Publicité

Cities XXL – Un avis

Cities XXL - Logo

Cities XL, c'est un peu le vilain petit canard des city-builders, celui que tout le monde boude alors qu'il est plutôt sympathique et accessible aux néophytes. Il faut dire que la licence de Focus Home Interactive traîne un boulet qui n'a cessé de grossir avec le temps. Le premier épisode voulait être novateur grâce à une dimension massivement multijoueur qui promettait beaucoup de choses, mais qui, une fois le jeu en main, était relativement limitée. L'échec fut cuisant, les gens n'ont pas adhéré au principe, surtout avec le modèle économique mis en place derrière, qui nécessitait un abonnement mensuel. 6 mois après la sortie du jeu, l'offre "Planète" ferme, et la plupart des joueurs ne resteront pas longtemps sur le mode solo, la faute à un système économique beaucoup trop simplifié.

Le jeu revient un an plus tard, avec le nom Cities XL 2011. On notera quelques améliorations de gameplay sympathique, le système économique (difficile de blâmer le studio pour ça, étant donné que le titre se veut accessible au plus grand nombre) reste toujours très simple, le contenu ajouté se compte sur les doigts de la main, et le jeu reste toujours aussi peu optimisé, provoquant bugs, ralentissements et autres plantages qui provoquent la grogne des joueurs. Mais aucun patch ne sort, c'est la communauté qui tient le jeu en attendant que Monte Cristo s'exprime sur le sujet, ce qu'il fera... en annonçant Cities XL 2012. On ne va pas s'éterniser, le jeu est le même... de son système économique au contenu, en passant par les soucis de stabilité, rien ne justifie l'achat de cette version si on possède déjà une des précédentes versions. Même son de cloche en 2013 avec Cities XL Platinum, un nouveau copier/coller, avec 2-3 retouches visuelles sur certains bâtiments, et toujours rien de fait concernant les soucis d'optimisations. Le jeu parvient tout de même à se vendre, faute de concurrence sérieuse (SimCity ayant été vivement critiqué...).

19284_cities-xl-new-coast-city-main-circle

Bizarrement, aucun Cities XL n'a pointé le bout de son nez à la rentrée 2014. Monte Cristo a-t-il mis la licence au placard ? Non, du tout, le studio planche sur Cities XXL, qui promet de corriger les soucis de stabilité et quelques problèmes d'ergonomie des précédents volets. La méfiance est toutefois de rigueur, la faute à un manque de communication flagrant, ce qui ne joue pas vraiment en la faveur du titre, vu que cette année, il devra concurrencer Cities Skylines, une nouvelle licence éditée par Paradox. Focus a toutefois pris soin de sortir son nouvel opus avant la concurrence. Vaut-il le détour ? Oui, éventuellement... mais je ne peux que vous conseiller de patienter. Explications.

De prime abord, on ne constate aucun changement, le jeu est toujours très propre techniquement, bien qu'il n'y ait pas eu d'évolution significative (c'est toujours le même moteur, qui était assez impressionnant à l'époque) et le système n'a pas été changé en profondeur. On se rend compte également que de gros efforts ont été faits au niveau de l'optimisation. Le support du multi-cœur permet à la ville de grossir sans que ça n'ait de gros impact sur les performances. Alors bien sûr, ce n'est pas parfait, et une fois passé le million d'habitants, le déplacement de caméra saccade un peu, mais le jeu ne dévore plus toutes les ressources de votre machine avant de crasher lamentablement. C'est un bon début.

cities xxl test

Au niveau des ajouts, on a le droit à 5 nouvelles cartes pour développer nos villes, quelques nouveaux visuels de bâtiments, qu'on peut modifier visuellement grâce à un volet permettant de choisir l'architecture qu'on préfère et quelle version du bâtiment on souhaite poser (si on veut le skin de Cities XL 2011 ou plutôt celui de Platinum), l'ajout d'infrastructures comme les aéroports de frets. La pollution est maintenant gérée, et la gestion des transports en commun a été revu, pour être plus facile à gérer, tout en étant plus complète. Pour le reste, il faudra compter sur la communauté et le Steam Workshop pour voir le jeu s'enrichir... Monte Cristo n'a pour le moment déployé que des petits patchs correctifs et ne compte pas ajouter de contenu.

Pour le reste, on est en terrain connu, on a toujours le droit à ce système économique très simplifié, qui permet de gérer sa ville et s'enrichir sans le moindre problème. La difficulté n'est pas vraiment au rendez-vous, il faudra faire très fort pour être ruiné... les classes sociales ne sont pas bien exigeantes, on répond rapidement et simplement à leurs divers besoins. C'est là tout le souci de la licence. Les joueurs n'ayant jamais touché à un city-builder seront satisfaits de voir leur ville prospérer de la sorte, tandis que les habitués pesteront face au nombre de variables beaucoup trop limitées.

trophy cities xxl

Au final, Cities XXL est, à l'instar de ses prédécesseurs, un choix intéressant si on veut se lancer dans le genre si particulier des city-builders, ou si on veut réaliser de jolis panoramas de ses créations grâce à la propreté du moteur et des nombreux filtres disponibles, mais le prix du ticket d'entrée est beaucoup trop élevé : 39,99€ si on a jamais touché au jeu. Pour les joueurs qui possèdent déjà un opus, il y a un rabais de 50%, ce qui fait descendre le prix à 19,99€. Pour ma part, je trouve que ça reste cher pour un "simple" patch et je vous conseille chaudement d'attendre Cities Skylines, qui semble bien plus complet, plus exigeant et surtout, moins cher !


Jeux du moment

>> Liste complète <<