Publicité

Star Wars Squadrons – La Force est avec lui !

Annoncé un peu par surprise alors que l'on ne l'attendait finalement pas, Star Wars Squadrons est maintenant là. Après un Fallen Order d'assez bonne facture, est-ce que la malédiction serait enfin levée sur les jeux Star Wars ?

Ce Squadrons va puiser un peu dans l'ADN des jeux Star Wars des années 90 centrés sur les batailles spatiales, très populaires, et qui ont laissé un souvenir impérissable à ceux qui les ont connues. On retrouve ici exclusivement des batailles spatiales multijoueurs, à bord des vaisseaux les plus emblématiques de la saga, accompagnées d'une campagne solo d'une dizaine d'heures environ.

 

Campagne

La campagne solo fait un peu office de tutoriel, au moins pour les premières missions. On y suit l'histoire entrecroisée de deux pilotes, l'un de la République et l'autre de l'Empire, prenant place juste après la destruction d'Alderaan, dans l'épisode III, au moment donc où les affrontements entre les deux factions sont les plus violents.

Il nous est donné le choix de personnaliser, de façon assez succincte, son personnage (genre, apparence et nom). Une personnalisation pas très poussée, mais cela n'a que peu d'incidence, les seules fois où l'on voit le personnage se déroulant lors de cinématiques.

Je ne rentrerai pas dans les détails de l'histoire pour ne rien spoiler, mais je peux vous dire qu'il s'agit d'une campagne intéressante au niveau de l'intrigue, avec des personnages plutôt bien travaillés, bien loin du manichéisme des films. C'est d'autant plus vrai pour les personnages de l'Empire qui, loin d'être de simples soldats obéissant aveuglément, ont une certaine profondeur (toute relative, on reste dans un jeu vidéo quand même).

 

Le multijoueur

Comme beaucoup de jeux de ce type, le multijoueur est la composante principale avec, à chaque fois, des affrontements en 5 contre 5. On y retrouve toutefois seulement deux modes de jeu :

Combat aérien

Il s'agit en fait d'un match à mort par équipes, opposant deux escadrons. Le but étant d'éliminer un maximum d'adversaires.

Gameplay côté République

Gameplay côté Empire

 

Bataille de Flottes

C'est un mode un chouilla plus stratégique. Chaque camp possède deux croiseurs ainsi qu'un vaisseau amiral. Le but est de faire grimper une jauge de moral en détruisant les chasseurs adverses. Une fois remplie, il est possible de s'attaquer aux plus gros vaisseaux : les deux croiseurs en premier, puis ensuite le vaisseau amiral, en essayant de détruire au maximum ses points faibles.

Les parties fonctionnent donc un peu comme un ping-pong entre les deux factions, attaquant un coup, puis devant défendre ensuite, et ainsi de suite.

 

Personnalisation

Au fur et à mesure des parties, notre pilote gagne des niveaux, ainsi que des devises, permettant d'acheter de nouveaux équipements et cosmétiques :

On retrouve deux devises de personnalisation :

  • Réquisition : permet de débloquer de l'équipement pour les vaisseaux. Gagnée en montant de niveau.
  • Gloire : permet de débloquer des éléments de personnalisation pour l'apparence du vaisseau, le cockpit et le pilote. Gagnée en montant de niveau et en effectuant des missions quotidiennes.

Il y a un choix d'équipements plutôt vaste, ayant un réel impact sur le gameplay. Si je prends par exemple les armes principales sur un X-Wing, l'arme de base est plutôt polyvalente, infligeant des dégâts modérés pour une cadence de tir modérée elle aussi. Je peux la modifier pour en prendre une autre :

  • Le Canon à explosion, une cadence de tir plus rapide, mais des tirs moins puissants et qui nécessite d'être rechargé plus souvent.
  • Le Canon à explosion, qui inflige plus de dégâts, mais est plus lent. Si on devait faire une comparaison, il s'apparenterait un peu à un sniper.
  • Le Canon laser, qui permet de charger un tir à courte distance pour infliger un maximum de dégâts.
  • Le Canon à ions, qui inflige de gros dégâts sur les boucliers, mais peu efficace sur les coques.

Donc au total cinq choix possibles, et on ne parle là que de l'arme principale. On peut également modifier les deux armes secondaires, les contremesures, la coque, les boucliers et le moteur. Autant dire que les combinaisons sont extrêmement nombreuses.

A noter que le jeu ne propose aucune micro-transaction. La totalité du contenu est obtenu en jouant, avec la monnaie du jeu. Il a d'ailleurs bien été spécifié par le Directeur Créatif Ian Frazier que Squadrons n'était pas un jeu service. Autrement dit, tout le contenu du jeu sera là à la sortie, sans ajout futur (sans toutefois fermer la porte à d'éventuels DLC).

 

Mon avis

Ah, les jeux Star Wars ! De mes premiers pas sur le jeu Star Wars sur NES, la série des Jedi Knight, les KOTOR... et bien sûr Star Wars The Old Republic, qui fut à l'origine même de la création de Game-Guide, ma vie de gamer a été parsemée de jeux situés dans une galaxie fort lointaine. Parfois avec un réel plaisir. Parfois pas du tout.

Disons que Squadrons se situe un peu au milieu de tout ça. Clairement, il ne s'agit pas d'un mauvais jeu, bien au contraire. Doté d'un gameplay extrêmement efficace, le jeu se veut très accessible, mais dans le même temps s'avère exigeant pour progresser. Un peu à la manière d'un Rocket League. Les éléments de personnalisation sont très nombreux et permettent de modifier son chasseur comme on le souhaite.

Malgré tout, le faible nombre de modes de jeu est un vrai point noir, de même que le nombre limité de joueurs (5v5). Dur d'avoir des moments épiques dans ces conditions, même si on retrouve des bots dans les Batailles de Flotte pour augmenter un peu le nombre de vaisseaux à l'écran.

Malheureusement, il est probable que cela ne s'arrangera pas, le jeu n'étant pas prévu pour accueillir du contenu régulier.

En bref, à jeu à réserver pour les amateurs inconditionnels de batailles spatiales, qui s'amuseront certainement un petit moment.


Jeux du moment

>> Liste complète <<