Publicité

ESO – Blackwood – Les Terres mortes à l’honneur cet été !

Blackwood est la dernière extension sortie d’Elder Scrolls Online, disponible sur PC et consoles depuis juin 2021 !

 

L’histoire

L’histoire de Blackwood nous amène à parcourir une nouvelle zone, le marais noir et les Terres mortes, pour en savoir plus sur un grand mystère, le secret des anciens empereurs des Longères qui ont passé un mystérieux pacte avec Mehrunès Dagon, le prince Daedra de la destruction (et aussi du changement, de la révolution, de l’énergie et de l’ambition, bref un bon CV !).

Dans cette histoire, nous devrons enquêter sur le passé des empereurs des Longères, notamment aux côtés d’Eveli Flèche-vive (que l’on a déjà rencontré et aidé à Wrothgar), de son frère et de quelques nouveaux personnages.

ESO étant très porté sur le scénario, je n’en dirai pas davantage ! Personnellement, je trouve toutefois l’histoire un peu « simple » comparée aux précédentes, avec peu de rebondissements et moins de surprises,  ces dernières peuvent facilement être « devinables » si vous prenez le temps de lire les différentes notes et documents. On peut toutefois se dire que la suite du scénario qui sortira avec les prochains DLC apportera son lot de surprise et de mystère supplémentaires !

Même si elle est assez "quelconque", l’histoire n’est pas mauvaise pour autant.  L’un des éléments intéressants est que vous aurez accès à plusieurs discussions supplémentaires et nouvelles options de dialogues si vous avez réalisé certaines choses dans les extensions précédentes (je ne détaille pas plus afin d’éviter les éventuels spoil). Bien que ne changeant pas fondamentalement le scénario et l’histoire, cela fait tout de même plaisir de voir que nos actions et réalisations passées sont prises en compte. Même s’il aurait été passionnant d’en retirer un plus gros impact. Mais bon, nous sommes dans un MMORPG et non un JDR solo, on ne peut pas trop s’attendre à des embranchements et des scénarios divergents selon nos choix (même si ce serait excellent !).

 

Le contenu de l’extension

L’ajout majeur de cette extension est l’arrivée des compagnons. Ces derniers sont des genres de « familiers » qui combattent aux côtés du joueur.

Au nombre de deux actuellement (Zenimax ayant annoncé que d'autres seront probablement ajoutés dans le futur), il faut réaliser une quête pour chacun d’entre eux afin de s'en faire des alliés et qu’ils nous accompagnent. Bien évidemment, il n’est pas possible d’avoir les deux actifs en même temps, bien que vous pouvez switch rapidement de l’un à l’autre.

Il sera possible d’augmenter votre relation avec chacun d’eux. Ayant chacun une personnalité propre, ils ne réagiront pas de la même manière à vos actions et approuveront (ou pas) vos actions. Par exemple, le premier compagnon adore lire et votre relation augmentera si vous lisez des livres/notes/bibliothèques ou si vous cuisinez des boissons alcoolisées, mais détestera si vous ramassez des insectes volants, si vous utilisez votre lame de malheur ou si vous l’appelez en étant au sanctuaire de la confrérie noire, tandis que le second adorera si vous réalisez des quêtes pour la guilde des mages ou effectuez de la fouille, mais détestera que vous volez des objets ou que vous preniez la fuite après avoir commis un crime.

Bien qu’ayant une classe attribuée par défaut (le premier étant lame noire et le second, chevalier-dragon), il est possible de les équiper et de les « orienter » comme vous le souhaitez, à l’image de votre propre personnage pouvant réaliser tous les rôles. Vous pouvez en faire un compagnon « tankt », « heal » ou « DD », selon l’équipement que vous lui fournissez et les compétences que vous lui octroyez.

Vous pouvez également personnalisez leur apparence en les équipant avec des déguisements que vous possédez, et même en échangeant la monture de votre compagnon avec l'une des montures que vous possédez. En allant à un atelier de teinture, vous pouvez également personnaliser leur couleur. Il est à  noter que le fait d'équiper un déguisement/une monture à votre compagnon ne vous empêche pas de continuer à l'utiliser !

