Publicité

Let It Go – Ne jamais abandonner ses rêves

Avec tous ces gros jeux qui sortent en ce moment, il est bon de s'accorder une pause, et c'est ce que j'ai fait à l'occasion de la découverture du titre atypique de Philozofia Studio, Let It Go.

Les premières minutes sont déconcertantes, séries de panneaux présentant la philosophie du Grand Miou-Miou.

Un livre s'ouvre et là, le jeu me demande mon plus grand rêve. Après avoir pris cinq minutes à chercher ce que j'allais choisir (j'ai la tête remplie de projets et d'idées, n'en choisir qu'un est compliqué !), je trouve enfin ce que je vais écrire... et ça ne vous regarde pas ! Ce rêve est réutilisé ensuite dans les dialogues, dans cette quête que Miou-Miou nous donne : abattre les obstacles pour l'atteindre.

Dans une vue à la première personne, on débarque ensuite dans cet endroit où on reviendra entre chaque tentative, un lobby très blanc, avec un bassin en son centre, la gigantesque statue du dieu et un portail étincelant. Il n'y a aucune limite de temps, l'occasion de se reposer et de souffler, mais aussi de discuter avec une mignonne créature qui donne des indices sur ce qu'il serait possible de faire sur l'île. Je vous conseille d'écouter avec attention ce qu'elle raconte, car j'ai appris beaucoup de choses grâce à elle.

Accessible via le portail, l'île est le coeur du jeu, où chaque incursion est limitée à 21 secondes (en tout cas au début), représentées sous la forme d'une jauge d'espoir en bas à gauche de l'écran de jeu. Même si la carte n'est pas très grande, avec une zone centrale entourée de deux promontoires, et une plage en contrebas des falaises sous une cascade, il n'est pas possible de faire grand chose en vingt secondes ! Ce qui amène donc à échouer, encore et encore, une façon de présenter cette quête pour ce grand rêve que l'on voudrait accomplir.

Les mystères sont nombreux, je ne veux pas vous gâcher la surprise si vous allez y jouer, je vais donc me limiter à quelques exemples pour mieux expliquer le gameplay. Dès le début, il est clair que des objets se ramassent et que chacun a un but (au passage, la molette de la souris fait cycler entre les objets ramassés). Ce n'est pas une coïncidence s'il y a des poissons dans le lac où l'on arrive et qu'une créature aime justement manger du poisson ! L'objectif premier reste cependant d'avoir plus de temps, et il existe plusieurs solutions à ce problème. Je vous conseille de bien chercher partout, j'ai notamment trouvé un moyen de doubler ma jauge à 42 secondes. Et la radio, derrière l'étang, ralentit la dégradation de l'espoir si vous retrouvez sa batterie.

Le plus traitre est la gestion des périodes de la journée, car l'île évolue et les éléments ne sont pas toujours en place pour ce que l'on voudrait faire. Seule solution : utiliser la montre, à récupérer sur une table en hauteur, pour changer le moment de la journée en fonction de ses besoins. Si je reprends mon exemple de la créature friande de poisson, elle dort la nuit, ce qui empêche de lui rapporter sa nourriture. Un feu ne brûlera qu'à un certain moment, tandis que les statues qui bougent ne prendront tout leur intérêt qu'à un autre... En sachant que l'heure de départ est aléatoire à chaque entrée, seule variance dans ces explorations qui se révèlent être toujours les mêmes... et en même temps si différentes car, pour progresser, il faut expérimenter et explorer, jusqu'à trouver l'enchaînement parfait des éléments... et la fin.

Comptez de deux à cinq heures pour boucler le jeu, selon la manière dont vous galèrerez à assembler le puzzle des énigmes, et si ensuite vous cherchez les succès et l'amélioration de votre temps. Le speedrun pourra être une façon d'en profiter encore un peu plus longtemps si vous avez l'âme d'un compétiteur. Un brin agaçant, et tout aussi étonnant, Let It Go tente de dépoussiérer les jeux d'énigmes, et il le réussit d'une façon tout à fait surprenante qui ne plaira pas forcément à tout le monde à cause du core gameplay en lui-même : la limite de temps. Si vous aimez le genre, et que faire et refaire ne vous dérange pas, un projet à découvrir dès maintenant sur Steam :


Jeux du moment

>> Liste complète <<