Publicité

The Ascent – La compagnie de toute une vie

Parmi tous les jeux que l'on attend, on se retrouve à avoir de très grandes espérances. Souvent, on est légèrement déçu, on peut être carrément désappointé (comme Jean-Baptiste Emanuel Zorg), ou bien on peut également être vraiment surpris de la qualité d'un soft. Personnellement, j'ai attendu The Ascent avec ferveur, et voici ce que j'en pense après l'avoir testé sur PC).

 

Graphisme & ambiance

Avec la machine adéquate, le jeu peut livrer un rendu vraiment impeccable pour une expérience de jeu optimale. Que ce soit l'ambiance qui oscille entre le crade de certains lieux et quartiers, le côté un peu chic d'autres, on assiste à quelque chose de vraiment intéressant. Sur le plan des personnages, on a également un truc sympa avec son avatar et ceux que l'on croise au fur et à mesure, on sent que des efforts ont été vraiment réalisés sur ce point.

Je me suis surpris à regarder les reflets de mes armes déployées dans les flaques au sol, surtout quand il s'agit d'un rayon énergétique (kamehamehaaaaaaa) qui ravage tout sur son passage. Concernant l'ambiance, les bruitages sont très bien réalisés et les musiques bien dosées, quoique pas inoubliables malgré quelques sonorités bien trouvées, comme lorsque lors du moment où l'on charge une partie, qui me rappelle le très bon film : Blade Runner.

 

Histoire

Vous êtes un employé de la compagnie Ascent, plus proche de l'esclave à tout faire que du cadre, votre rôle consiste à trouver des solutions par tous les moyens aux problèmes de votre chef de secteur. Mais quand la société fait faillite, vous êtes vendu avec le reste des possessions de cette dernière, et vous devrez faire en sorte de réussir à remplir les missions de vos nouveaux maitres. Mais pourquoi votre société mère a-t-elle coulé, et pourquoi de nombreuses entreprises veulent à tout prix avoir ses secrets ?

Mon avis : Derrière ce petit résumé, volontairement vague, se cache une histoire assez sombre et intéressante, malgré de très nombreux passages beaucoup trop prévisibles. Malgré tout, on aime se trimballer dans la carcasse de son personnage pour remplir les missions et en savoir plus !

 

Gameplay

Après votre création de personnage, le jeu vous largue avec des armes basiques et un implant qui viendra grossir votre arsenal au bout de quelques minutes. Pour vous mettre en forme, la première mission, sous forme de tuto, va rapidement vous apprendre les commandes de bases. Rapidement, le premier boss arrive et là... c'est la purge si l'on croit que ça va être un boss tout naze. Attaque de zone, ennemi en masse, gros dégâts : si on n'est pas au taquet, on se fait démolir la tronche par ce premier ennemi qui annonce la couleur.

Pour combattre et survivre, vous aurez des atouts bienvenus. Votre "cyberdeck" vous permettra de hacker rapidement les systèmes alentour, mais à condition de trouver des upgrades bien cachés au fur et à mesure du jeu.  Cela vous permettra d'ouvrir des portes, des coffres et bien d'autres choses parfois indispensables pour certaines quêtes secondaires.

Quant aux combats, vous pourrez compter sur des armures augmentant certaines de vos statistiques et un arsenal conséquent. Vous aurez des flingues classiques, des lance-flammes, des fusils d'assaut, des mitrailleuses lourdes, des canons énergétiques à projectiles guidés, de quoi trouver votre bonheur et, en plus, vous pourrez les améliorer contre certaines ressources !

Vous aurez également accès à des implants et des boosts qui vont totalement changer la donne lors de vos combats. Chez un greffeur, vous pourrez augmenter vos statistiques en trouvant des skill points, que vous obtiendrez aussi en montant de niveau. Ces derniers seront répartis par vos soins dans différentes catégories qui vont augmenter l'une des quatre catégories principales. Chaque catégorie amplifiera la puissance de certains implants

Par exemple, vous pourrez avoir un implant qui va placer les ennemis en stase, une frappe de zone ultra puissante, un rayon dévastateur, une pluie de missiles, des bots qui seront là pour faire diversion, et bien d'autres choses extrêmement utiles. Vous pourrez orienter votre équipement et vos stats en fonction des mods qui vous intéressent ou bien choisir vos mods en fonction de votre équipement, selon vos préférences.

Exploration et survie

Toute votre exploration du jeu sera libre sur la carte du monde en fonction des zones que vous débloquerez. Les ennemis possèdent un niveau affiché qui risque de vous poser problème si le vôtre n'est pas assez élevé, ou vos armes pas assez puissantes. Il m'est souvent arrivé de bloquer sur un passage à cause d'une arme non évoluée qui ne faisait pas assez de dégâts contre des ennemis certes stupides au niveau de l'IA mais possédant des particularités puissantes ou bien étant juste en surnombre.

Pour survivre, vous pourrez acheter aux distributeurs (en quantité limitée) des packs de soin avec vos crédits durement gagnés ou bien simplement les hacker si vous avez les compétences. Il faudra faire très attention avec vos crédits, car ces derniers vont partir très vite contre de l'équipement ou des améliorations qui vous feront de l'oeil, Ainsi que pour vos déplacements en taxi afin de passer rapidement d'une zone à l'autre sans passer par le métro ou les stations.

 

Le petit plus

Notons d'ailleurs l'existence d'un mode qui vous permet de jouer en co-op avec des amis, que ce soit sur le réseau local ou bien à distance. N'ayant personne pour m'aider à tester cette fonctionnalité, je ne pourrai donc pas vous en parler dans cet aperçu. Le jeu possède également une fonction pour les daltoniens de tous types, afin qu'ils puissent avoir accès le mieux possible au titre sans avoir aucun souci.

 

Résumé

Au final, The Ascent est un jeu intéressant qui possède un potentiel pour vous faire passer un bon moment, pour peu que vous aimiez ce genre. L'ambiance assez puissante du titre combinée avec un gameplay efficace bien que répétitif est assez prenante dans l'ensemble. Loin de révolutionner le genre, il reste tout de même un jeu très intéressant à se procurer.





Jeux du moment

>> Liste complète <<