Publicité

When The Past Was Around – Un point’n’click émouvant

C'est lors d'un rapide passage sur l'Indie World (Nintendo Direct) que j'ai découvert le charmant point'n'click des studios Mojiken et Toge Productions. Happé par ses dessins et sa musique toute douce, j'ai souhaité découvrir l’œuvre. Malgré la pub chez Nintendo, c'est sur la version Xbox que j'ai jeté mon dévolu, et voici mon avis après 1h40 de jeu... temps qu'il m'aura fallu pour voir apparaître le générique de fin.

Le jeu est entrecoupé de scène comme celle-ci, illustrant les émotions de notre protagoniste

J'avoue que 2h de jeu, c'est un peu court. Pour autant, l'aventure se suffit à elle-même, et raconte tout ce qu'elle avait à raconter, de manière à livrer une œuvre complète. Qui plus est, l''éditeur épargnera votre compte en banque avec une politique tarifaire honnête, le tarif n'excédant pas 8,49€ sur consoles, et 6,59€ sur PC.

L'histoire nous propose de suivre l'histoire d'Eda, une jeune femme qui vivra une idylle avec le Hibou, son amant, qu'elle chérit de tout son soûl, mais dont les souvenirs se sont estompés. On devra donc traverser de multiples tableaux et résoudre bon nombre d'énigmes pour raviver la mémoire de notre protagoniste et pour reconstituer l'histoire douce-amère qui lie ces deux personnages. L'une des spécificités du titre est de nous conter une histoire sans aucun dialogue. La lecture des différents décors et objets permet de comprendre l'histoire et d'éprouver les émotions qui habitent Eda.

Trouver un objet et interagir avec un autre... WTPWA ne réinvente pas la roue.

Il faut dire que le studio n'a pas lésiné sur les tableaux. Chaque lieu visité est unique, riche en détails et notre personnage parvient toujours à transmettre ses émotions, bien que l'on puisse reprocher une certaine retenue dans leur expression. La partition musicale et les différents effets sonores qui accompagnent l'aventure sont tous réussis, et la musique laissera résonner en nous une émotion diffuse, entre la tristesse, la nostalgie et la joie. Une réussite en terme d'ambiance !

Dans ses mécaniques, When The Past Was Around est on ne peut plus classique. On est sur du pointer-cliquer comme on en a vu des centaines auparavant, et c'est relativement efficace. Comme souvent avec les jeux du genre, je ne saurai que vous recommander d'y jouer avec un combo clavier/souris. La navigation reste efficace avec une manette Xbox, mais on perd un poil en précision et en rapidité d'action. La recherche des éléments nécessaires à la résolution des énigmes ne devrait pas poser trop de soucis aux afficionados du genre. Pour les autres, vous pourrez vous appuyer sur la fonctionnalité "Indices" qui va apposer une icône sur chaque élément avec lequel on peut interagir. Pour autant, le symbole "?" porte un peu à confusion sur certaines énigmes, et m'a fait passer près de 10 minutes sur une scène. Je pensais, à tort, que je devais interagir avec un élément "?", alors qu'il fallait simplement compter le nombre d'éléments présents dans le tableau pour résoudre un des puzzles du chapitre...

Artistiquement, le jeu livre une copie sans faille

Si vous cherchez une œuvre courte et accessible, When The Past Was Around est un titre que je ne peux que vous conseiller. Des point'n'click mettant l'amour à l'honneur, je n'en ai que peu faits dans ma vie, et celui-ci fut agréable à parcourir. Un bon titre pour entamer calmement cette année 2021 !


Jeux du moment

>> Liste complète <<