Publicité

Placard Ludique – Shards of Infinity

Disponible depuis début Mars, Shards Of Infinity est le noouveau jeu de deckbuilding de l'éditeur IELLO. Ce dernier a été crée par Gary Arant & Justin Gary pour 2 à 4 joueurs avec une durée de partie d'environ 30 minutes.

Présentation du jeu

Le jeu prend place dans un univers futuriste où les humains ont évolués technologiquement jusqu'à pouvoir créer le moteur d'infinité. Prouesse technologique, elle aurait pu être la plus grande réussites de l'humanité si ses créateurs n'avaient pas exploité sa puissance pour asservir le monde. Il en résultat une guerre d'oppression qui se conclut par la destruction du moteur ainsi que des civilisations peuplant ce monde. De cet ancien monde émergea quatre grandes factions (qui seront jouables) pouvant  contrôler les éclats d'infinis et voulant se battre pour contrôler à nouveau le monde :

  • Les Homodeus : des hybrides biomécaniques rassemblés dans un seul but - survivre.
  • Les Spectra : réfugiés du Vide, ils sont mus par une énergie noire et terrible qui maintient en vie leurs corps dégénérés.
  • Les Maquis : cachés dans le refuge naturel qu’offre la forêt, ils sont déterminés à redonner à la nature le contrôle de leur monde.
  • L’Ordre : connecté par l’esprit aux hautes sphères numériques, ils cherchent à préserver la connaissance.

Le matériel contenus dans la boîte sera composé des plateaux de héros ainsi que d'un grand paquet de cartes qui sera utilisé par tous les joueurs. Si les plateaux-joueurs sont de très bonnes qualités avec des cadrans pour les points de vie et de maitrise, les cartes manquent peut être de rigidité pour ce type de jeu. Je vous conseille grandement de les protéger avec des sleeves pour éviter d'écouter la durée de vie des ces dernières. A noter par contre que les illustrations sur le matériel sont très jolies et les différents textes sont tout à fait lisible.

Mécaniques du jeu

Au début de la partie, chaque joueur pourra récupérer une des fiches héros tout en initialisant ses points de vie à 50 et son niveau de maitrise à 0 pour le premier joueur (pour les autres il faudra ajouter un point de plus que le joueur précédent). A savoir qu'il n'y a aucune différence sur ces personnages à part la faction qu'il représente ou l'illustration de ce dernier. Ensuite, chacun des personnages récupérera son deck de départ composé des cartes suivantes :  7 cristaux, 1 réacteur d’éclats, 1 blaster et 1 éclat de l’infini. Assez courant dans les jeux de deckbuilding (Aeon's End, Clank, ...), les cartes pouvant amélioré votre deck sont visibles par tous au centre de la table.

Chaque tour de jeu sera décomposé en trois phases bien différentes vous permettant d'améliorer votre deck, votre zone de jeu ainsi que d'attaquer vos adversaires. Il existe bien sûr des cartes avec des mécaniques bien spécifiques vous permettant d'effectuer des combos avec d'autres cartes.

Première phase de jeu de votre tour, vous pourrez jouer différentes cartes et/ou activer différents effets pour gagner des ressources à utiliser dans votre tour (points d'attaque, éclats, maitrises, ...). Toute cartes joués se placera dans votre zone de jeu même si ses effets ont été utilisés. L'une des actions les plus importantes de votre tour sera d'acheter des nouvelles cartes dans la zone d'achat vous permettant d'améliorer votre deck. La valeur de chacune des cartes est indiqués en haut à droite de cette derniere et elles seront placés dans la défausse immédiatement après l'achat pour intégrer votre deck par la suite.

L'un des points clés du jeu sera votre niveau de maitrise qui peut être augmenté une fois par tour par votre carte personnage ou grâce à des cartes bien spécifiques. Ce niveau de maitrise interagît avec de nombreuses cartes en les renforçant ou en ajoutant des actions supplémentaires. Si vous atteignez 30 points de maitrise (le maximum) et si vous jouez la carte de l'éclat d'infinité, vous gagnez immédiatement la partie et cela quelque soit le nombre de joueurs.

La fin de partie se déclenche dés lors qu'il ne reste qu'un seul joueur en vie autour de la table.

La phase d'attaque vous permet de dépenser vos points d'attaque sur les cartes champions ou héros adverses. Vous pouvez répartir de la façon que vous souhaitez les points que vous avez acquis lors de votre phase principale. Dés lors qu'un élément de jeu atteint 0 points de vie, ce dernier est éliminé de la zone de jeu. Dans le cas d'une carte, elle sera mise dans la défausse du joueur qui pourra la réutiliser ultérieurement alors que dans le cas d'un joueur dans une partie à plus de deux, ce dernier est éliminé.

Pour éviter cela, chaque joueur visé peut révéler des cartes de sa main ayant un symbole de bouclier pour réduire le nombre de dégâts reçus. Les cartes révélées par cette action ne sont pas défaussés et pourront être utilisés au prochain tour du joueur comme une carte classique. Une restriction s'applique toutefois sur cette carte car elle ne permet pas de protéger les cartes champions de votre aire de jeu.

