Publicité

Paper Beast – Folded Edition – Plus beau mais moins immersif

Ayant fait récemment l'aventure, paré de mon Oculus Rift S, j'ai souhaité rempiler pour voir ce que la "Folded Edition" avait dans le ventre. Si vous souhaitez consulter mon aperçu initial, je vous renvoie à ce dernier, qui est plus complet que cet article, comparant essentiellement les 2 versions.

Paper Beast nous revient donc dans une version amputée de son élément pourtant vendu comme "central", la réalité virtuelle et, à mon grand étonnement, on a affaire à un portage assez réussi, bien que l'immersion en pâtisse forcément. Passer d'un monde conçu en 360° à un monde avec un champ de vision qu'on qualifiera d'honnête, ça laisse quelques traces.

Heureusement, cela n’entache pas l'univers ô combien particulier créé par l'équipe d'Eric Chahi, toujours aussi mystérieux et intriguant. Ce que le jeu perd en immersion, il le gagne en définition et en qualité d'image. L'Oculus Rift S n'étant pas le casque avec la meilleure définition du marché, ni avec la meilleure qualité d'image, il me fut donc agréable de revoir un monde bien plus fin et coloré que lors de ma première traversée, en 4K et sans que mon PC ne bronche.

RAS sur l'aspect technique donc. Je ne peux toutefois pas en dire autant en ce qui concerne les contrôles. Pensé comme un titre VR, ce dernier se maniait avec beaucoup d'aisance grâce aux 2 Oculus Touch. Armé d'un combo clavier/souris ou d'un pad Xbox, l'expérience est tout autre. Oubliez la téléportation inhérente à beaucoup de jeu en réalité virtuelle. Ici, on se déplace avec le stick ou le combo ZQSD. Ayant toujours un peu de mal avec la téléportation, je me suis retrouvé plus à l'aise avec ce mode de déplacement. En revanche, l'interaction avec les créatures, le décor et les objets n'est pas aussi aisée qu'elle pouvait l'être avec le contrôleur droit de la VR. Si la saisie d'objets (simple clic souris ou appui sur RT) ne pose pas trop de problèmes en tant que telle, la maniabilité dans l'espace en pose quelques uns. Difficile de la contrôler efficacement. La caméra bouge très lentement, l'objet se traîne, et on n'arrive pas toujours à bien le repérer dans l'espace, surtout quand il faut le rapprocher/l'éloigner de nous. Après plusieurs dizaines de minutes, on s'habitue néanmoins plus ou moins à la chose. J'ai personnellement opté pour le contrôleur Xbox qui me semblait répondre mieux que le combo classique du PC.

Paper Beast - Folded Edition est donc une adaptation plutôt propre du matériel de base. Mais, pour ceux ayant un casque de réalité virtuelle, je ne saurais que leur recommander de faire le jeu dans cette version, bien plus immersive et adaptée en terme de contrôles. Toutefois, la version "sans VR" reste jouable et saura convaincre les joueurs souhaitant s'aventurer dans ce monde unique et incroyablement vivant.


Jeux du moment

>> Liste complète <<