Publicité

G-Lab Keyz Carbon – Clavier mécanique à petit prix !

Il est fort rare de voir des claviers mécaniques à des prix inférieurs à 50 euros, surtout avec en plus une technologie RGB. La compagnie G-Lab avec son Keyz Carbon a pris ce pari assez intéressant, mais est-ce que ce clavier vaut le coup et tient certaines promesses ?

 

Présentation

Comme on pouvait s’y attendre avec le prix du matériel, le packaging du produit est rudimentaire tout en allant à l’essentiel. Dans le carton, on retrouve simplement le clavier avec quelques protections pour éviter les chocs lors du transport. Le clavier étant dit plug-and-play, il n’y a aucune notice ou drivers à installer sur votre poste pour qu’il fonctionne.

Branchement effectué, le clavier s’illumine grâce à la technologie de rétroéclairage mais, là où les concurrents proposent des fonctionnalités préétablies pour customiser l’apparence de son clavier, le Keyz Carbon n’a qu’une fonctionnalité de réglage de luminosité entre l’éteint, le légèrement allumé et son maximum. Il n’est donc pas possible de configurer son clavier avec certaines touches de couleur ou même de changer en une couleur unie par exemple, vous serez cantonné à un rétroéclairage prédéfini pour chacune des lignes (Orange/Bleu/Rouge/Indigo/Vert/Violetw<s).

Le rétro-éclairage n’est cependant pas parfait comme cela. Outre le fait d’avoir une luminosité assez faible même dans sa configuration maximale, il souffre aussi d’une homogénéité assez bizarre au niveau de la colométrie. Je ne sais pas si c’est dû à la gravure des lettres ou au produit utilisé pour l’éclairage, mais certaines touches ressortent vraiment mal. Ces deux points sont assez regrettables quand on sait que de nombreux utilisateurs/joueurs aiment beaucoup ajouter de la couleur à leur setup.

Le clavier adopte un style de plus en plus répandu à savoir le « frameless » qui consiste à ne plus avoir de plastique autour des touches pour donner cette impression de flottement de touche tout en faisant ressortir les couleurs de chacune d'entre elles. pour ma part, j’aime beaucoup ce genre de design car il permet facilement de nettoyer ou démonter son clavier,  les touches étant facilement atteignables avec n’importe quel outil plat.

Comme je l’expliquais précédemment, le clavier n’embarque aucune technologie supplémentaire pour le confort de l’utilisateur. Pour un clavier avec un positionnement dans le milieu du gaming, ne pas avoir de touches spécifiques pour la gestion du multimédia, la désactivation des fonctionnalités Windows ou encore l’ajout de macros est vraiment un très mauvais point. J’utilise pour ma part de nombreuses combinaisons de touches sur mon Logitech que ce soit au niveau professionnel ou personnel (macro de jeu, ouverture de logiciel, …) et la perte de ces fonctionnalités a entrainé chez moi une certaine frustration ! Je ne pense pas à l’heure actuelle qu’il soit si compliqué d’embarquer de petits logiciels de configuration à installer pour ce genre de fonctionnalités.

Parlons un peu de sa frappe :  il embarque des interrupteurs de type « blue » qui sont l’un des types les plus répandus pour ce type de clavier car il offre de nombreux avantages que ce soit sur la réactivité de la touche ou sur son retour. Cependant, le revers de la médaille reste son bruit qui, à cause du clic inhérent à l’activation mécanique de la touche, n'est pas agréable du tout lorsque l’on frappe sur les touches. Certains aiment, d’autres non, c’est un point à l’appréciation de chacun. Mais il est vrai que, pour avoir eu plusieurs claviers mécaniques dans les mains, ce dernier est quand même dans mon top en ce qui concerne le bruit (je pense que l’association du design et des switch blue y est pour quelque chose).

 

Conclusion

Je dirai que le G-Lab Keyz Carbon est un bon clavier mécanique d’entrée de gamme offrant tout de même une frappe plus que correcte dés lors que le bruit n’est pas une contrainte dans l’utilisation. L’éditeur propose un produit fini avec un rétroéclairage coloré que de nombreux utilisateurs/joueurs ont adopté au fil des années. Néanmoins, il faut souligner certains défauts tels qu’un rétroéclairage assez faible en termes de luminosité ou l’absence d’une suite logicielle pour ajouter des fonctionnalités de type multimédia et/ou macros.

Cependant, si vous cherchez un petit clavier compact et, surtout, à un prix attractif, vous pouvez l'acquérir, lui ou son petit frère du même nom (similaire mais avec la fonctionnalité RGB en moins) aux alentours de 30 à 50 euros selon la version choisie.

Amazon - 38,99€



Découvrez nos derniers aperçus :




Jeux du moment

>> Liste complète <<