Publicité

SteelSeries – Arctis 9 – Le retour d’un bestseller

L'Arctis 7 avait déjà convaincu clamoune depuis des années, il l'utilise au quotidien et il en est très satisfait. Alors quand il a vu passer le communiqué de presse le 15 septembre annonçant la sortie de l’Arctis 9 pour PC et PlayStation, il n'a pas hésité un instant à demander s'il était possible de le tester. Un mois plus tard, surprise, le casque débarque dans notre boite aux lettres !

La boite, blanche et orange, ne paie pas de mine. Il n'y a pas de présentoir ou de fenêtre pour voir l'intérieur. Au-delà des fonctionnalités principales résumées, le regard est attiré par les encarts commerciaux. À l'avant, un gros sticker doré note que ce casque provient des "créateurs du meilleur casque de jeu sans fil" dixit PC Gamer. Ou encore que les pros ont gagné le plus d'argent de la part de Steelseries que de n'importe quelle autre marque. Un des petits côtés est aussi dédié à la glorification de la série Arctis, avec pas moins de seize mentions dans des magazines et des sites populaires, principalement pour l'Arctis Pro et l'Arctis 7, ainsi que leurs variantes. Quelle introduction !

Le produit à l'intérieur est plus discret, coincé dans son plastique et protégé par une nouvelle épaisseur de carton. Visuellement très similaire au 7, l'Arctis 9 s'insère dans la digne lignée de cette série bien connue, la boite nous l'ayant suffisamment rappelé !  Nous retrouvons notamment le bandeau de suspension en tissu avec son gros scratch pour ajuster la hauteur des oreilles, un système aussi simple qu'efficace qu'il est étonnant de ne pas voir plus souvent. La pression exercée sur les oreilles, et sur le haut du crâne, est limitée par rapport aux concurrents. L'aspect visuel est également conservé avec les dessins caractéristiques et le logo de la marque sur le côté. Les oreilles sont à l'abri dans des coussinets en tissu Airweave. L'ensemble est monté sur un arceau renforcé en acier pour un poids relativement correct (je n'ai pas trouvé la mesure exacte dans les caractéristiques techniques mais la balance de cuisine m'indique xx grammes).

Différentes connectiques sont fournies : un câble transmetteur sans-fil d'un mètre qui se branche en USB (ce qui assure la compatibilité PC et PlayStation) et un câble de charge d'un mètre cinquante pour... oui, bravo, charger le casque, ce qu'il faudra penser à faire en moyenne toutes les vingt heures. Un excellent point mis en avant dans le guide qui accompagne le kit de presse, où la marque s'amuse à mettre en parallèle les points forts et les points faibles entre deux casques des copains :

La grosse particularité de l'Arctis 9 vient de sa double-bande. D'un côté, il propose une connexion sans fil 2,4 GHz sans perte via le transmetteur USB, qui est relié à la console ou à l'ordinateur. Mais, en parallèle, le casque est également capable de gérer une connexion Bluetooth (v4.1) pour se connecter à un téléphone portable par exemple. Résultat, l'utilisateur peut mener un appel tout en jouant, le tout en n'utilisant qu'un seul casque ! Direct dans les oreilles ! Bien sûr, cela ne fonctionnera que si le dit appareil reste à portée, soit dans les douze mètres.

Du côté technique, l'ensemble profite de l'expérience de la gamme Arctis : la puissance du son surround DTS Headphone:X v2.0 (qui ne fonctionne que sur PC). L'impédance nominable est à 32 Ω, la fréquence en réponse va de 20 à 20 kHz. La distorsion de l'harmonique totale est inférieure à 3% à 1mW, en restant dans les limites de la fréquence en réponse. La sensitivité est à 98 dBSPL à 1kHz / 1 mW. Enfin, ChatMix offre les commandes nécessaires pour régler le son des jeux et des discussions à la volée directement depuis le casque, grâce à un bouton qui se situe sous l'oreille gauche. L'oreille droite accueille un bouton de volume, une activation/désactivation du microphone, l'activation du Bluetooth, la mise en marche, et deux prises : jack et charge micro-USB (cette dernière servant aussi pour les mises à jour de logiciel).

Le microphone est rétractable, avec une réduction de bruits bidirectionnelle, une fréquence en réponse de 100 à 6,5 kHz, et une sensitivité de - 38 dBV/Pa. Il profite de plus d'une certification Discord avec la technologie ClearCast. Concrètement, je n'ai jamais vu un micro qui ne fonctionnerait pas avec Discord, mais bon ! Il paraît même que le microphone utilise la même technologie d'élimination des bruits que les équipages sur les ponts des porte-avions.

Enfin, le casque ne fonctionnerait pas sans son transmetteur. Cette petit boite ronde présente un interrupteur pour passer du mode PC à PlayStation, l'appairage ainsi qu'une entrée/sortie Jack pour brancher des enceintes par exemple.

Maintenant, quel est notre ressenti après une grosse semaine d'utilisation ? En comparant avec l'Arctis 7, le fait que les boutons aient été déplacés légèrement vers le haut les rend moins facilement activables par erreur, tout en ne les rendant pas moins accessibles. Le bouton pour couper le son est aussi un peu plus gros, ce n'était pas forcément nécessaire, mais ça reste appréciable. Le micro rétractable est une excellente chose conservée du 7, tout comme le bandeau de suspension qui assure un ajustement parfait pour toutes les morphologies. Cela est toujours un peu perturbant par rapport aux autres casques où il faut régler les oreilles, mais cela le rend plus versatile. Nous avons par exemple testé avec un casque de réalité virtuelle, et cela passe par dessus. Un fil de moins !

L'appairage est toujours aussi rapide, le son et la voix parfaits, il n'y a rien à redire. La spécificité de ce modèle, la double-bande, fonctionne comme expliqué. Nous avons testé avec l'ordinateur qui passait une vidéo YouTube, et une conversation Skype sur l'iPhone. Cela a fonctionné sans avoir à bidouiller. ChatMix est excellent pour assurer un bon équilibrage des entrées, jusqu'à pouvoir couper la musique pour mieux se concentrer sur sa conversation téléphonique (ou, à l'inverse, réduire à un chuchotement son interlocuteur).

Bien sûr, 199,99€ sera peut-être un obstacle pour certains d'entre vous, mais c'est le prix à payer pour, sans aucun doute et malgré le manque de modestie de la marque, l'un des meilleurs casques sans fil du marché !

Amazon - 199,99€


Jeux du moment

>> Liste complète <<