Publicité

Solasta: Crown of the Magister – Dungeons & Goblins !

Avec la sortie de Baldur's Gate 3, nombreux sont ceux qui passent à côté de jeux qui peuvent être aussi bons, bien que plus modestes dans leur communication. Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur un jeu qui est tiré également des mécaniques de Dungeons & Dragons, du nom de Solasta: Crown of the Magister. Un jeu qui vaut le coup d'œil, mais parviendra-t-il vous attirer dans sa toile ? Eh bien, c'est ce que nous verrons dans cet aperçu sur PC.

 

Histoire

Vous êtes un groupe d'aventuriers chargé par le Grand Conseil d'explorer les Badlands, une terre corrompue depuis le grand cataclysme. Cette équipe aura une première mission simple et pourtant cruciale : découvrir ce qu'il se trame dans un fort, et où se trouve son capitaine. Mais rien ne se passe jamais comme prévu, n'est-ce pas?

Mon avis : le scénario met en scène quatre personnages qui seront ce que vous en ferez, avec chacun son histoire et ses valeurs... chose importante lors des choix que vous opérerez tout au long de l'aventure. En soi, la trame est plutôt bonne et réserve son lot de surprises et de révélations en tout genre, mais possède aussi son lot de clichés que l'on voit venir parfois à trois kilomètres. Cependant, sa qualité est plus que réjouissante et poussera le joueur à aller plus loin pour connaitre le fin mot de l'histoire.

 

Graphismes & ambiance

Le jeu nous propose des graphismes somptueux pour les décors, les effets de lumières et l'ambiance visuelle est vraiment de très bonne facture. Cependant, cela est contrebalancé par des personnages moins réussis qui, forcément dénotent un peu. Bien qu'ils sont loin d'être laids, ils ne sont simplement pas au niveau du reste. Le tout est composé également d'un bestiaire bien modélisé et varié.

Niveau sonore, on se retrouvera vite divisé entre l'austérité qui règne, mais qui rend le jeu plus immersif du moment que l'on joue au calme, et les bruitages des compétences et des coups qui sont, eux, parfaitement maitrisés et font plaisir à l'oreille.

 

Gameplay

Création de personnage

Avant de se lancer dans l'aventure, vous pourrez créer un groupe de personnages personnalisables à souhait. Avec un nombre de choix assez impressionnant, chacun trouvera forcément la dream team adaptée à son style de jeu.

Vous pourrez gérer sa race, sa classe, ses caractéristiques, ses bonus, son équipement, sa moralité, etc... chaque choix que vous ferez aura forcément une incidence sur le reste de l'aventure. Je m'attarde sur le choix des caractéristiques car cela reste intéressant de préciser que vous pouvez au choix dépenser directement des points... ou bien laisser faire le hasard en tirant des dés. Libre à vous de retirer plusieurs fois... ou de garder vos tirages !

Une fois le nom et l'apparence choisis, vous aurez donc votre personnage sur l'écran des choix, prêt à partir à l'aventure avec d'autres personnages prédéterminés ou bien ceux que vous aurez également choisis.

 

Mode voyage et artisanat

Lors de votre voyage, vous passerez par une carte qui montrera votre avancée d'une zone à une autre. Pendant ce temps, vous pourrez en profiter pour faire de l'artisanat : autant allier l'utile à l'agréable ! Vous aurez le choix entre trois modes de déplacement :

  • Lent : vos personnages se reposeront correctement sans dépasser leur limite et exploreront les lieux rencontrés en quête de matériaux et de rations.
  • Normal : un équilibre parfait entre lent et rapide, vous vous déplacez de manière à gérer votre fatigue et en fouillant vite fait les lieux.
  • Rapide : vous foncez à travers champs en dormant le minimum possible et en ne faisant pas vraiment attention à ce qui vous entoure.

Chaque mode possède ses avantages et devra être choisi en fonction de la situation. Chacun possédant ses propres chances de se faire attaquer en cours de route, et laissant libre cours aux personnages de faire des actions ou pas. Toute action réalisée est visible dans le journal de voyage.

 

Exploration et combat

Un tutoriel bien fichu sous forme de flashback de personnages vous explique les bases du jeu de manière à ce que vous puissiez au moins vous débrouiller dans vos aventures. Ce qui est encore plus intéressant, c'est que l'on a de suite des bases sur des mécaniques intéressantes telle que pousser un ennemi d'un pont, faire s'effondrer des éléments de décors, etc. Autant de choses qui paraissent simples de prime abord, mais deviendront tellement essentielles pour l'aventure que cela demandera aussi une rigueur certaine pour trouver toutes les combines qui ne sont pas non plus à la portée d'une personne n'étant pas immergée complètement dans le jeu.

Les règles de l'exploration demanderont une équipe bien trouvée qui puisse découvrir les pièges et objets cachés, logique en soi pour la survie. Certains sorts peuvent vous y aider à condition de les avoir préparés. Car vous ne pourrez pas utiliser tous vos sorts comme dans n'importe quel RPG lambda, mais vous devrez faire une sélection après vous êtes reposé. Cet aspect intéressant typique d'un D&D donnera un aspect stratégique vraiment plus que bienvenu. Chaque joueur devra faire ses choix en fonction de son style, mais surtout des situations.

Chaque action sera déterminée en réussite ou échec par un jet de dés qui vous donnera votre résultat. Si votre score est suffisant, vous réussirez, mais dans le cas contraire, vous échouerez et parfois obtiendrez des résultats inattendus (pas forcément mauvais) ou catastrophiques. Il sera par exemple plus logique d'envoyer un roublard équipé d'outils de voleur désamorcer un piège plutôt qu'un justicier bourrin.

Le combat sera déterminé par celui qui vaincra l'autre en premier, logique ! mais pour cela, vous pourrez user du décor quand cela est possible, en plus de votre force. Vous pourrez  ainsi avoir l'avantage en surprenant l'ennemi en mode discrétion ou bien en déclenchant un mécanisme lui infligeant de lourds dégâts avant même que les hostilités ne commencent. En combat, il faudra également faire très attention au placement, car un abri ou un obstacle vous protégera efficacement, ou protégera vos ennemis. Faire du décor une arme est quelque chose de très utile.

 

Montée de niveau

La montée de niveau sera bien évidemment de la partie. Plus vous monterez, plus des avantages puissants vous seront conférés. Pour un mage, par exemple, vous aurez plusieurs écoles de magie pour vous spécialiser, pour le justicier, ce sera des styles de combats, etc. Chacun pourra faire comme il le souhaite, mais vos choix seront irréversibles, et pèseront lourdement pour la suite de votre périple.

 

Conclusion

Faire le tour de toutes les possibilités de Solasta: Crown of the Magister demanderait énormément de temps de jeu, et pour cela, chacun pourra être sûr que son investissement sera rentabilisé tant on accroche au jeu. Car le style tiré de Dungeons & Dragons est plus exigeant que nombre de RPG assez simples et vous tenant la main que l'on a pu voir ces dernières années. Loin d'être insurmontable, il donnera tout de même du défi, si tant est qu'on lui pardonne ses quelques défauts qui trainent ici et là, telle que la cinématique d'intro non traduite pour le moment. Le jeu étant en Early Acces, je n'ai aucun doute qu'il va s'améliorer de patch en patch.


Jeux du moment

>> Liste complète <<