Le petit bémol est que, l’équipement n’a que deux méthodes d’obtention. L’équipement blanc, de base, peut s’acheter auprès de PNJs, tandis que toutes les autres qualités d’équipements proviennent uniquement du loot sur les ennemis ou dans les coffres, avec un taux d’obtention extrêmement faible. Personnellement, après avoir exploré la totalité de la carte et réalité toutes les quêtes de l’extension, tout en fouillant absolument tout, je n’ai pas encore réussi à changer la totalité de l’équipement de qualité « blanc ». À titre d’information, j’ai obtenu un seul équipement violet, le reste étant de l’équipement vert, donc 1 arme.

Il est dommage qu’il ne soit pas possible de confectionner soi-même de l’équipement, d’autant plus que l’équipement des compagnons a aussi son propre système de « traits », qu’il aurait été intéressant de rechercher (à l’image de nos traits pour notre propre équipement) afin de confectionner de l’équipement, quitte à en faire un éventuel nouveau métier.

En combat, les compagnons apportent un certain intérêt et sont assez utiles. Leur puissance n’est pas équivalente à celle d’un joueur bien sûr, mais ils sont assez puissants pour sentir la différence. Il n’est toutefois pas possible de les invoquer dans le contenu prévu pour être réalisé en solo uniquement ou dans le contenu de groupe (donjon) si le groupe est déjà complet. Toutefois, pour ceux qui aiment bien réaliser les donjons de groupe, en solo (comme moi, ne trouvant jamais de joueurs voulant jouer sans rusher 😀 ), cela apporte un soutien appréciable et permet à présent de réaliser certains donjons qui étaient impossibles en solo, à cause de certaines mécaniques obligeant d’être au minimum 2.

En dehors des compagnons, le contenu de l’extension est similaire à ce que l’on voit habituellement. Des petits donjons, deux donjons publics de groupe, des éclats célestes, des quêtes secondaires un peu partout sur la carte et, pour ceux ayant le métier d’archéologue, de nouveaux objets à rechercher, dont de nouveaux équipements légendaires !

L’extension propose les invasions des Terres mortes, l’équivalent des ancres/dragons/geyser/tempêtes des précédentes extensions. Elles apparaissent aléatoirement sur la carte via des portails qu’il faudra franchir. Ces derniers nous conduisent dans une zone des Terres mortes, là il faudra tuer des ennemis et des boss tout en avançant, jusqu’à atteindre la zone centrale dans laquelle tous les joueurs de chaque zone se rejoignent pour affronter le boss final. Les Terres mortes prennent plus ou moins le même temps qu’un dragon d’Elsweyr à être réalisées, bien que souvent, au moment de pénétrer dans un portail, vous ne ferez que sprinter jusqu’au boss de fin, car d’autres joueurs sont venus quelques minutes avant et ont déjà tout nettoyé.

Comme à chaque sortie d’extension, les « ancres » sont très chaotiques et bordéliques par le fait qu’il y a énormément de monde (dans les premiers jours, nous étions plus d’une cinquantaine, au point que le boss de fin n’avait même pas le temps de déclencher son premier bouclier, qu’il était déjà mort). Il est donc difficile de juger de la « complexité » et difficulté, et même de profiter de ces Terres mortes. Cela sera, comme à chaque fois, bien plus jouable et agréable dans quelques semaines.

 

Conclusion

Blackwood est une bonne extension, à l’image des précédentes. Toutefois, je trouve qu'elle manque d’un petit « quelque chose ». L’ajout des compagnons est certes vraiment excellent, mais est, je trouve, très « en retrait » du reste de l’extension. Il est dommage qu'ils n’aient absolument aucun impact sur l’environnement, le jeu, les quêtes, etc. Donc, on peut dire que l’extension n’est pas mauvaise, mais produit davantage une étrange impression de « DLC++ » que de réelle extension. Peut-être que le délai de production de 1 an commence à être difficile à tenir pour pouvoir réaliser de réelles nouveautés et qu’un délai supplémentaire pour la prochaine extension serait bénéfique.

Mais bon, oublions la petite pointe de déception et ne voyons que le positif :  le contenu proposé est toujours assez conséquent, il y a beaucoup à faire et à explorer, les quêtes sont vraiment intéressantes et l’on y retrouve d’ailleurs de nombreux PNJ rencontrés dans nos précédentes aventures tels que Alchimie rencontrée à Summerset, Revus Demnevanni de Vvardenfell ou même le duc des corbeaux du jeu de base ! Et tout ça, ce n'est pas si mal !


Jeux du moment

>> Liste complète <<