Publicité

Arctic Combat – Nos impressions

Salut les ptizamis ! J’ai testé pour vous durant quelques heures un nouveau venu sur la scène des FPS multi Free-to-Play, j’ai nommé… Arctic Combat !

Développé par Webzen, studio Sud-Coréen, qui édite actuellement le MMO Archlord, le jeu vous emmène au cœur d’une guerre entre les Etats-Unis et la Russie (tiens, tiens y'a comme un goût de déjà vu) pour le contrôle de la région Arctique. Pour l’Arctique ? Eh oui, car on y a découvert récemment de nouvelles ressources super utiles (à part de la bouffe esquimau et des pingouins, je vois pas trop).

 

 


Première arrivée dans le jeu

Le cadre est planté, certes pas très recherché dans le scénario, mais à la limite, on s’en cogne un peu les miquettes, nous ce qu’on veut, c’est dégommer du méchant pas beau. Et pour tout ça, vous aurez droit à 6 modes de jeu, tous très classiques, comme le Deathmatch, Search and Destroy, Capture the Flag et autres. 6 modes, c’est quand même très léger. Mais le bon point que je lui donne concerne la présence de Bots, autrement dit des personnages contrôlés par l’ordinateur, que l’on peut rajouter dans certaines parties. Ceux qui, comme moi ne sont pas des grands as du zigouillage au fusil, apprécieront de pouvoir s’entraîner contre des ennemis un peu moins rapide à vous mettre un pruneau en pleine tête. La présence d’un tutoriel expliquant les bases est une chose assez rare pour être soulignée.

Le déroulement d’une partie est classique, vous choisissez votre serveur, 3 pour l’Europe, avec plusieurs sous-serveurs. Pour la France, il faut prendre Europe West.

Menu Serveur

Et vous voici dans le lobby, le menu principal. Le menu est un peu fouillis au premier abord, mais on prend vite ses marques.

Le menu en haut à droite vous permet de vérifier vos messages ainsi que les options du jeu. Au milieu gauche, ce sont les parties disponibles ainsi que leur description à droite. Les 4 boutons juste en-dessous vous permettent d’accéder aux parties : le tutoriel  qui vous sert de… oui, oui, de tutoriel  y’a pas de piège. Vous pouvez aussi créer une partie à votre guise avec Create Game. Join vous fait rejoindre la partie sélectionnée, et Quick Join vous fait rentrer dans une partie au hasard.

Lobby

Vous pouvez aussi accéder à partir du lobby à la boutique (item shop) et à votre inventaire.

Item Shop

Inventaire

C’est ici que vous choisissez vos tenues, vos armes, gadgets et compétences avant de partir à la guerre. Vous aurez donc à choisir une arme principale (fusil d’assaut, mitraillette ou sniper, 16 armes en tout), une arme secondaire (3 pistolets dispos), et deux équipements (grenade à fragmentation, flash ou fumigènes).

Vous aurez aussi la possibilité d’acquérir, via l’item shop, des compétences (skills), qui vous permettront par exemple d’équiper un lance-roquettes au bout de plusieurs frags, de régénérer votre vie quand elle est basse, …etc

Les Fashions Victims ne seront pas en reste non plus, avec des accessoires comme des casques, lunettes, etc.

L’item shop est assez vide à mon goût, très peu de personnalisation possible, que ce soit au niveau des armes que de la tenue. Mais le jeu est très, très récent, nul doute que la boutique se remplira au fur et à mesure. F2P oblige, il est possible d’acheter des Wcoins, monnaie de la boutique, permettant d’acheter certains objets, en sortant la carte bleue bien sûr. Petite remarque au passage : à part un skill permettant de recharger plus vite et les bonus d’expérience, il n’y a pas d’objets achetables avec des Wcoins qui puissent donner un avantage lors des batailles. Un bon point à l’heure où les Pay-to-win commencent à se multiplier.

Il est aussi possible, via le menu d’inventaire, de modifier ses armes, avec des camouflages et des systèmes de visée. Mais ce module est pour le moment anecdotique, tant il offre trop peu de possibilités.

Modif d'armes

Une fois votre équipement choisi, il ne reste plus qu’à retourner dans le lobby afin de soit rejoindre une partie existante, soit d’en créer une directement avec vos préférences de modes de jeu et l’une des 12 cartes disponibles (selon le mode de jeu choisi).

 

 

Son et graphismes

Les sons sont plutôt bien retranscrits, rien de bien transcendant, mais les bruits des armes sont assez variés. Le seul souci notable est qu’il est difficile, voire impossible de pouvoir entendre les bruits de pas des ennemis, tant l’ambiance sonore est chargée. On entend les fusils pétarader à deux kilomètres à la ronde et cela se ressent (trop) fortement.

Les musiques sont dans le ton, de la bonne vieille marche militaire, mais là aussi, rien de bien marquant.

Côté environnement, on retrouve forcément des cartes enneigées, mais aussi du paysage urbain. Rien de bien varié, mais le level-design est plutôt sympatoche pour la majorité des cartes. A noter que Webzen a inclus une map s’inspirant (enfin, c’est carrément du copier-coller en fait) d’un carte emblématique pour les joueurs de Counter-Strike, à savoir de_Dust. Aucun retour de la part de Webzen ni même de Valve (éditeur de Counter-Strike), je ne saurais dire si l’hommage a été apprécié, mais le clin d’œil est assez marrant.

Côté graphismes, Webzen a pris le parti de développer son titre sur le CryEngine 2.5, moteur assez vieillissant, ce qui se ressent vraiment en jeu (oui, oui, c’est très, très moche), mais l’avantage est que le jeu peut tourner sur des machines anciennes sans trop de soucis. Mais bon, c’est quand même très, très moche. Le CryEngine aurait pu être un peu mieux utilisé pour des textures un peu plus fines. Et ne vous fiez pas trop aux images que l’on trouve sur Internet. J’ai failli me laisser avoir au début, mais que nenni, ça ne représente vraiment pas le jeu tel qu’il l’est réellement. C’est habituel, me direz-vous, on présente la chose sous son meilleur jour (un peu comme la photo du Big Mac dans les pubs, j’ai bossé chez MacDo, je peux vous dire que même en prenant 10 minutes pour en faire un, j’ai jamais réussi à ce que la salade déborde pas !), mais je suis carrément tombé sur un test (dont je tairai le site pour ne pas jouer les fauteurs de troubles), qui n’avait même pas pris la peine de faire ses propres screens et utilisait des photos officielles du jeu en les faisant passer pour des images prises en jeu.

Eh bien, moi je dis non ! J’ai bravé les longues minutes à attendre que le serveur daigne m’accepter dans un groupe, j’ai osé me dégommer les yeux avec des graphismes datés, j’ai même passé une heure complète à essayer tous les modes de jeu et tout ça pour vous ramener de vrais screens du jeu, pas des images lissées et photoshopée !

 

Conclusion

Bon, vous l’aurez compris, le test n’est pas bien concluant. Pourtant, le titre n'est pas un mauvais jeu en soi. C'est un FPS dans la moyenne, comme on en voit passer des tas, et qui n'apporte rien de neuf. Ceci dit, le jeu étant accessible aux novices, il est possible de passer du bon temps dessus et moi-même, j’ai passé quelques heures à le tester qui n’ont pas été si atroces que ça, bien au contraire. Je me suis même pas mal amusé pendant certaines parties. Le mieux que je puisse conseiller, c’est de l’essayer. Après tout, il est gratuit, autant en profiter !

http://ac.webzen.com/intro/


Jeux du moment

>> Liste complète <<