Publicité

The Survivalists – Featuring l’armée des 12 singes

Comme vous le savez probablement depuis longtemps, j'aime les jeux de survie. Probablement parce que cela me rappelle mon enfance. À moins que ce soit le fait de se retrouver tout nu à certains moments de ce genre de jeu, je ne sais pas trop. Quoiqu'il en soit, je les apprécie du moment où ils sont bien ficelés et un brin originaux d'une manière ou d'une autre.

Dans le cas de The Survivalists, l'originalité vient de 2 aspects. Mais avant d'en parler, il me semble important de préciser que le jeu ne réinvente pas le genre de jeu de survie ni dans les mécaniques, ni même dans le concept ou l'histoire. En effet, le joueur se retrouve échoué sur une île apparemment déserte et devra récolter ressources et objets, fabriquer de l'équipement, un abri et affronter les autochtones peu partageurs, pour finir par s'échapper de l'île après avoir exploré donjons, appris des recettes utiles pour rester en vie et fabriquer des objets clés.
Du déjà vu, donc.

Mais le premier point qui surprend est le visuel. Très coloré, l'angle et le style de vue donnent un aspect très Mode 7 réussi et très agréable. Bien évidemment, la plupart des gens à la vue du terme "Mode 7" me penseront sous influence de substances hallucinogènes ou alcoolisées, mais il n'en est rien. Petite leçon d'histoire vidéoludique :
Le Mode 7 est le nom donné à une fonctionnalité capable de simuler une sorte d'effet 3D sur Super Nintendo. Les développeurs s'en servaient surtout pour réaliser des cartes du monde dans de nombreux RPG (Final Fantasy VI, Secret of Mana, etc.), mais aussi pour des jeux de courses comme l'excellent F-Zero ou des jeux d'action afin d'enrichir les effets spéciaux et la profondeur des environnements.
Ce Mode 7 a rapidement été mis de côté avec l'arrivée des polygones et de la 3D sur la génération qui a suivi, mais en son temps, ce fut une véritable révolution.
Du coup, retrouver un jeu actuel avec un résultat faisant très Mode 7 fait vibrer la corde nostalgique, d'autant plus que le jeu reste visuellement très propre contrairement au pâtés pixellisés des maps sur Super Nintendo.

Seconde originalité du jeu : elle vient du système de singes. Durant vos explorations, vous croiserez sur votre chemin des singes. Qu'ils soient emprisonnés dans des cages ou errants et affamés, rendez-leur service et ils vous suivront dans vos péripéties. Et c'est là où The Survivalists se démarque de la concurrence, puisque les nombreux singes que vous recruterez pourront vous imiter, permettant ainsi une certaine automatisation des tâches.
Encore faudra-t-il leur apprendre et c'est probablement là où ça coince un peu car les singes ne comprennent qu'une chose à la fois et ont besoin de l'outil adéquat en bon état pour parfaire leur tâche. Il faudra alors user de ruse en utilisant plusieurs singes pour réaliser une tâche complète.

Exemple :
J'ai besoin de bois. Beaucoup de bois, mais je ne peux pas faire que ça car il me faut trouver aussi à manger pour rester en vie et explorer pour récolter la ressource manquante et fabriquer tel objet essentiel.
Les singes ne pouvant explorer à ma place, certains vont s'occuper du bois.

Je commence donc par rassembler mes troupes et leur demande de me suivre jusqu'à une forêt non loin de ma base. Je choisis l'un d'entre eux et lui donne une hache. Je lui demande via le menu singe de m'imiter et commence à couper un arbre pour lui montrer la tâche qu'il doit faire. Une fois la manoeuvre acquise, il se met à couper un arbre, puis un autre jusqu'à ce que sa hache soit brisée ou qu'il n'y ait plus d'arbre.
Pendant ce temps, le bois ne va pas se ramasser tout seul, ni même se mettre dans un coffre dans ma base, puisque le singe qui coupe ne fera que couper. Alors je montre de la même manière à un singe comment ramasser et où l'emmener en lui montrant... mais cela n'ira pas. Certes, il va réaliser la tâche, mais morceau de bois par morceau de bois, ce sera bien trop long.
J'ai donc la possibilité de créer une chaîne avec plusieurs singes pour accélérer la cadence, ou de faire en sorte que chacun des singes fasse tout le trajet, ou encore de donner un coffre à un singe à côté de la forêt pour que le ramasseur les dépose directement et rappeler le singe/coffre une fois ce dernier rempli.
Mais malgré tout, le ramassage est bien plus lent que si vous le faisiez vous-même. À condition que votre barre d'inventaire à la Minecraft ait suffisamment de place, bien sûr.

Les singes peuvent faire quasiment tout ce que vous pouvez faire, mais une seule tâche à la fois : combattre, fabriquer, cuisiner, construire, mais le système, bien qu'original et sympathique, puisque certaines énigmes nécessiteront de les faire vous imiter pour ouvrir des portes par exemple, reste assez fastidieux et montre ses limites assez facilement dans de nombreux cas et auront besoin qu'on les "babysitte" de manière assez poussée, tel un esclavagiste. Cependant, vos compagnons gagneront en expérience selon les tâches que vous leur donnerez et les effectueront plus vite et efficacement en les spécialisant.
Vous pourrez même choisir leur couleur pour distinguer rapidement quel singe vous avez entraîné à cuisiner de celui spécialisé dans la construction.

Le reste du jeu est relativement typique des jeux de survie donc je ne vous ferai pas l'affront de vous l'expliquer. Cependant, The Survivalists va peut-être tirer son épingle du jeu avec son mode multijoueurs dont de la survie à 4. Enfin ça, je pourrai vous en parler seulement si j'arrive à trouver une partie. La seule que le jeu a réussi à trouver tous modes confondus depuis 3 semaines de jeu sur Xbox One, disons que même avec une jambe dans le plâtre et en rampant, privé de mes béquilles (malheureusement, j'ai eu à le faire) je vais plus vite que mon personnage sur cette partie tellement le lag était présent et que la déco a suivi 1 minute après. Vu qu'apparemment on se connecte directement aux parties des autres (ou eux sur la vôtre), il faut donc avoir une très bonne connexion pour pouvoir héberger.

C'est franchement dommage car le jeu est très sympa, l'originalité des singes bien qu'un peu fastidieuse est hyper intéressante et personnellement j'adore les jeux de survie et encore plus quand on peut y jouer avec 2 ou 3 amis. Donc si vous voulez la jouer perso ou si vous avez une connexion solide et jusqu'à 3 potes avec qui faire des singeries, foncez. The Survivalists est assez original et bien fichu pour que ce ne soit pas simplement un jeu de survie de plus. Vendu 24,99€ sur :


Jeux du moment

>> Liste complète <<