement est la variété des classes. Outre le nombre quand même élevé (9), il y a de tr-s nombreuses possibilités, entre les armes, les équipements, que l’on peut réellement varier sa façon de jouer.

Le seul reproche que je peux lui faire concerne son modèle économique. Basé sur le modèle Free-to-Play, le jeu est vraiment bloqué au début, ne proposant que certaines classes et certaines armes. Après, ce qui est appréciable, c’est que le contenu peut être débloqué soit par l’achat d’argent, soit en dépensant l’expérience gagnée. Il faut cependant être particulièrement patient car l'expérience est très longue à obtenir et débloquer ne serait-ce qu'une classe prend un sacré temps. Dommage.

Pour les plus pressés, un pack Game of the Year est apparu récemment qui permet de débloquer toutes les classes, ainsi que toutes les armes, pour 23,99 euros.

En bref, Tribes Ascend est un bon divertissement et offre une structure très intéressante pour les clans de joueurs qui ont soif de stratégies. Je ne peux que vous conseiller de le télécharger et de l’essayer, au moins pour voir.


Jeux du moment

>> Liste complète <<