Publicité

Biomutant – Racoon sauce kung-fu

Plusieurs fois repoussé depuis 2020, Biomutant était l'un des jeux que j'attendais depuis longtemps après Cyberpunk. Après l'avoir vu et testé à la gamescom 2019, j'ai pu enfin toucher le graal après de long mois de retard. Ce dernier a été crée par le studio Experiment 101 et édité par THQNordic. Pour information, ce test a été effectué sur la version PC du jeu.

 

Un monde en proie à l'extinction

Biomutant est un RPG post-apocalyptique en monde ouvert où le joueur incarnera un personnage (une espèce entre le racoon et la souris) qui aura pour mission de sauver le monde ou au contraire de sauver le personnage. En effet, après que les humains aient utilisé la planète comme une décharge, les espèces animales encore présentes ont subi de nombreuses mutations pour survivre. Votre famille était très proche de l'arbre de vie qui était censé préserver le monde mais d'horribles mutants ont mis votre village et votre famille en pièces pour que le monde se dévore de lui-même (ces ennemis sont identifiés comme les mangemorts). A cette époque, vous n'étiez encore qu'un enfant et vous avez pu vous échapper de toute cette cruauté mais maintenant, en tant qu'adulte et aventurier, vous réclamez vengeance envers ces êtres. Comme de nombreux jeux, vos choix auront une influence directe sur l'histoire et la fin du jeu. Les PNJs eux aussi seront influencés par vos décisions qui, selon les options que vous prendrez, seront plus enclins à vous aider ou juste à vous faire la morale.

L'univers du jeu est vraiment bien représenté et on voit énormément les affres des humains sur la végétation et les différents environnements que l'on va parcourir. Différentes zones du jeu sont mêmes contaminées par divers problèmes comme par exemple la radioactivité dans laquelle notre personnage sans un équipement ou une résistance particulière (on reviendra sur ce point) ne survivra pas bien longtemps. Dans ces zones, vous aurez un compteur en pourcentage qui descendra plus ou moins rapidement selon votre résistance et s'il atteint zéro ce seront vos points de vie qui en seront impactés. Je ne suis pas un expert dans le visuel d'un jeu mais je trouve qu'environnement, personnages et effets de lumière sont vraiment biens fichus. On se complait parfois à regarder les étendues sauvages où son personnage n'a pas fière allure par sa petite taille.

Votre but dans un premier temps sera de fédérer les clans qui ont été divisés pour en finir avec les mangemorts. N'étant pas taillés pour les affronter seuls, les personnages que vous allez rencontrer vont vous aider à leur façon, certains vont vous apprendre des techniques spécifiques alors que d'autres vont tout simplement mettre à votre disposition certains véhicules "custom" pour avancer. Tenez, en parlant des véhicules, faites attention à ne pas les laisser n'importe où, ces grosses choses sont facilement "perdables".

En tant que RPG, lors de vos affrontements ou de votre exploration, vous allez pouvoir débloquer de nouveaux équipements pour vous équiper en conséquence ou même des composants pour les créer vous-même. L'artisanat en jeu est assez simple car vous avez simplement à mélanger différentes pièces pour en créer de nouvelles et y ajouter des modifications pour les rendre plus fortes. Ce dernier a aussi une utilité concernant les Zonemortes car il vous permettra de créer des équipements contre leurs effets indésirables (des vêtements thermorésistants sont très utiles par exemple dans les zones glaciaires). Les équipements étant directement visibles sur son personnage (et pas seulement juste des statistiques), on peut se retrouver assez rapidement avec une tenue fort loufoque, voire même surréaliste. Cela m'a fait repenser à d'anciens RPGs dans lesquels ses personnages ne ressemblaient plus à rien dés lors qu'on cherchait à avoir des statistiques décentes pour ce dernier (entre les statistiques et le skin, il faut parfois choisir).

