Publicité

Necromunda Underhive Wars – Gang & relique technologique

Le studio Rogue Factor avec l'éditeur Focus Home Interactive revient à la charge avec Necromunda Underhive Wars qui, dans les grandes lignes, s'apparente au jeu Mordheim à la sauce Warhammer 40K. Le jeu a été assez décrié à sa sortie par de nombreux puristes de la licence à cause de bugs/fonctionnalités assez déroutantes. Après quelques semaines d'exploitation, que vaut vraiment ce jeu ?

Warhammer 40K est un univers assez sombre où des superpuissances humaines ou extraterrestres se livrent un conflit éternel pour la suprématie des galaxies. Toutefois, la trame scénaristique se concentre sur la planète ruche Necromunda où l'épuisement des ressources naturelles, la surpopulation et la pollution l'ont plongée  dans un conflit perpétuel. Des gangs se sont ainsi formés pour s'emparer des maigres ressources que l'on peut encore trouver sur Necromunda ou pour accomplir diverses tâches ingrates de maisons nobles qui n'ont pas envie de se mouiller les mains en les faisant. Ces gangs sont très caractéristiques de l'univers punk avec des personnages très typés aux muscles bien marqués ou aux tatouages omniprésents.

La campagne du jeu mettra en scène trois gangs à la recherche d'une relique technologique découverte dans les profondeurs de la cité. Les différents dialogues et cinématiques ne manqueront pas de vous plonger dans l'univers sombre de la licence tout en vous en apprenant beaucoup plus sur les différents rouages et magouilles qui se trament dans la cité. Même si les classes de personnages sont similaires, les mécaniques de chaque gang rendront votre expérience assez différente.

Comptant comme une introduction au jeu, c'est aussi les premières heures que l'on va passer sur le titre et où on va pouvoir y repérer quelques soucis. Tout d'abord, même poussés au maximum, les graphismes peuvent être assez grossiers sur certains environnements/lieux. Le studio a par contre fait de gros efforts sur les personnages qui sont eux assez fidèlement représentés et où une customisation est possible dans l'éditeur de gangs pour composer son équipe et ses personnages idéaux. Côté interface, les menus sont assez bien faits et les différentes informations de vos ennemis ou même de vos personnages sont facilement accessibles et clairs.

Parlons maintenant des mécaniques : à chaque tour de jeu, chacun des joueurs choisira un de ses personnages et celui ayant la plus grande valeur d'initiative commencera en premier le tour de jeu. Vous pourrez faire de nombreuses actions durant votre tour, tant que votre barre de mouvements (PM) ou d'actions (PA) vous le permet. Les zones de déplacement étant assez libres, vos points de mouvements se réduiront rapidement (1 point par mètre parcouru) et il vous faudra planifier votre tour avant d'effectuer quoi que ce soit pour éviter de mauvaises surprises. Vos points d'actions, eux, seront utilisés à la fois pour des actions de déplacement spécifiques (tyrolienne, ascenseur) et pour des actions offensives/défensives. Comme pour XCOM, chaque action offensive a une chance de succès et elle est calculée surtout par rapport à la distance entre les deux personnages ainsi que l'obstruction visuelle.

Le second mode de jeu vous permettra de prendre le contrôle des bas-fonds de Necromunda en choisissant un des trois gangs que vous avez pu contrôler lors de la campagne : les Orloks (spécialiste distance), Goliaths (spécialiste mêlée) et les Eshers (spécialiste en poison/piège). Ce dernier fait l'impasse sur de nombreux éléments d'après ce que nous avons pu voir dans la campagne, ce qui est un peu décevant. Par contre, je pense que le studio va faire le nécessaire à travers différentes mises à jour pour améliorer ce point. Pour revenir sur votre gang, vous pourrez au fil des missions/opérations gagner de l'expérience et/ou de l'équipement pour les améliorer et ainsi rendre plus simples vos prochaines expéditions. Il faudra donc parfois prendre des risques pour récupérer de l'équipement dans les niveaux !

Après la configuration de votre escouade, il vous faudra un secteur à attaquer déterminant la difficulté et les différents objectifs/gangs présents lors de la mission. Chacun des secteurs dispose de ressources limitées qu'il vous faudra rassembler le plus vite possible pour être déclaré vainqueur. L'IA, même si elle peut parfois être faiblarde dans les combats, excelle par contre dans le fait de récupérer des ressources. Mais, point négatif, même si vous rayez tous vos ennemis de la carte, les ressources non récupérées seront perdues. La seule solution reste d'équilibrer vos forces entre l'annihilation et la récupération.

Pour conclure, Necromunda a de très bonnes choses à proposer en termes de mécaniques et de fonctionnalités, mais il possède aussi de nombreux points noirs comme par exemple le nombre de gangs ou de types d'ennemis possibles. L'interface de jeu et les différentes interactions possibles avec l'environnement proposeront plusieurs heures de jeux à travers la campagne et les autres modes de jeux. Néanmoins, on attend que l'éditeur fasse de nombreux efforts sur le contenu et la correction de l'IA pour améliorer ce jeu.


Jeux du moment

>> Liste complète <<