Publicité

SpellForce 3 : Fallen God – L’arrivée des trolls !

Cela faisait déjà un peu plus d'un an que l'éditeur THQ Nordic n'avait pas ajouté de contenu pour sa licence Spellforce. Il revient en cette fin d'année avec l'extension stand-alone "Fallen God" pour continuer à faire vivre son titre.

L'univers de Spellforce s'est enrichi au cours de ces dernières années. Le studio avait sorti en 2017  le jeu de base qui avait été reçu de façon assez mitigée par la communauté à cause notamment de difficultés techniques ou d'équilibrages. Il avait alors effectué de nombreux patchs correctifs pour corriger le tir et rendre sa gloire d'antan à la licence. Toutefois, le retour auprès de la communauté s'est fait avec la sortie de l'extension stand-alone Soul Harvest qui proposait une campagne assez originale et de nouvelles classes.

Ce nouveau pan d'histoire vous mettra aux commandes de la faction des trolls dans laquelle le joueur pourra prendre le contrôle d'Akrog, le chef du clan de la lune, devant parcourir les terres d'Urgath à la recherche d'un nouveau foyer et d'un nouveau dieu à vénérer, tout cela par la faute des humains qui l'ont chassé de ses terres. Comme toujours, le chemin sera tortueux et de nombreux obstacles se mettront aux travers de votre route et de celles de vos compagnons. Pour les néophytes de la licence, le jeu proposera en début de jeu un outil d'aide/conseils pour se familiariser avec l'univers et les mécaniques de la licence.

Fallen God reprend les bases de la licence avec ses deux mécaniques de jeu bien distinctes : RPG et RTS. Pour la première, vos héros auront toujours la possibilité de s'équiper d'une multitude d'objets ramassés ou créés par votre forgeron ainsi que de se développer à travers deux arbres de classes dont l'un aura été choisi pour chacun d'entre eux. Ces arbres de talents débloqueront des capacités passives et/ou actives pour vos héros qui leur permettront de bien se préparer contre la multitude d'adversaires. Si vous ne savez pas trop quoi jouer pour votre première partie, il est vivement conseillé de prendre les classes ayant les mêmes attributs que la classe obligatoire pour le personnage afin de ne pas trop s'éparpiller dans le choix de ces attributs et de garder une certaines efficacité.

La composante RTS est représentée grâce à la création de votre village qui se fera sur certaines cartes du jeu. Même pendant votre exploration avec votre compagnie de personnages, il faudra continuellement veiller à l'expansion et y garder un œil, car l'IA se fera un malin plaisir à vouloir raser votre localité. Votre base vous servira à agrandir votre armée sur la carte pour en contrôler les différents secteurs, tout en vous permettant de récolter des ressources (limitées par la carte) et ainsi d'améliorer vos personnages principaux. Le mix entre les deux genres est toujours intéressant et propose un défi constant pour maintenir l'équilibre entre les deux côtés de la balance.

Le studio a fait de nombreux efforts sur la direction artistique qui pouvait pêcher dans les deux précédents jeux (ce point avait été vivement critiqué). La qualité graphique est bonne sans être exceptionnelle, mais vous permettra d'admirer les différents décors des cartes ou les détails des personnages. Les effets de terrain et de lumière sont assez bien respectés pour donner une bonne immersion au titre. Ce point est d'autant plus vrai dans des lieux d'intérieurs ou de grottes où les effets et l'ambiance sont au rendez-vous.

Même si le studio a fait d'énorme progrès sur bien des points, on peut regretter qu'il n'ait pas fait le choix d'intégrer à nouveau le système de trois arbres (disparu avec le jeu de base) qui était une aubaine pour la partie RPG. Il a toutefois innové sur cette dernière en proposant des classes qui évoluent en fonction des choix de dialogues/moraux que nous effectuons. Côté combat, on peut aussi trouver cela parfois un peu brouillon à cause de la carrure de ses personnages et de ceux de l'adversaire. C'est le premier Spellforce où j'utilise la fonction Click'n'Fight (roue crantée des sorts) en mode pause pour avoir le temps d'évaluer les forces adverses tant elles peuvent parfois être fort petites.

THQ Nordic a su écouter sa communauté pour créer son dernier stand-alone. Même si tout n'est pas parfait, les nombreuses améliorations que peut proposer ce dernier valent beaucoup plus que les petits défauts que l'on pourrait lui trouver. La campagne d'une vingtaine d'heures ainsi que le multijoueur amélioré vous proposeront de nombreuses heures de jeu dans les terres d'Urgath. Le prix n'étant pas si excessif pour le contenu, si vous hésitez à découvrir cette licence, c'est peut-être le bon moment.


Jeux du moment

>> Liste complète <<