Publicité

Humankind – Le 4X qui met l’humanité à l’honneur

Humankind est un 4X développé par Amplitude Studios, édité par Sega et sorti le 17 août 2021 sur PC.

Humankind est donc, comme précédemment indiqué, un jeu de stratégie de type 4X. Le jeu permet d’incarner plusieurs civilisations qui évolueront au fil des âges, débutant au néolithique pour atteindre notre époque actuelle.

Si vous êtes un habitué des 4X,  notamment Civilization, ou encore Endless Legend (un autre 4X terrestre développé également par Amplitude Studios), les mécaniques de bases seront immédiatement acquises. Toutefois, même si ces dernières sont similaires, ce n’est pas pour autant qu’Humankind est un simple copier-coller.

Le monde est divisé en de très nombreux territoires. Afin de pouvoir étendre son territoire, il faudra l'investir afin d’y construire un avant-poste. Une fois cela fait, en sachant qu'une construction peut prendre un nombre de tours différents et peut être détruit/volé durant ce temps, vous avez plusieurs possibilités. Laisser l’avant-poste tel quel, seul, vous permettant de construire uniquement quelques rares bâtiments liés aux ressources de la zone. Le rattacher à l’une de vos villes, possible uniquement en ayant une frontière commune. Ou bien transformer directement votre avant-poste en ville.

Selon votre manière de jouer (et votre civilisation), il sera crucial de bien choisir ce que vous faites de vos avant-postes. Chaque avant-poste rattaché à une ville sera géré directement depuis ladite ville. Les éléments bénéfiques de la ville et de l’avant-poste s’ajouteront mutuellement, mais les éléments négatifs également. Un avant-poste au bord de la révolte qui est rattaché à votre ville risque de faire plonger la stabilité de votre ville. A contrario, trop de villes feront diminuer grandement votre gain d’influence et n'avoir qu’une seule ville, mais avec beaucoup d’avant-postes, demandera énormément de ressources pour maintenir la stabilité, la population et la nourriture à flot.

Les villes s’articulent toutes autour de quartiers, chaque quartier ayant sa spécificité, ses bonus et ses malus. On y retrouve des quartiers scientifiques, des quartiers financiers, des zones agricoles, etc. Apportant de la science, de l’argent, de la nourriture, de l’industrie, permettant de mettre en place des routes commerciales, mais réduisant la stabilité, pouvant augmenter la pollution ou réduire le champ de vision de vos unités, etc.

Si vous êtes habitués des jeux d’Amplitude Studios, vous devez savoir que les événements aléatoires et les choix sont très présents. Humankind ne déroge pas à la règle. Tout au long de l’aventure, de nombreux événements feront leurs apparitions. Certains sont aléatoires, d’autres seront soumis à certaines conditions (un statut spécial dans une ville/un avant-poste, la construction de certaines structures, le résultat d’un choix lié à un précédent évènement, etc.).

Ces derniers, nécessitant de faire obligatoirement un choix parmi plusieurs solutions proposées définiront l’idéologie générale de votre civilisation, permettant ainsi de choisir l’orientation parmi plusieurs « branches », chaque orientation apportant des bonus spécifiques. Vous pouvez ainsi avoir une civilisation portée sur la religion, tout en étant une civilisation très ouverte aux autres civilisations, mais avec une liberté totale pour le peuple et les citoyens, ou bien avoir une civilisation très portée sur la science, mais repliée sur elle-même, avec une politique intérieure très stricte, mais rejetant toute militarisation. Ou bien avoir une civilisation avec peu de bonus, mais en équilibre parmi tous ces éléments, permettant de plus ou moins satisfaire tout le monde, sans pour autant être au top dans chaque branche.

La force d’Humankind vient de l’évolution de la civilisation au fur et à mesure de l’avancée à travers les différentes ères. Chaque ère demande de réaliser un minimum d’étape pour pouvoir passer à l’ère suivante. Ainsi, selon les ères, il faudra découvrir un minimum de technologie, obtenir un certain montant d’or, de science, d’influence, détruire un nombre précis d’unités, posséder un certain nombre de territoires, de quartiers, de citoyens, etc. Bien évidemment, vous pouvez vous focaliser sur certains prérequis plutôt que sur d’autres, adaptés à votre orientation et style de gameplay.

Une fois atteint un certain nombre « d’étoiles », vous pouvez passer à l’ère suivante. Toutefois, cela n’est pas automatique, vous pouvez très bien décider de rester à l’ère actuelle pour tenter d’obtenir plus d’étoiles en accomplissant les prouesses de l’ère actuelle, et ainsi obtenir de la gloire et même quelques bonus.

Lors du passage à l’ère suivante, deux choix s’offrent à vous : continuer avec votre civilisation actuelle ou bien en choisir une autre.

