Publicité

Planet Zoo – DLC Aquatique

Comme à chaque sortie d'un nouveau DLC pour Planet Zoo, je me suis empressée de courir tester les derniers ajouts du pack !

 

Animaux d'habitat

 

Loutre géante

Ce grand mammifère semi-aquatique vit dans le bassin amazonien et dans les savanes inondées du Pantanal, en Amérique du sud. Il demande un terrain relativement grand de 360 m² par animal. L'enclos doit inclure 144 m² d'eau, avec une profondeur importante sur une surface d'au minimum 72 m². C'est un animal relativement facile qui se reproduit bien et qui est plutôt aisé à satisfaire.

 

Caïman nain

Cette petite espèce de crocodilien se trouve dans les rivières et les zones marécageuses des forêts du nord de l'Amérique du sud. Il est vraiment bon marché, coûtant autour des $300 à $400 maximum, et se reproduit bien. En très peu de temps, trois bébés sont nés ! Heureusement, ils ne demandent pas un grand espace, 182 m² seulement, dont 79 m² sera recouvert d'eau (vous noterez ici l'absence de prérequis de profondeur ce qui le rend plus facile dans les scénarios où le terrain ne peut être modifié).

 

Phoque gris

Ce mammifère marin aime les terres autour de l'océan Atlantique. Il nécessite un espace de 200 m² minimum par animal. Dans sa globalité, son espace devra contenir 300 m² d'eau, dont 170 m² avec une profondeur suffisante.

Cet animal ne s'élève pas facilement, j'avais mis une femelle et un mâle, comme d'habitude, et quand certains affichaient déjà deux ou trois petits, les phoques restaient seuls, en duo et malheureux. Après le rachat de deux femelles, les choses se sont améliorées. Mais cela revient cher, un phoque gris coûte au minimum $2 500, et peut monter jusqu'à $3 5000, une belle somme à débourser pour cet habitat avec quatre individus.

Manchot Royal

Cet oiseau marin s'ébat dans l'océan austral et se reproduit dans les îles subantarctiques, notamment les îles Malouines et la Géorgie du Sud. Il s'élève bien dans Planet Zoo, avec un bonheur facile à maintenir. Il lui faut un espace de 200 m² par individu, avec au minimum 144 m² aménagé en eau, dont 86 m² doivent être d'une certaine profondeur.

Il faudra débourser entre $800 et $1 000 en moyenne pour s'offrir un manchot. Comme ces oiseaux n'aiment pas vivre en petits groupes, il sera sans doute important au début d'investir dans au minimum deux couples (ils sont actuellement heureux à 16 !)

 

 

Animal de vivarium

Comme à chaque pack, un de ces petits animaux à installer dans un vivarium vient rejoindre le bestiaire. Il s'agit cette fois de la tortue diamant, qui a la spécificité de déclencher la création d'un vivarium aquatique du plus bel effet. Les tortues coûtent en moyenne autour des $400, même si des spécimens montent jusqu'à $840.

Il faudra bien sûr demander aux vétérinaires d'accomplir ensuite des recherches pour rendre l'environnement parfait pour cette petite espèce de tortue qui se trouve dans les eaux saumâtres et les marais côtiers de l'est et du sud des États-Unis.

 

Scénario

Cette fois, le DLC ne se contente pas d'ajouter des animaux, il propose aussi un scénario chronométré, le Parc de Red Barn River, disponible en trois difficultés :

Niché au coeur de l'Oregon, aux États-Unis, le parc de Red Barn River est un petit zoo familial créé à la fin des années 80. Suite à un énorme don, les propriétaires désirent que vous agrandissiez et modernisiez le parc pour la prochaine saison.

Même en facile, je n'arrive pas à me restreindre à un timer dans un jeu tel que celui-là, qui inclut tellement de paramètres. Pour avoir la médaille d'or, cinq objectifs à atteindre en 1h15 :

  • Avoir au moins 12 espèces d'habitat différentes dans le zoo et augmenter le paramètre général jusqu'à 85%
  • Avoir au moins 2 200 visiteurs
  • Avoir 1 animal 5 étoiles
  • Avoir des bénéfices annuels de $65 000
  • Atteindre une note globale de 4/5.

La médaille d'argent se règle en 1h45, et les lents comme moi obtiendront seulement une médaille de bronze en bouclant les objectifs en un temps supérieur.

Ce parc est vraiment joli, et démontre toutes les possibilités des nouvelles briques de construction ajoutées dans le thème aquatique. J'ai capturé ci-dessous mes endroits préférés, avec le parc des girafes qui ouvre sur une cascade, le coin des manchots et l'observatoire avec un bel auvent ainsi que la grange rouge qui donne son nom à la carte.

Le nouveau vivarium se révèle très... pierreux ! Disponible en deux tailles, et parfait pour accueillir la nouvelle tortue.

Et voici les bâtiments des employés, avec les versions "petites" construites sur pilotis. Ce véritable gain de place présente de nombreux avantages pour les cartes les plus limitées, avec la possibilité de créer des espaces sur plusieurs hauteurs. Une rampe d'accès reste installable dans le cas où la voie d'accès se situe au niveau du sol.

Cette "grotte" créée sous un pont convient parfaitement pour observer les manchots, une installation indispensable à tout parc aquatique.

Enfin, pour conclure sur ce parc, la météo est terriblement changeante, allant du grand soleil à la tempête de neige. Il faut donc prendre ça en compte pour les animaux qui n'aiment pas le froid, en leur installant des chauffages et des unités de régulation de la température de l'eau, sous peine de voir les pauvres caïmans congelés.

 

Conclusion

Avec ses animaux aquatiques originaux et son thème bien différencié des précédents packs, le DLC Aquatique est sans hésiter mon ajout préféré à la simulation de Zoo de Frontier Developments. Vous pourrez participer au scénario chronométré, mais surtout faire un superbe pack aquatique avec les nouveaux animaux (le manchot royal, le phoque gris, la loutre géante et le caïman nain), et tous les autres qui s'adapteront très bien comme les tortues géantes ou le crocodile marin. Il ne manquerait plus maintenant que des requins ou des baleines, car que vaut un parc aquatique sans ces grosses bêtes !


Jeux du moment

>> Liste complète <<