Publicité

Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée – Une suite convaincante pour la licence

Il y a quelques temps déjà, j'avais pu tester Ryza premier du nom qui avait été une très belle découverte sur une licence que je ne connaissais absolument pas. L'année 2020 ayant été ce qu'elle a été... j'ai pu étendre un peu plus mon savoir sur cette licence en parcourant les autres arcs narratifs que le studio Gust avait réalisés. Un an et demi après, ce dernier sort enfin le second opus de l'arc narratif de Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée.

Bon point tout d'abord pour la licence, le studio a fait l'effort de traduire le jeu en français ce qui n'était pas arrivé depuis des lustres pour la licence (Atelier Rorona étant le dernier jeu traduit). Il faut savoir que même si le jeu est une suite, il n'est pas obligatoire d'avoir joué au premier pour comprendre et apprécier l'histoire. En effet, le scénario prend place trois ans après les événements précédents et l'histoire ouvrira surtout sur de nouvelles intrigues plus que de continuer les précédentes. Cette nouvelle aventure conduit notre protagoniste Ryza à venir étudier dans la capitule du continent pour parfaire son alchimie qui stagne depuis quelque temps. Comme toujours, elle saura s'entourer de beaucoup de ses anciens ami(e)s ainsi que de nouveaux pour progresser dans son aventure qui concerne principalement l'étude des ruines mystérieuses et la recherche des souvenirs des explorateurs.

Même si l'histoire manque un peu de profondeur et d'ambition, elle regorge toutefois de nombreux dialogues et cinématiques. Outre l'histoire principale, le jeu regorge d'énormément de quêtes secondaires notamment sur les personnages qui peuvent intégrer notre groupe et qui peuvent nous en apprendre un peu plus sur leur histoire. Bonne note aussi concernant les nombreuses mises en scène durant notre séjour dans la capitale qui font office d'épisodes de la vie de Ryza et qui permettra de faire progresser les différents personnages rencontrés et leurs relations.

Le studio fait un changement radical concernant l'exploration du monde dans ce nouvel épisode. Dans les précédents jeux, nous étions souvent cantonnés à une carte où nous pouvions déplacer notre héroïne sur une zone pour l'explorer, zone qui se révélait souvent de petite taille. Il faut savoir qu'en plus du format des cartes qui a été drastiquement augmenté, il y a aussi beaucoup moins de cloisonnement qu'auparavant (coucou les murs invisibles). Ryza se voit aussi gratifier de nombreuses compétences pour son exploration (débloquée au fil de l'aventure) comme la possibilité d'escalader des parois ou encore celle de nager/plonger dans les eaux. Une monture est aussi disponible pour effectuer plus rapidement nos déplacements dans l'univers d'Atelier.

Outre le monde ouvert, cette suite introduit surtout le concept de ruines qui ressemble beaucoup à des donjons qui feront progresser l'histoire. Remplis de monstres et d'un boss final, il faudra aussi bien les explorer grâce à des artefacts spécifiques pour entendre des voix mystérieuses du passé qui seront par la suite réunies afin de former un récit expliquant l'histoire du lieu énigmatique. Bien que cela soit un peu répétitif, le lore que nous amène ces récits est vraiment intéressant pour l'univers de la série. Et cette exploration pourra nous permettre aussi de récolter des matériaux dans différentes zones pour les utiliser dans nos recettes d'alchimie. Pas de nouveauté sur cette récolte, il faudra simplement se rapprocher du point de récolte avec le bon outil pour en récupérer les ressources.

L'alchimie n'a pas beaucoup changé entre les deux jeux et reste toujours un pilier central de la saga. Toutefois, elle occupera un peu plus de place qu'à l'accoutumée car il sera désormais possible de créer les objets de combat et de soutien. Grâce à l'arbre de talents, il sera beaucoup plus facile de débloquer certaines recettes, surtout visuellement (vous ne serez pas là à regarder google toutes les cinq minutes). Petit conseil, la récolte étant faite avec des objets différents pour certains types, il est vivement conseillé de créer rapidement les outils liés à cette activité. Comme toujours, il vous sera possible d'améliorer la qualité pour obtenir des bonus différents utiles surtout pour les donjons de fin de partie. Attention cette fois, le forgeron ne sert plus à créer des objets de combat mais simplement à les améliorer.

Terminons avec le dernier pan du jeu qui est celui des combats. Déjà dans le premier jeu, le studio avait pris un certain virage en proposant des combats s'inspirant de la mécanique de la jauge d'initiative/ATB. Les bases restent les mêmes encore une fois et vous aurez la possibilité d'effectuer plusieurs attaques/compétences en trouvant le bon timing entre les attaques normales et l'enchainement d'objets. Votre équipe sera toujours composée de trois personnages parmi lesquels vous n'en contrôlerez qu'un seul alors que les deux autres seront contrôlés par l'IA. Il est possible pour vous de donner des ordres rapidement à vos alliés mais le plus important/intéressant est que vous pourrez, grâce aux gâchettes, changer de personnage actif même en plein combo ce qui peut donner lieu à de grandes phases de jeu.

Le jeu possède énormément de qualité et le studio a fait de nombreux efforts pour apporter de nouveaux aspects à la franchise telle que l'exploration. Toutefois, on ressent aussi un certain manque de budget sur certaines animations ou mises en scène par rapport à certains gros RPGs. Malgré tout, le concept de la licence est tout à fait respecté et l'alchimie entre les différentes mécaniques du jeu et l'ambiance générale nous tient largement en haleine durant toute l'histoire du jeu.

Le jeu est disponible depuis le 26 janvier sur tous les supports connus dont Steam bien sûr :


Jeux du moment

>> Liste complète <<