Si vous changez de civilisation, vous conservez bien sûr toute votre progression, mais vous obtiendrez de nouveaux bonus, de nouvelles unités/bâtiments spécifiques à la civilisation actuelle (tout en conservant les bâtiments déjà construits de votre/vos précédentes civilisations, ainsi que vos unités). Vous perdez toutefois les bonus de votre précédente civilisation. Cela peut être très bien si vous avez envie de changer d’orientation en cours de partie (chaque civilisation ayant une « orientation » spécifique. Expansion, guerre, économie, science, etc.).

Si toutefois, vous décidez de conserver votre civilisation actuelle, vous n’obtenez aucun bonus, bâtiment ou unité liés au choix d’une autre civilisation. Mais vous conservez vos bonus actuels, et vous obtenez également un gain de 10% de gloire supplémentaire, gain qui se cumule tout au long de la partie ! Vous pouvez ainsi, en fin de partie, avoir un gain allant de +10 à +50% de majoration.

Là aussi, cela se fera suivant l’affinité et le choix du joueur. Les deux choix ont chacun leur avantage et désavantage. Il faut noter néanmoins que, si un autre joueur a choisi une civilisation, il ne sera pas possible pour un autre joueur de la choisir également. Là encore, le joueur devra choisir entre changer d’ère et ainsi avoir le plus grand choix possible de civilisation, en perdant tout les éventuels bonus, étoiles et gloires qu’il aurait pu obtenir en restant dans l’ère actuelle, ou bien justement tenter de gagner le plus possible de bonus, étoiles et gloires dans l’ère actuelle avant de passer à la suivante, au risque de voir la civilisation qu’il souhaite endosser, être prise par un autre joueur !

Le dernier point qui diffère des autres 4X, c’est la création de votre avatar.

En effet, dans Humankind, vous n’incarnez pas l’avatar d’un personnage célèbre lié à une civilisation précise, mais un avatar que vous aurez créé vous-même.

La création commence par la personnalisation de l’apparence. Le sexe, la couleur, la personnalité, le visage, les différents éléments du visage (nez, yeux, bouche, nez, etc.) les cheveux, les éléments secondaires (cicatrices, barbes, etc.)

Une fois cela fait, on passe à la création de la personnalité. Cette dernière se divise en 3 branches : l’archétype, les forces et les penchants.

L’archétype permet de choisir « l’orientation idéologique » de votre personnage. De nombreux archétypes sont disponibles, chacun d'eux proposant 3 choix. Par exemple, l’archétype leadership vous propose le choix entre «cruel», « équilibré » et « bienveillant ». Le choix « équilibré » étant celui qui est commun à tous les archétypes, mais n’octroyant, de fait, aucun bonus ni effet. Vous pouvez choisir 3 archétypes parmi une dizaine (leadership, sociabilité, ressentiment, confiance, planification, résolution des conflits, etc.).

Une fois l’archétype défini, l’on peut choisir 2 forces à l’avatar, parmi plusieurs dizaines de forces. Ces dernières définissent principalement les bonus sur certains éléments spécifiques. Par exemple, un bonus de gain d’argent sur les échanges commerciaux, des recherches de technologies plus rapides, etc.

Et pour finir, les penchants. Là aussi, l’on peut en choisir 2 parmi plusieurs dizaines. Ces bonus sont principalement liés à la civilisation en elle-même. Par exemple, une augmentation de l’influence de vos villes, une meilleure défense de vos fortifications, de meilleurs bonus en cas d’un faible nombre de villes, mais chacune possédant de nombreux avant-postes rattachés, etc.

Pour les trois personnalités, vous n’aurez accès qu’à un petit nombre au début. En effet, la majorité des archétypes, forces et penchants devront être débloqués grâce à des exploits réalisés en jouant. Par exemple, si vous voulez pouvoir utiliser le penchant « aimant », permettant d’avoir un bonus d’influence, il vous faudra réussir, en jeu, à ce que votre sphère d’influence touche toutes les capitales des autres joueurs. Si vous voulez avoir la force « collectionneur », il vous faudra obtenir 3 merveilles en conquérant les territoires d’autres civilisations, etc.

 

Une fois votre avatar créé, vous pouvez même le partager en ligne, afin que les autres joueurs le « téléchargent » et l’utilisent en tant qu’IA durant leurs propres parties.

 

Conclusion

En simple : vous aimez les 4X ? Foncez sur Humankind.

Humankind est un très bon 4X qui, tout en reprenant les bases de ce qui fait un 4X, a su également y ajouter sa patte et quelques éléments présents dans les autres jeux d'Amplitude Studios (notamment Endless Legend et Endless Space).

Le jeu a quelques petits manques, notamment en ce qui concerne la religion et la diplomatie, qui sont très basiques. Cela est (malheureusement) une habitude des 4X. La concurrence met ces aspects assez en retrait au début, et les étoffe par la suite via des mises à jour et, surtout, des extensions. Reste à voir si cela sera également le cas pour Humankind.

Le jeu est toutefois une valeur sûre, que cela soit seul contre des IA ou bien en multijoueur et il saura vous occuper pendant plusieurs dizaines, et mêmes centaines d'heures.





Jeux du moment

>> Liste complète <<