 

Kung-Fu, pouvoirs et mutations

Au début de votre aventure, vous pourrez créer votre personnage que ce soit au niveau du skin mais aussi de sa classe et de ses statistiques. Comme toujours les archétypes de départ ressemblent déjà à ce que l'on connait comme le personnage "mêlée" ou celui "à distance" (armes ou magie). Le studio a fait le choix d'ajouter des classes hybrides oscillant entre un peu tout. Ce sera à vous de faire votre choix et il sera définitif pour toute votre partie. Toutefois, comme les autres entités du jeu, votre personnage a aussi subi des modifications et il en subira aussi tout au long de l'aventure en fonction des choix et des choses que vous effectuerez. Il vous sera donc possible de modifier votre apparence ou votre style de jeu par la suite.

Au fil de votre aventure, vous gagnerez de l'expérience ce qui vous permettra d'une part d'avoir accès à de l'équipement de plus haut niveau, mais aussi d'ajouter des points d'attribut à votre personnage. Sur le point de la montée en niveau, je suis un peu déçu du choix du studio où vous pouvez investir dix points mais seulement dans une statistique. Si nous n'avons pas le choix de la customisation, il aurait été plus judicieux de mettre seulement un point à attribuer. Je trouve ce choix un peu frustrant pour ma part. Durant votre exploration, vous allez pouvoir tuer certains types de monstres et/ou récupérer des éléments spécifiques pour faire évoluer génétiquement votre personnage. Vous aurez par exemple la possibilité de débloquer des compétences magiques et/ou liées à un élément spécifique ou encore d'investir dans des techniques de kung-fu ou d'actions à distance. Cette customisation vous sera propre et vous pourrez manipuler votre personnage à votre guise.

Le gros point fort du jeu pour moi est sa flexibilité dans son gameplay. Notre personnage peut faire a peu prés n'importe quoi durant un combat que ce soit au corps à corps ou à distance. Notre rat sur patte possède une jauge bleue d'endurance qui est à la fois utilisée pour les combos au corps à corps, les actions à distance mais surtout les esquives. Les gros adversaires ont des attaques qui font excessivement mal si elles vous touchent et vous allez devoir apprendre rapidement à esquiver et à apprendre certains pattern pour éviter de voir trop souvent l'écran de défaite.

Les combats sont aussi plus que fluides grâce à une interface qui vous permet de changer d'armes (corps à corps ou à distance) ou de se soigner simplement grâce aux flèches directionnelles. Cette facilité vous permettra de vous adapter rapidement à vos opposants ainsi qu'à leurs faiblesses sans devoir passer par l'inventaire à chaque fois. Les différentes commandes pendant un combat sont tout à fait simples et intuitives. Pour la partie combo, elles utilisent souvent la même base pour chaque type de combat (mêlée, distance, pouvoir) ce qui permet de ne pas vous casser la tête à apprendre des combos compliquées pour sortir une action spécifique.

 

Conclusion

J'ai eu beaucoup de mal au départ à accepter la tête de mon personnage après les différentes cinématiques/trailer que j'avais pu voir sur ce dernier. Passé quelques heures de jeu et avec la gestion de personnalisation, ce problème a été vite résolu et c'est tant mieux. Mécaniquement, le jeu reste irréprochable pour moi, tant il laisse la possibilité de faire presque n'importe quoi sur son personnage que ce soit sur sa personnalisation ou même en combat. Artistiquement là aussi, le jeu est très beau et je n'ai pas eu de souci particulier de bug graphique ou de choses bizarre à mon écran. Sans trop spoiler l'histoire du jeu, les embranchements possibles et les choix que vous allez pouvoir faire sont vraiment intéressants tant ils font réfléchir sur la nature du personnage que vous voulez devenir.

Si vous cherchez un jeu dynamique sur son gameplay mais où l'histoire n'est pas qu'anecdotique, je ne peux que vous recommander Biomutant. Ce dernier est disponible sur PC et les consoles PS4/Xbox One. Le jeu n'a pas encore été annoncé sur les consoles next-gen à proprement parler, mais il est possible de jouer toutefois sur ces dernières grâce aux compatibilités des machines.


Jeux du moment

>> Liste complète <<