Publicité

Tinytopia – De la construction verticale

Le 30 août est sorti Tinytopia, un jeu de construction atypique développé par MeNic Games.

Le premier niveau sert de tutoriel et met directement dans le bain. Les graphismes sont très enfantins et colorés, dans un style proche de celui d'un jeu mobile. L'ensemble est simpliste, les ombres, les textures, mais aussi la musique et les sons d'ambiance. En tout cas, l'avantage, c'est que le jeu tournera sur n'importe laquelle des configurations PC, même les plus modestes. Ensuite, est-ce réellement un défaut pour ce type de jeu ? Pas tellement, car cela simplifie la lecture.

Pour être prospère, une ville doit avant tout être peuplée. Comme les gens n'aiment pas vivre sous les ponts, il faut leur installer des habitations. Au début, ce sont des maisons, mais il y a par la suite bien d'autres types, comme des appartements et des caravanes. Ces gens vont ensuite vouloir travailler, d'où l'installation de bureaux, d'écoles, ou de boutiques pour les touristes. Là encore, cela dépend du niveau. Il faudra ensuite prévoir des services pour éviter les feux et les bobos : hôpital, police, caserne de pompiers... Enfin, l'électricité n'est pas à négliger afin que tout fonctionne, par défaut grâce à une centrale à charbon, mais aussi, pour les plus soucieux de l'environnement, des panneaux solaires et des éoliennes. Même si les besoins primaires des habitants sont remplis, le bonheur n'est pas assuré, d'où la nécessité d'installer des décorations (fleurs, arbres, statues, skate-park...).

L'efficacité du bâtiment dépend du rang de la construction. Pour l'augmenter, il suffit de combiner plusieurs bâtiments en faisant des piles ! Par exemple, deux appartements et une maison empilés les uns sur les autres créent un immeuble ! Pour savoir comment faire, un hologramme s'affiche, ainsi qu'une bulle qui détaille les éléments nécessaires. Ce n'est pour autant pas toujours évident de s'en sortir, car certaines constructions sont très alambiquées, voire totalement instables. Mais impossible d'y couper, car ces constructions de l'extrême font partie des objectifs principaux de chaque niveau.

Même si, à la base, j'avais été plutôt déçue par les graphismes, chaque niveau m'a peu à peu fait changer d'avis. Un grand soin a été apporté à la personnalisation, tant au niveau des bâtiments, que de l'environnement. Mon préféré pour le moment est celui qui se situe dans le désert près de la Zone 51, avec des d'extra-terrestres, mais celui de Paris avec ses immeubles haussmanniens est aussi particulièrement bien trouvé.  Les bâtiments spéciaux de chaque niveau sont aussi très jolis. Paris apporte Notre-Dame, l'Arc de triomphe, ainsi que, bien sûr, la Tour-Eiffel ! Mais il me tarde de découvrir les trésors de New York, Tokyo ou San Francisco. Et les moins pacifiques pourront lâcher des catastrophes et des monstres sur leurs villes, mais je n'ai pas beaucoup essayé, je n'aime pas tout casser !

Plutôt qu'un jeu de construction, il faut voir Tinytopia comme un puzzle dont la solution aux énigmes se base sur les constructions avec des mégastructures qui défient les normes de la gravité telles que nous les connaissons. Un petit divertissement bien trouvé, avec une vingtaine de niveaux, qui vous occupera au moins cinq à dix heures si vous désirez terminer tous les niveaux, ainsi que les objectifs secondaires.

Vous pourrez trouver le jeu sur l'Epic Games Store, mais également sur Steam :





Jeux du moment

>> Liste complète <<