Publicité

World of Warcraft – La BD qui retourne aux sources

Alors que je tourne en rond sur le serveur à attendre la sortie de Shadowlands, malheureusement repoussée au 24 novembre, j'ai eu la surprise de recevoir deux livres à la maison, les tomes 1 et 2 de la réédition d'une bande-dessinée World of Warcraft originalement sortie de 2007 à 2009 et éditée par Panini Comics : Étranger en terre étrangère (épisodes 0 à 7) et L'Ennemi révélé (épisodes 8 à 14).

Lorsqu'un amnésique se réveille sur les côtes de Kalimdor, c'est le début de la quête épique du guerrier Lo'Gosh et de ses improbables alliés, Broll Mantelours et Valeera Sanguinar. Ensemble, ils vont nouer des relations compliquées avec les autres races, et au sein même de leur groupe. Ils devront également affronter l'Alliance ainsi que la Horde pour découvrir les secrets du passé de Lo'Gosh.

  • Scénario : Walter Simonson
  • Dessin : Ludo Lullabi
  • Encrage : Sandra Hope, Richard Friend et Philip Moy
  • Couleurs : Randy Mayor et Carrie Strachan
  • Traduction FR : Thomas Davier
  • Lettrage FR : Christophe Semal

Le guerrier Lo'Gosh partage le visage et les souvenirs de Varian Wrynn, le roi de Hurlevent. Cependant, un seul homme peut porter la couronne. Avec l'aide de ses amis Broll et Valeera, ainsi que de nouveaux alliés comme Thargas Courbenclume, Lo'Gosh est déterminé à reprendre le pouvoir des mains de son imposteur. Mais Varian est-il vraiment son ennemi ?

  • Scénario : Walter Simonson
  • Dessin : Jon Buram et Mike Bowden
  • Encrage : Jerome Moore, Sandra Hope, Mike Bowden, Richard Friend, Mark Irwin, Philip Moy, Trevor Scott, Andy Smith, Lee Townsend, Joe Weems et Jeff Whiting
  • Couleurs : Randy Mayor, Milen Parvanov et Allen Passalaqua
  • Traduction FR : Thomas Davier
  • Lettrage FR : Christophe Semal

Parmi ces noms, si vous êtes des amateurs du genre, vous aurez remarqué quelques personnes connues, dont notamment Walter Simonson (Thor), Ludo Lullabi (Lanfeust Quest), Sandra Hope (Justice League of America), Jon Buran (Free Realms) et Mike Bowden (Marvel's Hero Project).

Graphiquement, c’est un régal. Le coup de crayon est rapide, incisif. Les personnages sont là, passionnés, énergiques, toujours tendus dans des positions extrêmes, presque jamais statiques mais en mouvement, en devenir, en déplacement. Ce qui produit une puissance et un vibrato incroyables dans l’expression des visages, le maintien des corps, le positionnement des mains jamais inertes, des bras toujours actifs ! Tout cela donne une vie intense à ce foisonnement de corps, même lorsque ce sont des personnages secondaires. La foule elle-même, on la sent là, à l’affût, certes derrière les personnages principaux, mais dans un arrière-fond palpable et dense.

Les dialogues vont à l'essentiel, pour mieux connaître ces personnages bien connus des joueurs du jeu vidéo car beaucoup ont depuis été introduits dans l'Azeroth que parcourt quotidiennement des millions de joueurs. Avant le « dire », il y a le « montrer », le « voir ». A la limite on n’a pas besoin de savoir que l’orque a envie de casser la gueule au trublion, la menace est présente dans le visuel et la parole devient presque redondante, voire inutile à certains endroits.

Tellement on a affaire à de petits tableaux et la magistrale façon dont les couleurs sont agencées renforce cette impression. Chaque vignette est une œuvre d’art à part entière surtout que, fort souvent, une seule couleur par vignette est appliquée. Et le choix des couleurs est éloquent : des verts pâles, délavés, d’un émeraude quasi transparent, des oranges fulgurants, des rouges puissants, des jaunes solaires. Le tout agencé avec perspicacité, un peu à la manière d’un vitrail, en pleine page ou en éclatement de six à huit sections, juste séparées par un mince liseré noir.
J’ai peut-être été moins captivée par les décors. Ayant accordé une attention plus soutenue aux personnages. Mais c'est finalement aussi le but de ces livres : offrir un passé aux PNJs de WoW !

Enfin il faut souligner la qualité de l’impression sur un support glacé assez épais. Là aussi on gagne encore dans l’aspect "œuvre d’art" de cette parution. Peut-être un regret : le format. En effet, ce format me semble un peu petit, j’aurais préféré avoir quelque chose de plus grand. Surtout que le liseré qui sépare les vignettes étant très étroit, l’aspect dense peut paraître parfois un peu confus. Mais c’est un bémol minuscule par rapport à l’ensemble…

Tout simplement magnifique ! je me répète ! Vous trouverez chacun des tomes à 20€ sur le site officiel de Panini France, mais également chez votre libraire préféré :

Les images intérieures ont été prises en photo et ont comme seul but de vous donner une idée. Mais elles ne sont pas représentatives de la qualité du produit. Tous droits réservés Panini France. 


Jeux du moment

>> Liste complète <<