A la fin de votre tour, toutes cartes non champions seront mis dans la défausse du joueur et les cartes mercenaires enrôlés seront quant à elle mise sous la pioche commune. Toutes ressources non utilisés lors de votre tour de jeu sera perdues. Il faut savoir qu'il n'est pas possible de garder des cartes en main pour les jouer lors d'un prochain tour car ces dernières seront elles aussi défaussés en fin de tour vous permettant par la suite de refaire votre main au maximum (cinq cartes).

Dans le cas d'une partie à plus de deux joueurs, le joueur suivant sera celui positionné à gauche du joueur actif lors du tour.

Il existe trois types de cartes bien distincts : allié, mercenaires et champions. Même si elles ont chacun une manière de jouer bien différente, elles sont désignés de la même façon avec une faction, un coût et un ou plusieurs effets spécifiques. Il est aussi indiquer dans le coin inférieur droit des cartes, le nombre d'exemplaire de la carte dans le jeu. Cette information est importante à prendre en compte dans des parties avancés pour parfaire son jeu.

  • Alliés : carte assez classique du jeu, elles ont un effet immédiat quand elle sont joués comme la génération de ressources.
  • Mercenaire : les mercenaires sont les cartes un peu atypique dans Shards of Infinity car vous pouvez soit la recrutez pour la mettre dans votre défausse soit l'enrôler ce qui aura pour effet de directement jouer cette derniere sur le terrain. Revers de la médaille de l'enrôlement, la carte est mis dans la pioche commune à la fin du tour. Les cartes mercenaires sont reconnaissables par le bord rouge.
  • Champions : les champions peuvent être recrutés comme des alliés mais resterons sur le terrain quand elles sont joués dans la zone de jeu et cela tant qu'il n'aura pas être détruit ou sacrifié. Un peu comme les cartes alliés, les champions sont souvent des moteurs de ressources. Dés lors que vous utilisez les effets de la carte, vous devez l'incliner de 90° pour indiquer que la carte a été utilisé (action d'engagement/dull).

Comme je le disais précédemment, Shards Of Infinity est un jeu où quatre factions se font la guerre pour le contrôle du monde et il faut le dire : chacune à ses propres caractéristiques, faiblesses et forces. Par exemple, prés de la moitié des cartes de la faction des Homodeus sont des champions ce qui demandera une vision long terme mais surtout la possibilité d'avoir de nombreuses cartes en permanence sur le terrain que vos adversaires devront s'occuper rapidement sans quoi vous pourrez générer beaucoup de ressources pendant un tour. La faction de l'Ordre s'axe quant à elle sur la défense et la génération de point de maitrise ce qui vous permettra de rentabiliser certains investissements grâce au palier de maitrise.

La faction du Maquis est une faction très orientée sur le contrôle de nature ce qui fait que leur gameplay se tourne rapidement sur la régénération de point de vie. Son autre force réside sur le nombre de cartes mercenaires qu'elles possèdent et qui permettront en fin de partie d'utiliser leur effets et surtout les combos de cartes sans trop surcharger votre deck d'autres cartes. Enfin, la faction des Spectra mise principalement sur les dégâts en ayant des cartes pouvant infliger des dégâts supplémentaires en fonction de vos points de maitrise et/ou des cartes de la même faction dans votre défausse. C'est aussi l'une des seules faction avec lequel vous pourrez épurer votre deck pour le rendre plus viable.

Conclusion

Avec une mise en place rapide, Shards Of Infinity est un très bon deck building qui pourra rejoindre facilement la place de vos jeux de deck building dans votre Ludothèque. Quand on regarde les mécaniques et le gameplay, il est très facile de le comparer à des jeux comme Star Realms. Le jeu possède une mécaniques assez intéressantes avec le système de mercenaires qui permet d'ajouter des effets/combos lors d'un tour sans avoir les désavantages d'ajouter une carte dans votre deck.

Je pense que le jeu tire son plein potentiel à deux joueurs pour le moment car il est toujours compliqué de jouer à des jeux d'affrontements de ce type à plus de deux car cela devient vite anarchique et il y a plus souvent quelqu'un qui prendra plus que les autres (et qui passera sans doute pas une bonne partie). Des extension sont déjà en préparation par IELLO (actuellement en VO) ajoutant notamment un mode coopération ou des parties en équipe.

Sans prise de tête et pour un prix très accessible (environ 20euros), je recommande ce dernier allégrement pour des parties courtes et exigeantes.

  • Mécanique des mercenaires/maitrises très intéressantes
  • Des illustrations de très bonne qualité
  • Une bonne synergie mono/multi-factions
  • Une boîte trop petite si les cartes sont sleeves (insert à enlever)
  • Peu de cartes pour un jeu de base (les extensions seront bienvenues)

                                                      





Jeux du moment

>> Liste complète <<