Publicité

HyperX Cloud II Wireless – On coupe le cordon !

La gamme des HyperX Cloud n'est pas toute récente, mais elle continue de s'étoffer, avec le nouveau casque Cloud II Wireless, dont la principale fonction, comme son nom l'indique, est d'être sans fil. 

La version avec fil avait déjà convaincu pas mal de joueurs par sa qualité d'écoute et son confort. Voyons maintenant si son grand frère sans fil continue sur la même lancée.

 

Confort

C'est pour moi le gros point fort de ce casque. De l'aveu du constructeur, c'est un aspect qu'ils ont beaucoup travaillé, pour proposer un casque très confortable, même pendant des sessions de jeu prolongées. 

Et clairement, c'est le cas. J'ai notamment pu utiliser le casque pendant plusieurs sessions de raid sur World of Warcraft, donc pendant 3h d'affilée, et je n'ai ressenti aucune gêne, aucune petite douleur sur les oreilles comme c'est parfois le cas. Je prends pour comparaison deux casques que j'ai utilisés justement il y a quelques semaines, le Logitech G432 et le Razer Nari Essentials, et clairement, le Cloud II Wireless est bien au-dessus au niveau du confort.  Les mousses sur les hauts parleurs sont visiblement de très bonne facture et couvrent bien l'oreille sans la compresser. A voir maintenant si elles vont rester aussi confortables sur la durée.

Du côté de la structure, l'ensemble est plutôt solide et le casque tient bien en place sur la tête, sans ressentir là non plus de gêne particulière. Même si le casque tient bien, il ne serre pas trop pour autant et là encore, même pendant des sessions d'écoute prolongées.

Petit ajout appréciable, un petit bouton sur le haut-parleur gauche qui permet de couper le micro, et un contrôle du volume sur le droit. 

A noter également son autonomie, annoncée de 30 heures à volume moyen, ce qui est plutôt raccord avec ce que j'ai pu noter. Attention toutefois, le casque est sans fil grâce au dongle USB fourni, il ne fonctionne pas en Bluetooth. Son utilisation est donc limitée au PC, PS4 et Switch. Il aurait été peut-être de bon ton de proposer un port jack, permettant une polyvalence encore plus grande.

 

L'audio

Attardons-nous maintenant un peu plus sur l'autre composante importante d'un casque, à savoir la qualité audio. Je pourrais vous sortir tout un tas de données techniques, comme le fait qu'il dispose de haut-parleurs de 53 millimètres, d'un son Surround 7.1 virtuel et d'un microphone à réduction de bruit... mais je ne le ferai pas ! 🙂

Je préfère vous parler plutôt de mon expérience utilisateur. Pour ma part, je cherche généralement des casques polyvalents, me permettant de jouer, de participer à des réunions, d'écouter de la musique ou de regarder un film/une série, dans des conditions "correctes". Je dois dire que, de ce côté là, je ne suis pas déçu. J'ai pris l'habitude de l'utiliser dans toutes les situations, sans me poser la question si je prends un autre de mes casques ou pas. 

Le micro est aussi de bonne qualité, mes coéquipiers de raid n'ayant visiblement pas trop de soucis pour m'entendre. Ayant en plus l'obligation de parler relativement bas le soir pour ne pas réveiller la petite famille, il est important pour moi d'avoir un micro avec une puissance relativement significative, ce qui est le cas ici.

On peut d'ailleurs contrôler le volume du micro, ainsi que du haut parleur, grâce au logiciel HyperX NGenuity. De même qu'activer le retour son dans les oreilles, ainsi que la virtualisation en 7.1.

Justement, parlons-en de cette virtualisation, qui est le principal ajout et argument marketing de ce nouveau casque. Malheureusement, c'est un peu la déception sur ce point. Peut-être est-ce parce que je reste un novice en terme de matériel, que je n'y fais pas trop attention, mais je n'ai pas noté de réel changement en activant le 7.1, que ça soit en jeu, en écoutant une musique ou en visionnant un film. La seule chose que j'ai pu noter était une présence plus soutenue des graves, plus gênante qu'autre chose. J'ai ainsi remis le mode Stéréo pour ne plus le changer.

 

Conclusion

Le HyperX Cloud II Wireless réunit tout ce que je recherche dans ce type de casque : une qualité audio correcte, du sans-fil et surtout un confort d'utilisation. 

Le seul point qui lui fait réellement défaut est sa virtualisation 7.1, clairement anecdotique et qui, pour moi, ne devrait pas être le principal ajout mis en avant par la marque. C'est plutôt sur la notion de confort qu'elle devrait se concentrer, car c'est bel et bien pour moi l'atout majeur du casque.

En bref, un excellent casque pour ceux qui recherchent une qualité élevée pour un prix plutôt correct, qui devrait avoisiner les 130-140€ lors de sa sortie (140$ actuellement aux Etats-Unis).


Jeux du moment

>> Liste complète <<