Publicité

Kawaii Killer – Aperçu

Lors de son passage à la Pix’N’Tech, Gallanthief n'avait vu que de loin ce jeu qu'il décrivait comme :

Un jeu mêlant le côté mignon des animaux de la forêt et Fruit Ninja. Je vous laisse imaginer le résultat d'une partie de ce jeu destiné aux smartphones et aux tablettes.

En commentaire, son développeur nous avait indiqué qu'il y avait bien plus à en découvrir. Comme nous ne demandions qu'à les croire, nous avons pris contact avec le studio de développement Lyonnais (Tabemasu Games) pour tester ça et nous rattraper !

Avant de commencer, je tiens à prévenir : âmes sensibles s'abstenir ! Si vous aimez les gentilles petites bestioles toutes mignonnes et que vous vous évanouissez à la vue du sang, Kawaii Killer n'est pas pour vous.

 

 

 

Vous êtes toujours là ? C'est votre dernière chance de ne pas assister au massacre ! J'avoue que d'ailleurs cela m'a un peu gêné au début. Le dessin est vraiment mignon comme tout et l'écran d'accueil ne permet pas réellement de se préparer...à part cette tâche de sang étrange sous le K.

 KawaiiKiller02

Une fois le jeu lancé, on choisit parmi 3 modes (arcade, challenges et speedrun) et 3 difficultés (normal, difficile et cauchemar). Cela permet comme ça de s'adresser à tous les types de joueurs. Pour ce test, j'ai opté pour le mode Arcade en Facile.

KawaiiKiller05 KawaiiKiller06

On part donc dans une jolie promenade en forêt. Tout va bien dans le meilleur des mondes pour notre ami trappeur nommé Davy. Le ciel est dégagé, l'herbe verte, l'air pur, les oiseaux font cui-cui et de petits animaux font coucou derrière les arbustes.

KawaiiKiller07

Et là tout dérape ! Premier possibilité : taper au marteau sur les renards.

KawaiiKiller08

Dès le second niveau débarquent les lapins. Eux, il faut les découper au couteau en glissant son doigt sur l'écran.

KawaiiKiller22 KawaiiKiller25

A partir du troisième niveau, il faut faire attention aux hérissons. Ils ont la chance de trop piquer pour être tués.

KawaiiKiller29 KawaiiKiller30

Niveau après niveau, les choses se complexifient. Il y a les putois qu'on doit pendre, les oiseaux à mitrailler ou encore les tortues à attaquer à la tronçonneuse. Bien sûr, chaque arme demande de faire un geste différent sur l'écran.  En tout, 14 animaux différents à trucider !

Alors qu'on essaie de se rappeler toutes les façons de se débarrasser de la faune locale (couper ? taper ? maintenir ? former un arrondi ?), les bestioles deviennent également plus costauds et il faut parfois 2 coups pour en venir à bout. Sans oublier que tout est minuté, bien sûr : si on ne tue pas la bestiole, elle disparaît au bout de quelques secondes et cela coûte un coeur (affichés en haut de l'écran). Sauf bien sûr pour les hérissons qui coûtent un coeur si on les touche. Enfin, tous les 4 niveaux, un boss débarque. Dans ce niveau spécial, il y a toutes les bestioles rencontrées précédemment à un rythme soutenu et le boss à gérer à chaque fois qu'il apparaît (sinon un coeur en moins) avec une action inédite (tronçonneuse ou chatouille pour ce que j'ai vu).

KawaiiKiller33 KawaiiKiller46

Lorsqu'on n'a plus de cœurs, la partie est terminée, notre scout est vaincue et les animaux sont enfin tranquilles et heureux !

KawaiiKiller43

Si on est du genre revanchard (ou qu'on a encore du temps à passer), on peut directement retenter l'aventure, possédant en tout 5 vies (je présume que ces vies se régénèrent automatiquement au bout d'un moment). A la fin de chaque niveau, on a un tableau de scores avec quelques statistiques.

KawaiiKiller27

Ainsi qu'à la fin d'une session, que ce soit en désirant arrêter de nous même (en enregistrant) ou en mourant.

KawaiiKiller38

Comme je l'indiquais en introduction, il y a deux autres modes : Speedrun où le but est de faire le même temps et Challenges avec 36 défis à relever. En complément, des badges sont accessibles en réalisant différents exploits.

KawaiiKiller37

Malgré un a priori assez négatif au début (j'ai même essayé de refiler le test du jeu à d'autres rédacteurs car je ne voulais pas tuer d'animaux), on se prend vite au jeu si on sait le prendre au second voire troisième ou quatrième degré. Le jeu devient très rapidement frénétique à devoir alterner les mouvements dans tous les sens, bien souvent avec deux mains pour suivre le rythme. Du coup, à ce moment, on ne pense plus au fait qu'on étripe et écrabouille de jolis animaux, on se contente d'effectuer les actions, telle une machine de mort bien huilée. Et je l'avoue, je me suis bien amusée !

Le jeu est disponible sur iOS et Android (sans achats intégrés) :


Jeux du moment

>> Liste complète <<