Publicité

Narita Boy – REST IN FORCE !

Nombre de jeux ont eu l'occasion de briller en tentant de revenir aux sources avec des graphismes et du gameplay plutôt rétro, et en y ajoutant une touche du savoir-faire actuel. Parfois cela fonctionne, parfois cela donne des titres injouables à plus... d'un titre !  Aujourd'hui, réponse pour Narita Boy !

 

Graphismes & ambiance

Avant toutes choses, il faut souligner que ce jeu contient de nombreux effet lumineux pouvant nuire aux personnes épileptiques, soyez prudents.

Du bon graphisme comme on pouvait en trouver il y a quelques années. Un pixel art maitrisé comme il faut, une ambiance très sombre, une technologie datant d'il y a quelques années font ressortir le côté nostalgique de ce jeu. Le tout est cadencé par une musique plutôt sympa et des effets sonores propres et bien fichus, même si, selon moi, certains thèmes ne sont pas assez cohérents avec les zones assignées.

Les très nombreuses références tels que les boss : Lord VHS  (coucou les plus jeunes, pour savoir ce qu'est une VHS, veuillez suivre ce lien), ou encore Glaucome, Noirc-en-ciel etc... pour ne citer que ceux-là, procurent de vrais moments de joie, comme ces instants où l'on doit surfer sur une disquette (les jeunes, c'est ici).

 

Histoire

Vous êtes Narita Boy, une création venue pour sauver ce monde des griffes corruptrices de LUI. Pour cela, vous devrez rendre la mémoire au créateur en arpentant le Trichrome et en bannissant définitivement les programmes étalons menant ce monde numérique à sa perte. Mais en faisant cela, vous parcourez aussi la mémoire du créateur, sa création de ce monde, et les secrets cachés derrière tout cela. Comment LUI a- t'il pu affecter le créateur? qui est t'il? et qu'est-ce qui se passe dans le Trichrome? vous allez devoir le découvrir.

 

Gameplay

Votre personnage possède de nombreux coups que vous obtiendrez au fur et à mesure de votre aventure. Mais plus passionnant encore, les zones proposeront chacune des gameplays très intéressants et diffèrent. Que ce soit du surf, des combats de robots géants, ou encore des rushs à dos de monture, vous devrez faire attention à toutes les subtilités que cela entraine. Bien entendu, lorsque vous mourrez, vous revenez au précédent point de passage. A force d'efforts, tout ira néanmoins assez vite pour trouver les solutions et avancer jusqu'à la fin du jeu.

Cependant, un point est assez récurrent et casse un peu le rythme : les allers retours incessants et parfois dispensables à travers le niveau pour récupérer une clé à un PNJ quelques écrans avant et revenir ensuite là ou vous étiez. Mais on peut arguer que ça ajoute à l'aspect parfois labyrinthique de la chose qui possède une myriade de petits détails comme des symboles qui vous serviront aux téléporteurs et qui sont incrustés dans le décor. Il est fortement possible de passer à côté une fois ou deux sans s'en rendre compte.

Pour vous aider, vous aurez des up intéressants vous permettant de regagner de la vie, d'invoquer des "dudes" légendaires pour une attaque super puissante, ou encore d'utiliser leur pouvoir du rayon associé. Ce dernier vous mettra en état d'incendie, qui infligera des dégâts lourdement augmentés aux ennemis dans le même état (incendie azur, pourpre, jaune) et en contrepartie, ils vont infligeront plus de dégâts également.

Entre verticalité très bien exploitée, phase de plateforme classique mais efficace et pièges d'environnement parfois retors, on sent le travail effectué pour nous mettre dans l'ambiance des jeux que l'on aurait pu trouver il y a bon nombre d'années.

 

Résumé

Narita Boy n'est donc pas un mauvais jeu, il possède d'ailleurs des caractéristiques assez intéressantes pour qu'on se lance dans l'aventure. Cependant, la facilité du jeu, couplée avec une sensation d'aller retour parfois un peu lourde, risque de peser pour beaucoup dans l'appréciation finale des joueurs, et ce malgré une ambiance qui mélange vraiment bien cette atmosphère matrixienne avec une touche de groovy. L'histoire, très riche, donnera envie d'aller plus loin et de savoir le fin mot de l'histoire.

Une véritable ode à une vieille génération de joueurs, bourrée de références, qui n'est pas parfaite, parfois même frustrante, mais vous fera sans aucun doute passer un bon moment si vous passez outre les défauts qui empêcheront les joueurs impatients de l'apprécier pleinement.

Disponible sur...


Jeux du moment

>> Liste complète <<